Par les temps qui courent il est de plus en plus difficile de se connaître soi-même. Or comme disait Socrate en grec ancien « Gnothi seauton » (ce qui se traduit sur Google translation par un truc du genre « connais-toi toi-même »). Ainsi dans cette quête de sens pour mieux se comprendre, nous avons entrepris une analyse psychologique et intellectuelle basée sur notre groupe sanguin. Cette analyse est 100 % fiable. Découvre ainsi qui tu es vraiment grâce à ton groupe sanguin.

1. A+ : tu es carriériste

Comme son nom l’indique, le A+ a un sens aigu de la réussite sociale. Prédestiné dès son plus jeune âge à l’excellence, les A+ sont majoritairement des CSP+ (c’est d’ailleurs une autre appellation possible pour ce groupe sanguin).

Source photo : Giphy

2. A- : tu es très timide

Injustement considérés comme des personnes très confiantes, les A- sont en réalité des personnes qui souffrent beaucoup du regard des autres et ne parviennent guère à s’épanouir lorsqu’elles sont en interaction sociale. En effet, les A- cherchent la solitude et auraient une plus forte tendance à faire des tentatives de suicide ratées (ingestion d’un tube de vitamines C ou tentative d’étouffement par scotch).

3. B+ : tu es colérique

Quand on assiste à une scène de dispute très violente qui peut parfois entraîner des coups, c’est sans aucun doute qu’il y a un B+ dans les parages. Avec leur sang à la température plus élevée que la moyenne (environ 58 °C), les B+ partent au quart de tour et peuvent s’énerver très facilement.

4. B- : tu es enrhumé

Prends un mouchoir je t’en supplie, tu as de la morve qui coule de partout c’est vraiment dégueulasse là tu fous la gerbe à tout le monde avec des reniflements de glaviots.

5. AB+ : tu es une belle merde

Les AB+ sont souvent méprisés par la communauté des gens dotés d’un groupe sanguin. En effet, ils sont receveurs universels ce qui leur donne un statut de grosses feignasses capables de recevoir le sang de n’importe qui, même une truite, alors que leur sang à eux n’est compatible qu’avec les gens de leur même groupe sanguin. De ce fait, les AB+ vivent souvent en marge de la société parce qu’on les considère trop souvent comme des assistés qui adoptent une attitude vampirique vis-à-vis du reste de leurs concitoyens.

Source photo : Giphy

6. AB- : tu es très (trop ?) créatif

Chez toi, l’expression libre est le maître mot (enfin « les maîtres mots » parce qu’il y en a deux des mots, du coup) de ta personnalité. Tu as une réelle fibre artistique et un sens développé de l’esthétique. La preuve, tu as du mobilier design dans ton appartement, tu vas au théâtre au moins une fois par an et tu as passé une option cinéma pour cinéma pour le bac. Seul bémol, ton expression n’ayant aucune limite tu développes également des passions malsaines comme étaler ton smegma sur les barres de métro (même quand tu es une femme, ce qui est encore plus étonnant).

7. O+ : tu as un QI inférieur à la moyenne départementale

C’est en effet un triste constat. Les études sont sans appel. Les O+ sont idiots. Désolée de vous l’apprendre ici mais les faits sont là. Les O+, bien que serviables se caractérisent pas une forme de stupidité particulièrement élevée : ils échouent au test de rentrer un rond dans un carré et disent « la wifi » au lieu de « le wifi ».

8. O- : tu es très généreux

EH oui. Au contraire des gros enfoirés de AB+, les O- peuvent donner leur sang à tout le monde alors que l’inverse n’est pas le cas. Ce sont des être altruistes qui sont généralement engagés dans l’humanitaire. En effet selon nos statistiques, ils donnent en moyenne 5 € par mois à une ONG et signent 1 pétition du 4 de Change.org, je vois pas ce qu’il vous faut de plus.

9. O-zone : tu es un groupe de musique démodé

Figure de proue de la Moldavie, tu t’es fait connaître avec une chanson dont personne n’a jamais compris les paroles : « Dragostea din tei ».

10. Parpaing : tu es une poutre

Et comme le dit ce proverbe inspirant : « L’humilité peut plus que le fer ou le sang ».

Source photo : Giphy

Et sinon toutes les infos sur le don du sang sont ici. Alors vas-y fais pas ton chien, donne ton sang même s’il est nul.