Sujet casse-gueule. Il y a bien le test de Bedchel, qui mesure une donnée simple : est-ce que, dans un film, il arrive que deux personnages féminins nommés discutent ensemble d’autre chose que d’un mec ? Mais un film qui passe le test n’est pas forcément à proprement parler féministe : l’héroïne peut très bien en être une femme au foyer malheureuse à qui il arrive des emmerdes mais-heureusement-elle-en-est-sauvée-par-son-mari-trop-puissant. Il ne s’agit pas non plus de parler de pamphlets pro-féministes en tant que tel ; plus de films qui traitent les personnages féminins et masculins sur un pied d’égalité et prônent indirectement l’égalité des genres.

1. The Hours

L’histoire de trois femmes dans l’Amérique des années 20 à 2000 reliées entre elles par Virginia Woolf et son roman Mrs Dalloway. Un film sur l’ennui des femmes au foyer, sur leur nécessité d’émancipation avec un casting impeccable et sans pour autant tourner au brûlot politique. En bref, c’est bien et intelligent.

2. Thelma et Louise

Deux femmes qui s’ennuient affreusement dans leur vie quotidienne décident d’un coup de quitter famille et mari pour vivre enfin un peu, et quitte à en mourir pour préserver leur liberté plutôt que de retourner à leur vie plan-plan. La poursuite policière comme métaphore de celle des carcans de la société et une ode mouvementée, dans laquelle il se passe plein de trucs, à l’empowerment.

3. Kill Bill

Une ancienne tueuse à gage décide de se retourner contre ses anciens collègues, pour la plupart masculins, et contre son ancien amant pour les tuer les uns après les autres. Bill a tué le futur mari et toute la famille de Uma Thurman parce qu’elle avait décidé de prendre ses distances avec lui : il va en prendre plein la gueule. Une histoire de vengeance, mais aussi l’idée sous-jacente à l’opposition de discours entre Thurman et Carradine qu’une femme peut s’émanciper de la domination masculine.

4. Mulan

Alors qu’elle devait se marier comme une gentille petite fille, Mulan décide de partir à la guerre rejoindre les conscrits. Elle mène des combats, est blessée et finit par sauver son peuple. Décorée des honneurs militaires, elle échappe à la mort qui attendaient les femmes enrôlée travestie dans l’armée par sa bravoure et sa vaillance. D’autres questions ?

5. Le Silence des agneaux

Clarice Starling est un agent du FBI. Et même un excellent agent du FBI. Elle devient la seule personne respectée par Hannibal Lecter et parvient à arrêter Buffalo Bill seule. Dans le genre « je suis une fille démerdade, je suis intelligente et je n’ai pas besoin d’un homme pour me protéger », on fait difficilement mieux.

6. La leçon de piano

Palme d’or, La leçon de piano est aussi l’histoire du combat d’une femme, envoyée contre son gré en Nouvelle-Zélande, pour acquérir sa liberté. Si sa relation avec Harvey Keitel peut paraître un peu bizarre (c’est quand même limite si Keitel ne la violente pas au départ), elle en tombe amoureuse et tient tête à Sam Neill, son mari officiel, jusqu’à obtenir ce qu’elle veut. Elle part avec l’homme qu’elle aime et son piano et fait le choix d’elle-même de ne pas mourir.

7. Volver

Alors que sa fille a tué son mari qui l’attouchait, Penelope Cruz décide de l’assister et de couvrir le crime. Dès lors, il ne lui arrive que des trucs bien. Elle renoue avec sa famille, voit sa mère réapparaître et croise une flopée de femmes fortes qui ont fait des choix d’émancipation et de liberté. Bref : débarrassez vous des mecs alcoolos et abusifs et vivez un peu.

8. Star Wars VIII

Le film n’est pas incroyable, mais c’est quand même un vrai film féministe : l’héroïne est une fille, Rey, la rébellion est commandée par une femme, Leïa, et le personnage joué par Laura Dern s’oppose frontalement à Oscar Isaac dont les actions impulsives mettent en péril la survie des activistes. Tous les personnages mis en valeur sont des femmes.

9. Erin Brokovich

Une mère célibataire qui élève trois enfants et vit d’un petit boulot merdique va réussir à faire condamner une énorme société dans le cadre d’un scandale sanitaire. D’abord seule, elle parvient à convaincre un à un tous les habitants d’une zone touchée par une pollution criminelle de l’eau de la suivre ainsi que des avocats frileux. Alors bien sûr c’est une histoire vraie, mais dans le traitement c’est aussi et surtout le récit d’une femme qui agit et réussit.

10. Potiche

Dans les années 1970, une femme de, considérée par tous comme une potiche absolue, prend les rênes d’une entreprise locale et améliore le sort de tout une ville et jusqu’à reprendre le contrôle de sa vie en mettant au pas son mari pantouflard, tyrannique et macho. Une comédie ultra-drôle sur l’égalité entre hommes et femmes.

Girl Power.

Sources : Ranker & Ranker