Les classements arrivent à grands galops. C’est le moment de faire le bilan, de se chercher, de se comprendre, et surtout de se faire un point sur les films les plus pourris sortis au cinéma dans l’année 2018. Alors bien sûr, on a fait une présélection parce qu’on n’allait quand même pas vous coller l’intégralité de la liste des films sortis et donc oui, je vous le concède, ce classement est biaisé. Mais comme on est de mauvaise foi, on s’en bat les steaks. Vous avez voté. La France a parlé.

1. Alad'2

Même si le jeu de mot était pour bien trouvé pour le titre de la suite d’Aladin , ça il faut bien le reconnaître (soit ALAD + 1 ! VOUS L’AVEZ ???) eh bien le film n’a pas trouvé son public. Enfin si, il l’a trouvé c’est bien ça le problème (800 000 spectateurs). Mais les critiques, ces salauds de snobs n’ont pas suivi l’engouement pour ce chef d’oeuvre.

2. Gaston Lagaffe

Et le truc marrant c’est que l’année dernière, on récompensait une autre adaptation de personnage culte de la bande-dessinée : Spirou, autre maître de l’horreur cinématographique désormais détrôné par Gaston. De ce constat il faut tirer deux leçons : 1) on fait tout le temps les mêmes films 2) ils sont toujours aussi pourris.

3. Taxi 5

Totalement ringard ce film. En effet, la tendance voudrait qu’on renomme au moins le titre Uber 5, en course vers le paiement des impôts en France. Ouais, je balance, ouais.

4. 50 nuances plus claires

Alors que le précédent opus était déjà cité parmi les pires films sortis en 2017, on poursuit sur l’autoroute de la médiocrité avec cette suite inégalable en termes de nullité qui dépasse toute forme d’entendement. Les critiques elles, ont redoublé d’ingéniosité concernant le film, « navet érotico-romantique », « un total de cent cinquante nuances de vide ». Bref c’est inspirant.

5. Ma reum

Bien que l’affiche du film soit particulièrement alléchante, l’histoire manquait un tout petit peu de fond. Comme le disait ce bon vieux Pierre Murat de Télérama « Comédie produite rien que pour passer, tous les six mois, à n’importe quelle heure sur des chaînes pas trop exigeantes de la TNT ». C’est cruel mais au bout d’un moment, quand on fait des films pourris il ne faut pas s’attendre à plus de considération.

6. Le doudou

Dans la mesure où les réalisateurs ont auparavant reluit comme scénaristes dans Les Tuche, il y avait de quoi s’inquiéter. Cette quête d’un ours en peluche ne manque pas de nous offrir un étalage de clichés bien lourdingues. Bref, on a beau aimer Kad Merad en toutes circonstances, on préfère l’avoir au repas de Noël plutôt que dans ce film plutôt moisi.

7. La ch'tite famille

Sans surprise la suite de Bienvenue chez les Ch’tits peine à relever le niveau. Mais bon, comme le film a fait plus de 5.6 millions d’entrées rien qu’en France, bah Dany Boon recevra certainement le César du film à succès comme il l’a imploré lors de la dernière cérémonie.

8. Neuilly sa mère, sa mère !

Neuilly sa mère ! c’était déjà un grand non, alors pour info les gars, ça servait à rien de rajouter « sa mère ». C’est toujours aussi pourri.

9. Les Tuche 3

Grosse surprise et grosse déception il faut bien l’avouer. Nous avions en effet été tout à fait séduits par les deux premiers volets de cette saga désopilante et jubilatoire qui se jouait des tabous pour mieux déconstruire les stéréotypes sociaux, mais c’est vrai que sur le troisième opus, nous avons trouvé que la direction artistique et tout particulièrement l’usage des lumières n’était pas au top.

10. J'ai perdu Albert

Stéphane Plaza a beau s’illustrer régulièrement en tant qu’animateur de haute qualité spirituelle sur l’émission « Recherche appartement ou maison », il semblerait que sa performance d’acteur n’ait pas séduit tout le monde. Malheureusement la présence de Julie Ferrier ne suffit pas à sauver le naufrage total de ce film foireux. Faut dire que le pitch était assez gerbos : une médium possédée par l’esprit d’Einstein « perd » ses visions qui auraient alors migré dans l’esprit d’un apiculteur qui veut sauver les abeilles. C’est sûr qu’on pouvait pas aller loin avec ça.

Selon une étude scientifique, si tu regardes tous ces films à la suite, la terre peut imploser.