Quand on en vient aux rapports sexuels, la fellation se révèle parfois être une étape incontournable du sexe épanoui. C’est la base du film porno, c’est pas bien compliqué à faire et ça fait généralement toujours plaisir, c’est pourquoi il y a comme une forme de consensus moral autour de la pipe. Alors certes, on sait que c’est parfois chiant de sucer, et pourtant on parle assez peu du fait que se faire sucer c’est pas non plus la panacée. ENQUÊTE.

1. Clairement tout le monde ne sait pas s'y prendre

Voilà on va pas tergiverser sur ce point, c’est comme ça, il y a des personnes qui gèrent mieux que d’autres le concept. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas une marge d’amélioration et avec de bons conseils on peut toujours mieux faire mais certain.e.s sont moins doué.e.s que d’autres pour telle ou telle tâche manuelle, c’est tout.

Source photo : Giphy

2. Finalement c'est la main qui fait tout le boulot

La bouche c’est un peu la cerise sur le gâteau mais grosso-modo la fellation n’est rien d’autre qu’une b*a*l*tt* (toi aussi retrouve les lettres qui se cachent derrière les étoiles et découvre le mot très vulgaire qui désigne l’acte de se faire branler la teub !) avec un peu de salive et un vague coup de langue énergique.

3. Il existe quand même pas mal d'autres trucs à faire

OK la fellation fait partie des préliminaires stars. Mais avec un peu d’imagination on peut faire pas mal d’autres trucs vachement sympas suffit de se creuser le crâne. A défaut de creuser autre chose. Jean-Michel BlagueLourde à votre service.

Source photo : Giphy

4. C'est bien souvent à l’origine de bruits pas ultra ragoûtants

Si encore la communauté des suceurs pouvait avoir l’obligeance d’être moins bruyante pendant l’acte, on ferait abstraction de tous les désagréments de la pipe mais il faut bien reconnaître que ces bruits de succion n’ont absolument rien pour séduire les oreilles chastes de la communauté des sucés.

5. T'es obligé de prévenir quand ça monte

Oui enfin disons que c’est apprécié. C’est de la politesse sexuelle. On prévient avant d’envoyer la g*cl*e (toi aussi retrouve les lettres qui se cachent derrière les étoiles et découvre le mot très vulgaire qui désigne le geyser de sperme qu’on peut se prendre dans le fond de la glotte !) et parfois c’est chiant t’as juste pas envie de prévenir. Si c’est ça, autant oublier la fellation.

Source photo : Giphy

6. Ton cœur appartient déjà à un goulot de bouteille

Alors pourquoi aller voir ailleurs ? je vous le demande ! Quand l’amour est là, le cœur est comblé.

7. C'est toujours mieux de se laver un peu avant, et parfois on a juste la flemme

Encore une sombre histoire de politesse pour ton partenaire. Après c’est sûr que c’est pas obligé. Mais y’a pas mal de chose qui ne sont pas obligatoires dans la vie et qu’on fait tout de même parce qu’on aime le respect. On l’aime même tellement qu’on a envie de lui faire une fellation.

8. C'est pas parce que tout le monde dit qu'il aime ça que c'est obligatoire d'aimer ça

Ouvrons nos sens. Brisons les normes. Cassons les diktats. BORDEL.

9. Histoire d'entretenir de bons rapports avec ton partenaire tu te sens parfois obligé simuler le plaisir alors que franchement c'est n'importe quoi ce qui se passe en bas

Et si la fellation ça devient une occasion de favoriser les rapports hypocrites entre les partenaires sexuels, eh bah c’est pas très joli. Ça en dit long sur l’humain en tout cas.

10. L’intérieur d'une bouche c'est hyper crade...

Beaucoup plus crade qu’une main (merci le gel nettoyant hydraulique), qu’un vagin ou que n’importe quel orifice consentant, la bouche est une source inépuisable de bactéries. Non seulement c’est crade d’y plonger son organe dedans, mais c’est encore plus crade d’y plonger sa langue après y avoir plongé son organe génital parce qu’on a beau être excité, on veut pas avoir de contact buccal avec notre propre appareil génital.

Hi pipe pipe hourra.