C’était déjà la plaie de se rendre en cours pour voir la tronche de tes camarades en pleine puberté et tes professeurs parfois un peu psychorigides mais si en plus, tu étais dans une de ses écoles (ce qui n’est probablement pas le cas), tu pouvais te farcir des fantômes bien relous pendant tes pauses-toilettes. Méchante ambiance.

1. DeerPark CBS High School à Cork en Irlande et ses preuves ultra flippantes par vidéosurveillance

Et comme après la rédaction de ce top, je ne vais pas dormir de la nuit, je tiens à que ce soit également votre cas donc je vous fais part de ces vidéos. C’est le directeur adjoint qui, après les avoir visionnées, en a informé le principal… Donc, a priori, les gars ne sont pas là pour faire des blagues à deux balles. Reste que les médias se sont très largement emparés de l’info en octobre dernier (et oui, c’est récent) et qu’on n’a pas vraiment eu le fin mot de l’histoire. Donc je ne sais pas pour vous, mais moi j’ai peur.

2. Le Lycée Yanagawa au Japon et les 27 jeunes filles en pleine crise d'hystérie

Une première étudiante est soudainement paralysée et ne peut plus bouger après qu’elle ait prétendument vu un « esprit vengeur ». Puis ses camarades, elles aussi, sont tout d’un coup incapables d’effectuer le moindre mouvement. Les autres élèves accourent pour voir ce qui cause tant de brouahah et tombent sur ces dernières les implorant de les tuer ou bien les incitant à mourir. SYMPA LES POTES DE CLASSE. Et comment a-t-on justifié ce phénomène ? Pendant une excursion, il semblerait que la première jeune fille à entrer en transe se soit trouvée possédée par un esprit et qu’elle l’ait ensuite ramené en cours avec elle, comme une bonne vieille grippe qu’on refile à tout le monde quoi. Tranquille.

3. Tonk Upper Government Primary School en Inde et les 170 mioches qui sèchent les cours

Pendant une cérémonie réunissant plus de 300 personnes, trois enfants sont attaqués par une jeune fille/esprit/entité/steak haché qui tente de les pousser dans les escaliers. Les gosses sont effrayés (tu m’étonnes) et le lendemain 170 d’entre eux refusent de retourner en cours pendant une semaine (meilleure excuse de tous les temps). On justifie cela par la présence d’un homme possédé par la déité Tejaji; celle-ci s’étant manifestée en raison de l’absence de « puja » depuis près de deux mois à l’école. C’est une cérémonie consistant à honorer une déité en Inde.

4. Sophie B Wright HighSchool à la Nouvelle-Orléans: des fantômes qui se manifestent après l'Ouragan Katrina

Pendant l’Ouragan Katrina, alors que la garde nationale investit les lieux, elle aurait fait face à des phénomènes paranormaux. On décompte parmi eux le spectre d’une jeune femme se baladant dans les couloirs de l’école, mais également une fillette s’esclaffant dans les toilettes.

5. Mgote Jane Primary School en Swaziland et les toilettes hurlantes

L’histoire commence avec une des professeurs qui refusent de retourner en cours persuadée qu’un esprit maléfique hante l’école. C’est ensuite un professeur qui assure avoir été attaqué par quatre hommes de petite taille tentant de l’assassiner. Puis les élèves commencent à observer la présence de phénomènes un peu étranges… Alors que des fillettes se rendent aux toilettes, elles sont perturbées par une voix venant du cabinet les interrogeant de plus en plus fort sur les raisons les poussant à se soulager dessus. Voilà, personnellement je ne saurais juger de la véracité de cette histoire… En revanche, je constate qu’elle cristallise bien des peurs propres à l’homme notamment celle de voir quelque chose de terrifiant sortir des chiottes en pleine commission.

6. Salem State University dans le Massachusetts et la chambre hantée 222

(Oui, oui, c’est là qu’a eu lieu le procès des sorcières de Salem en 1692 donc l’ambiance n’est toujours pas ouf depuis manifestement). Bref, dans cette université, il y a un campus qu’on vous déconseille de choisir si vous y faites vos études : The Bowditch Hall. Là-bas, trois étudiants auraient été massacrés dans la chambre 222 dans les années 1970. Et depuis, c’est un peu le bazar. Premièrement, on entendrait des bruits plutôt assourdissants venus de nulle part, imperceptibles dès qu’on se trouve en dehors du bâtiment. Ensuite, la chambre 222, celle où a eu lieu le meurtre des trois élèves serait sujette à des phénomènes inexpliqués provoquant du désordre perpétuel et même, l’éjection de plusieurs locataires de cette dernière. Bon. En vrai les gars sont juste bordéliques et ne l’assument pas du tout. On nous la fera pas à nous.

7. Lee Williams HighSchool à Kingman en Arizona : on y croiserait des personnes en habits d'époque.

C’est le principal du lycée qui s’est exprimé auprès du journal « Los Angeles Times ». Selon lui, plusieurs personnes affirment avoir croisé une femme arborant des habits d’époque mais également un homme au long manteau et au chapeau melon. Enfin, certains auraient entendu une petite fille suppliant de pouvoir jouer dehors. Pour justifier ces présences pour le moins PERTURBANTES, on mentionne le fait que l’établissement a été construit sur un cimetière de pionniers puisque lorsque les travaux ont été entamés, on a découvert plusieurs pierres tombales et cercueils dans le périmètre de construction. Flippant.

8. L'Université d'Heidelberg en Allemagne

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, les autorités se servent de ce lieu pour stériliser les femmes et organiser des autodafés. Depuis, les étudiants assurent qu’ils entendent parfois des femmes crier dans l’infirmerie. Mais ce n’est pas tout. Certains affirment sentir une odeur de brûlé venu de nulle part dans les couloirs de l’établissement.

9. L'Université d'Oxford et l'archevêque qui shoote dans sa propre tête

Une très belle histoire. Il semblerait que l’on puisse croiser l’archevêque William Laud sans tête qui se balade dans les couloirs de la librairie du collège Saint John en donnant des coup dans son propre crâne. Après tout, si à l’occasion vous croisez ce dernier lors d’une visite de la prestigieuse université, vous pouvez toujours initier un petit foot avec sa tête en guise de ballon.

10. L'Université Cambridge et le cadavre d'Oliver Cromwell planté à un pic pendant 20 ans

L’homme politique aurait été déterré après sa mort, pendu et décapité puis enfoncé sur pic en haut de l’abbaye de Westminster pendant vingt ans. Selon certains, sa tête reviendrait de temps en temps à Cambridge (où il a officié pendant plusieurs années) afin de retrouver le reste de son corps. Tout va bien. Par ailleurs, il semblerait que le mec s’est à nouveau manifesté dans sa propre maison (qui est maintenant un musée) à Ely au nord de Cambridge. Le gars n’a vraiment pas envie de partir quoi.

Si jamais un jour en classe, vous sentez que votre sac de cours est en train de bouger de manière quasiment imperceptible, un conseil, un seul : fuyez, séchez immédiatement.

Source Image : ScoopWhoop

Source : Rebelsmarket.com, Listverse.com, Onlineschoolcenter.com