On nous vend toujours les bienfaits du sexe. Ça rendrait plus beau, plus intelligent, plus de gauche. Mouaif. En dehors du fait que les nombreuses études vantant les bienfaits d’une sexualité régulière et épanouie ne sont pas toujours vraiment fiables, nous on voulait aussi parler des dangers insoupçonnés du sexe. Alors bien sûr on ne vous dit pas qu’il faut arrêter vos accouplements, mais bon, on dit juste que CA PEUT VOUS TUER LA TOUT DE SUITE MAINTENANT ATTENTION DERRIÈRE VOUS !

1. Une amnésie transitoire juste après un orgasme

C’est ce qui est arrivé à une patiente Américaine qui s’est retrouvée à l’hosto après avoir été sujette à une crise d’amnésie… suite à une partie de jambes en l’air. Alors apparemment ça arrive. Heureusement c’est très rare puisque ça ne concerne pas plus de 5 personnes sur 100.000.

Source photo : Giphy

2. L'étrange symptôme du pénis fantôme

Là encore on parle d’un événement très rare qui concerne uniquement les personnes qui ont changé de sexe et dit adieu à leur pénis. Ça arrive déjà avec n’importe quel membre amputé (mon grand-père Louis amputé de son bras droit avait parfois envie de se le gratter, vous voyez le genre), donc le pénis n’est pas exclu de ce syndrome. Sauf que comme c’est le pénis, la sensation de son existence se manifeste par l’impression d’avoir une érection. En général, cette sensation survient peu de temps après l’opération de changement de sexe puis disparaît le temps que le cerveau enregistre bien que le membre n’est définitivement plus là.

3. On peut attraper des MST avec une poupée gonflable

On vous a déjà parlé des Ig Nobel, un prix parodique qui récompense les découvertes scientifiques vraiment cheloues. Dans le genre, on peut remercier Ellen Kleist et Harald Moi pour leur découverte sur la « Transmission de la gonorrhée par poupées gonflables ». Grâce à leur étude ils ont pu prouver que certaines MST se transmettaient en couchant avec une poupée gonflable. Bon, pour cela il faut a priori que la poupée ait été contaminée au préalable par une autre personne porteuse d’une maladie. Donc si tu as un rapport sexuel avec une poupée propre et consentante tu ne devrais pas avoir de problème.

4. Un simple suçon peut causer un AVC

Les suçons déjà on a dit qu’il fallait arrêter cette connerie. C’est pas agréable, ça laisse une marque dégueulasse, c’est moche, ça laisse une goût de sang sur le palais et puis surtout ça peut être dangereux. Quelques cas ont été recensés de suçons causant une attaque voire carrément un AVC. Un ado de 17 ans mexicain s’est ainsi retrouvé à bouffer les pissenlits par la racine après s’être fait téter la peau par sa copine. En fait le suçon peut créer un caillot sanguin, et si celui là est mal placé, ça devient dangereux. Le truc con.

5. Mais aussi des risques d'AVC suite à un orgasme

Bon allez ne soyez pas traumatisés, c’est plutôt rarissime. Une femme s’est juste retrouvée à faire une rupture d’anévrisme après s’être masturbée. Franchement on aimerait bien savoir quel matos elle a utilisé pour l’emmener à ce point au septième ciel.

6. ... Ou un simple arrêt cardiaque après un coït pas désagréable

Vous connaissez certainement l’histoire de Felix Faure, président Français de la fin du XIXème qui a été retrouvé dans les bras de sa maîtresse, mort d’un arrêt cardiaque après que cette dernière lui ait offert les joies de sa bouche. Clémenceau dira d’ailleurs à ce sujet « Il voulait être César, il ne fut que Pompée ». LOL.

7. Une fracture du pénis

Horriblement douloureuse et spectaculaire elle a en plus le bon goût de survenir lors de parties de jambes en l’air quand un faux mouvement se glisse entre deux caresses bien senties. Même si le mot « fracture » n’a pas vraiment de sens puisqu’aucun os n’est cassé (oui déso mais en fait au cas où vous ne le sauriez pas, le pénis ne contient pas d’os), concrètement c’est l’enveloppe du pénis qui se déchire et ça fait mal. Très mal.

Source photo : Giphy

8. Une déchirure vaginale

Bah oui on parle toujours de la fracture du pénis mais les filles ne sont pas épargnées non plus. Bon en soi c’est carrément pas aussi douloureux et ça correspond plus à des micro coupures dans le vagin qui rendent les rapports sexuels inconfortables. Cela se passe quand le vagin n’est pas assez lubrifié donc si tu connais le souci, y’a pas 36 solutions il faut investir dans un gel lubrifiant, ta vie sera plus belle. Et surtout plus glissante.

9. Coucou la cystite

Les cystites c’est vraiment un truc moche. Tout d’abord parce qu’on en a souvent au cours d’une vie et que ça donne non seulement très envie de pisser toutes les deux minutes mais en plus chaque pipi sera l’occasion d’une sale brûlure. Eh bien ce truc banal somme toute, se choppe quand des bactéries du rectum se retrouvent dans ton urètre et causent une infection. Et si ça peut arriver sans rapport sexuel, ces derniers en sont toutefois la cause principale. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il faut TOUJOURS pisser après avoir fait du sexe. Parole de Cystou.

10. On peut tout simplement devenir addict au cul

Le film Shame racontait merveilleusement bien cette pathologie étrange qui consiste à être dépendant au sexe et à la masturbation. Pas facile à gérer d’autant plus que le sujet est tabou et qu’il est difficile de se confesser là dessus.

Source photo : Giphy

Sources : Cracked, Courrier International, BFM TV