Elle passe ses nuits sans dormir à gâcher son bel avenir, la groupie du pianiste. Mais dieu que cette fille a l’air triste, amoureuse d’un égoïste, la groupie du pianiste. Elle fout toute sa vie en l’air, mais toute sa vie, c’est pas grand’chose. Qu’est-ce qu’elle aurait bien pu faire à part rester seule dans son lit, le soir, entre ses draps roses ? Elle l’aime, elle l’adore ! C’est fou comme elle l’aime ! C’est beau comme elle l’aime !

1. Pamela Des Barres

Pamela ne se tapait pas que des barres. Inspiratrice de Cameron Crowe pour son film Presque Célèbre, elle s’est aussi tapé pas mal de stars du rock dans les années 70 au cours de tournées mémorables qui sont restées dans les mémoires. D’abord décidée à devenir musicienne, Pamela Des Barres a été plus ou moins la copine de Frank Zappa qui a essayé, sans succès de la lancer. Elle s’est ensuite rapprochée des Rolling Stones et notamment de Mick Jagger, avec qui elle a eu une histoire, avant de l’abandonner pour Jimmy Page en passant par d’autres rockstars un peu moins connues en France. Quoi qu’il en soit, elle a fini par se ranger des voitures – ou plutôt des minivans – au milieu des années 80, avant de publier un bouquin racontant ses mémoires de groupie.

Crédits photo (creative commons) : Punkcast

2. Cathy Smith

Cathy Smith était dingue du groupe The Band, un groupe de rock canadien connu pour avoir accompagné Bob Dylan pendant certaines de ses tournées. Dès ses 16 ans, elle s’est mise à suivre ses membres partout et, quand elle est tombée enceinte, bien malin aurait été celui capable de dire qui était le père. Son gosse est devenu le fils du groupe. Puis Cathy Smith a rencontré le Blues Brother John Belushi lors d’un passage du groupe au Saturday Night Live. Coup de foudre. Dans les années 1980, elle est devenue une grosse dealeuse d’héro auprès des stars et, lors d’une soirée en mode déglingue, a donné à John Belushi la dose de drogue qui l’a tué.

Condamnée à un an de prison pour homicide involontaire, elle a inspiré de nombreux auteurs et réalisateurs qui traitaient de la période des groupies.

3. Anita Pallenberg

À 21 ans, Anita Pallenberg se rend dans les coulisses d’un concert des Rolling Stones et repart avec eux. Elle file du poppers à tout le monde et séduit immédiatement Brian Jones. À l’époque, Brian Jones avait le vague sentiment que les autres membres du groupe, Jagger en tête, ne pouvaient plus le saquer. Dans cette perdition droguée étudiée pour donner mal à la tête, il a pris l’apparition d’Anita Pallenberg pour celle d’un ange. Il lui aurait dit un truc du genre : « Je sais pas qui tu es, mais j’ai clairement besoin de toi. » Ensuite, la jeune groupie, qu’il avait ramenée chez lui, a passé la nuit à le câliner pendant qu’il pleurait.

Le début d’une histoire d’amour classique avec quand même pas mal de drogue. La fascination de Pallenberg pour la magie noire gagna Brian Jones et le reste du groupe qui se mit à trimbaler de l’ail partout pour contrer d’éventuelles attaques de vampires. Un début d’inspiration pour des chansons comme Sympathy for the devil. Outre le coup des gousses d’ail, elle rendit Brian Jones dépendant au LSD avant de le tromper avec Keith Richards pendant qu’il était en cure de désintox. Quand Pallenberg se maria avec Keith Richards, Brian Jones entama une dépression qui le mena à être viré du groupe. Avant de se noyer dans une pistoche.

4. Cynthia Albritton

Le surnom de Cynthia Albritton, « Plaster Caster » a une origine assez marrante. Sa prof d’art plastique lui avait demandé de faire un moulage de quelque chose de dur. Prenant le devoir au pied de la lettre, Albritton est allée voir Jimy Hendrix en backstage et a fait un moulage de sa bite en érection. Ce genre de choses.

