walking dead article
Crédits photo (creative commons) : Med PhotoBlog

The Walking Dead reprend et met un terme à l'attente insupportable infligée aux fans, en tout cas ceux qui ont fait le choix de ne pas investir dans l'onéreuse édition papier originale. La télé a ses impératifs, et on peut imaginer que le format série aura du mal à tenir l'aspect contemplatif de la BD, et il serait peut-être judicieux de conclure. reste à savoir comment, et on a imaginé les pires dénouements possibles pour bien flinguer cette série comme il faut.

  1. Tout ça n'était qu'un complot extraterrestre pour éliminer la race humaine
    Au dernier épisode, Rick déglingue le chef des aliens en lui faisant manger une bombonne de gaz dans laquelle il tire. Juste après, tout redevient normal, "Mais que nous est-il arrivé ?" disent les zombies de retour à la vie, et tout le monde rit à une blague de Glenn.
  2. Tout ça n'était qu'une grosse blague, pour l'anniversaire de mariage de Rick
    Au dernier épisode, Shawn revient avec du ketchup sur le front, Merle avec une fausse main en plastique, Hahaha, on t'a bien eu, et Rick et Lori reprennent leur vie de couple, happy end.
  3. Tout ça n'était qu'un complot des Chinois
    Le gouvernement avait créé un virus pour anéantir les États-Unis, et ont fait en sorte qu'il reste quelques survivants et quelques zombies pour pouvoir les filmer et diffuser leurs aventures en prime time sur la chaine de Tv (oui ils en ont qu'une). À la suite d'une baisse significative d'audience, le gouvernement décide de supprimer le show et du même coup raser les États-Unis de la planète.
  4. Tout ça n'était qu'un rêve de Rick, dans le coma à l'hôpital
    Ou pire, le rêve du cheval.
  5. Tout ça s'est réglé dans un battle de rap
    Rick a toujours eu un méchant flow, mais n'a jamais pu en faire profiter le monde. Les zombies de leurs côtés font des concerts privés dans les granges pour tuer le temps. Rick prend finalement ses couilles à deux mains et va à la rencontre du zombie originel pour le défier. Un battle est organisé. Le Zombie se défend bien avec notamment quelques vannes sur le fait que Rick est un joli cocu. Rick lui répond que "lui ben il est mort d'abord nanananère" ce qui ne manque pas de faire mouche. Le zombie originel (celui qui a une crète blanche, comme dans Gremlins) avoue sa défaite, se tranche la tête et tout rentre dans l'ordre.
  6. Tout ça n'était qu'une vaste campagne des végétariens (très bien organisée, c'est vrai)
    Au dernier épisode, tous les personnages, zombies ou non, sont face caméra et disent "Vous voyez les enfants, manger des animaux, c'est comme manger votre voisin, c'est mal. mangez du soja et des légumes, ils ne vous tueront pas."
  7. Tout ça se résout comme dans la vraie vie, autour d'une table
    L'armistice est signé le 1er novembre 2013 entre le chef des troupes zombies et le représentant du gouvernement américain. Les zombies occupent la moitié du territoire sur une ligne allant de New York au Texas. Pour célébrer leur victoire, ils défilent dans New York pour la plus grande Zombie Walk à ce jour. Déjà la révolte gronde chez les humains pour un évident spin-off de la série.
  8. Tout ça n'était qu'un très long épisode de Scooby-Doo
    Le Gouverneur enlève son masque en latex, c'était en fait le gardien du parc qui voulait faire baisser le prix des terrains à Atlanta pour faire de la spéculation immobilière. "Sans ce satané chien, je serais devenu riche!"... Bon, pour l'instant, on n'a pas vu de chien dans la série, espérons qu'ils corrigent le tir au cours de cette saison.
  9. Tout ça n'était qu'un coup d'Umbrella Corp.
    Parce que tout ces zombies rassemblent pas mal de symptômes du virus-T. On peut espérer une apparition de Milla Jovovitch pour régler tout ça.
  10. Tout ça se finit dans un grand suicide collectif, façon Waco
    Pourquoi essayer de survivre dans un monde sans TV, sans chips et sans Superbowl ? Après de longues aventures, Rick et compagnie décident qu'il est inutile de lutter. Et on les comprend un peu, perdre un membre de l'équipe par mois, quand on déjà pas beaucoup, ce n’est pas réjouissant. Ils finissent par se résoudre à cette idée et organisent leurs sorties. "Plus on est de fous plus zombie".
  11. (BONUS)Tout ça n'était qu'une adaptation bidon
    Le créateur Robert Kirkman débarque dans la série et vilipende les protagonistes : "Qu'est ce que c'est que cette histoire à la con les mecs, si ma BD est trop rock'n'roll pour vous, pas la peine d'en faire une version édulcorée". Il met ses paroles à l'acte, prend un bazooka et dézingue un millier de zombies à lui tout seul. Il devient le chef de guerre d'une meute surmotivée, les zombies sont terrassés en 48 heures. Kirkman repart écrire sa BD et Tarantino décide d'en faire un film, "Undead Kirkman".

This is the end