Salut c’est Pierre (Louise pour les intimes), c’est moi qui écris à peu près 98 % des tops sur les chats parce que depuis que j’ai un chat qui vampirise toute mon énergie et que je suis même passée par l’étape du comportementaliste (seul Dieu peut me juger), je suis désormais la personne la plus spécialiste des chats dans un périmètre relativement réduit. Et je peux vous dire qu’il y a un paquet d’idées reçues à l’égard de ces êtres constitués à 95 % de poils et de moustaches.

1. Non, les chats ne sont pas plus câlins avec toi quand tu es malade

La première erreur qu’on fait avec un chat c’est de l’anthropomorphisme. On projette sur lui des comportements humains, et on lui attribue une sensibilité et des sentiments qu’il ne ressent pas. Cela nous porte à croire que quand on est malade, notre chat le sent et redouble en câlinade et en ronrons thérapeutiques. En réalité, bof. C’est avant tout un biais de la pensée. Comme on pense que les chats sont plus câlins quand on est malade, on porte plus d’attention à leurs câlins quand on est malade et on a donc l’impression qu’ils sont plus chauds du cul pour nous pétrir le torse. Alors qu’en fait non. Et si jamais ils étaient réellement plus câlins c’est parce qu’ils perçoivent qu’on est davantage disposés à les câliner (or câlin = moyen d’obtenir quelque chose).

Source photo : Giphy

2. Non, les chats ne sont pas "contents" quand tu leur fais un cadeau le jour de leur anniversaire

Parce que déjà il ne connaît pas sa date d’anniversaire. Mais qu’en plus, n’étant pas doué de la même sociabilité que nous autres humains, il s’en bat les steaks sévère de recevoir un cadeau. S’il est conseillé de lui acheter des jouets pour éviter qu’il devienne totalement apathique, ça ne sert à rien de lui en offrir pour des occasions spéciales. Même pour Noël. Je sais c’est dur, mais il faut l’accepter. D’autant plus qu’en retour il ne t’offrira jamais rien… Jamais.

3. Non, les chats ne sont pas solitaires

Le chat aime bien être peinardos, ça c’est sûr. Mais selon l’éducation qu’il a reçu, il peut être plus ou moins pot de colle. Parfois c’est même un peu relou parce qu’il ne te laisse pas te déplacer sans se fourrer entre tes pattes. Il faut donc savoir équilibrer : être là pour ton chat (parce que si tu as un chat, c’est peut-être pour passer quelques moments avec lui) mais ne pas trop le materner. Jouer avec lui mais éviter de répondre à ses miaulements (sinon tu es foutu.e).

4. Non, les chats n'ont pas nécessairement besoin de partir en vacances avec toi

On vous en avait parlé il y a peu en ce qui concerne les vacances. Quand tu pars moins de dix jours, il faut plutôt éviter d’embarquer le bestiau qui va être surtout perturbé par le changement. Toi tu penses qu’il va être trop triste de ne pas te voir, mais s’il a quelqu’un pour s’occuper de lui et le nourrir, il sera bien plus heureux.

5. Non, les chats n'ont pas besoin de boire de lait

Non seulement, ils ne sont pas spécialement friands du lait mais en plus c’est pas bon du tout pour eux. Tout comme pour nous, le lait de vache est très mal digéré par les chats.

Source photo : Giphy

6. Non, le ronronnement n'est pas forcément le signe que le chat est content

Bon si ton chat est sur tes genoux en kiff suprême, il y a fort à parier que son ronron soit lié à un plaisir intense. Mais il faut savoir que le ronronnement peut aussi exprimer la soumission face à un autre chat, ou même la peur ou la souffrance. Mais dans ces derniers cas, il y a normalement d’autres indices qui te permettent de capter qu’il y a un souss’.