Cette première incursion dans le monde de l’art devait devenir un genre de précepte de vie. Albritton a réitéré l’opération avec énormément de rockstars des années 70. Frank Zappa lui fila du blé pour supporter le projet. KISS écrivit une chanson à sa gloire et deux documentaires consacrés à sa vie furent tournés. En 2000, ses moulages de pénis furent présentés dans une galerie d’art de SoHo et vendus des petites fortunes. Youpi.

5. Cleo Odzer

À 14 ans, Cleo Odzer avait déjà l’objectif de rencontrer des rockstars. Avec une fausse carte d’identité et sans doute une bonne dose de maquillage, elle s’est mise à traîner dans les discoclubs de New York dans ce but. C’est comme ça qu’elle s’est mise à coucher avec les Rolling Stones ou avec les membres de Deep Purple. Elle changeait de mec toutes les semaines, en fonction des modes rock du moment. Avant de se caser avec Keith Emerson, leader du groupe Emerson, Lake & Palmer, qui la demanda en mariage. Et Emerson de se rétracter en découvrant dans un article du Time que Cleo Odzer avait couché avec toute la scène rock avant lui. Pour se venger, Cleo Odzer a enregistré un album parlé où elle énumère tous les noms des mecs connus avec qui elle a couché.

Crédits photo (creative commons) : Fair use

6. Annette Walter-Lax

Pour Annette Walter-Lax, tout a commencé quand, invitée à partager une soirée avec des rockstars dans un club par le manager de David Bowie, elle s’est mise à flirter avec Rod Stewart avant de repartir dans le lit de Keith Moon, le batteur des Who. Elle se met en couple avec lui, mais comme il passe sa vie à picoler et à la battre et que de toute façon il termine mort dans son lit après une soirée passée chez Paul McCartney en 1978, l’idylle prend fin. Ensuite Annette s’est rangée des voitures.

7. Tawny Kitaen

Si dans les années 80 tous les clips présentent des nanas blondes en justaucorps jaunes qui agitent (entre autres) leurs cheveux frisés devant des bagnoles de sport, c’est en partie grâce à (ou à cause de) Tawny Kiaen. C’est elle que l’on voit dans les clips du groupe Whitesnake, notamment Is This Love. Kitaen s’est mariée avec David Coverdale, le leader du groupe en 1989 avant de divorcer deux ans après. Ensuite, elle s’est mise en ménage avec Tommy Lee ainsi que des membres de Duran Duran. Et ses apparitions dans les clips lui ont valu de décrocher des petits rôles à la télé.

8. Bebe Buell

Bebe Buell est l’une des groupies les plus connues d’Amérique. Repérée par Jimi Hendrix dans la rue, elle a connu les lits d’Hendrix, donc, de Mick Jagger, de David Bowie ou d’Elvis Costello. Et aussi de Steven Tyler, le chanteur d’Aerosmith, avec qui elle aura une petite fille : Liv. Liv Tyler, ça vous dit quelque chose ? Le truc restera secret, puisque Bebe Buell était en couple avec Todd Rundgren, père officiel jusqu’à ce que la petite se rende compte de la vérité.

9. Tura Santana

Tura Santana, jeune actrice légère connue plus tard pour ses apparitions dans les films de Russ Meyer, a été la première groupie de l’histoire en s’acoquinant avec le tout jeune Elvis. Elle rencontra le king en tournée alors qu’il n’était pas encore le king et est devenue une inspiratrice pour la génération suivante.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

10. Sable Starr

Il y avait, dans les années 70, un club de Los Angeles où les rock stars un peu pédophiles pouvaient trouver leur bonheur. On leur y réservait des bébés groupies de 13 ou 14 ans prêtes à tout pour coucher avec leurs idoles. Cet endroit, c’était l’English disco. Et la reine, là-bas, c’était Sable Starr, 12 ans, qui a perdu sa virginité avec un guitariste de Spirit. À 14 ans, elle avait déjà couché avec tout le monde, d’Iggy Pop à David Bowie. Rejetée car trop jeune par Wayne County, Sable Starr essaya de se donner la mort en se coupant les veines. Ensuite, elle se mit à la colle avec Johnny Thunders, membre des New York Dolls drogué et violent qui la mit enceinte. Prenant conscience de l’enfer à venir, Sable Starr avorta secrètement et se retira du monde du rock.

C’est un peu glauque, en fait.

Sources : Listverse, The Richest