7. Non, les chats ne se "vengent" pas quand ils pissent partout sur ton lit

Encore une sombre histoire d’anthropomorphisme mal placée. Alors on se calme tout de suite, le chat n’est pas jaloux. Ni de toi quand tu parles avec tes potes, ni de toi quand tu couches avec quelqu’un, ni de toi quand tu caresses un autre chat. En revanche le chat aime vraiment beaucoup trop ses habitudes et peut vite être perturbé si une nouvelle personne s’intègre dans son quotidien. Quant à la jalousie avec un autre chat que tu caresses, il faut savoir que les chats codifient leurs interactions avec les humains de manière à se partager des espaces de séduction ainsi que les espaces de bouffe. Alors ils peuvent parfois s’écharper mais il n’y a pas de jalousie à mettre là dedans et encore moins de vengeance quand tu découvres le pot-aux-roses de la pisse.

8. Non, il ne faut pas hurler sur ton chat quand... tout de même, il pisse partout sur ton lit

Quand tu rentres chez toi et qu’il a ruiné ton lit, ton tapis et ton canapé, tu peux être fortement tenté.e de le prendre par la peau du cou et de lui mettre le pif dans le liquide au fumet unique, histoire de bien lui faire comprendre que « pipi = panpan culcul ». Bon alors ça marche avec les chiens ou avec les bébés (trop relou quand tu mets pas de couches à ton gosse de 8 mois et qu’il chie partout sur le rebord de la fenêtre, ça c’est vraiment les p’tites galères des jeunes parents), mais pas avec les chats. Déjà parce qu’il apprend en reproduisant les gestes qu’ils voient, ce qui ne veut pas dire que tu as pissé toi-même sur le tapis, mais plutôt qu’en lui mettant le nez dedans, tu l’incites à reproduire le même geste. Un chat qui n’urine pas au bon endroit le fait pour des raisons précises : caisse dégueu, situation de stress, cystites (oui parce que les chats font des cystites)… Bref, la vérité est ailleurs.

9. Non, les chats ne détestent pas les chiens

Il y a assez de vidéos niaiseuses pour nous le prouver. En fait peu importe chat ou chien, c’est surtout une question de caractère et encore une fois d’habitude. Il suffit de les faire se renifler quelques temps pour voir s’ils peuvent devenir potes.

Source photo : Giphy

10. Non, nous ne sommes pas allergiques aux poils de chats

POPOPOOOOOOOO RÉVÉLATIOOOOOON ! Bon alors attention, j’ai pas dit que les allergies aux chats n’existaient pas. C’est l’allergie aux poils de chats spécifiquement qui n’existe pas. En fait, le chat a des protéines allergisantes contenues dans sa salive. Or quand le chat fait sa toilette, il colle sa salive toute pourrie sur ses poils et vous les fout dans le pif et c’est comme ça que vous vous retrouvez à avoir le nez et les yeux en feu.

11. Non, les chats ne retombent pas toujours sur leurs pattes

On voit toujours les chats comme des super warriors de la chute libre. Bon en réalité ce sont un peu des acrobates en carton. Pour qu’ils puissent retomber sur leurs pattes, il y a tout un calcul mathématique et bêtement, il a plus de chance de se faire mal en tombant (pas en sautant, nuance) de moins de 1,50 mètres. C’est pareil quand il tombe du deuxième ou du troisième étage, s’il n’est pas dans la bonne fourchette de hauteur il peut s’écraser comme une crêpe. Par ailleurs, quand bien même il parvient à retomber sur ses pattes, ça ne l’empêche pas de se les péter s’il tombe du 8e.

12. Non, les chats ne voient pas dans le noir

Les chats n’ont pas une vision de ouf comme on le croit. Leur seul pouvoir, c’est de voir un tout petit peu mieux que nous et seulement dans la pénombre. Grâce à leur pupille plus large, ils parviennent à voir mieux quand la source lumineuse est faible mais foutez un chat dans une pièce plongée dans le noir total, il sera comme une belle merde.

13. Non, ton chat n'est pas plus attaché à toi qu'à une autre personne

Là encore vous allez me dire « KEUUUUUUAAAAAAA MAIS COMMENT OSE-T-ELLE PARLER DE LA SORTE DE MON PETIT KIKI QUI M’AIME COMME SA PROPRE MÈRE ». Je sais c’est pas facile à entendre mais c’est pourtant vrai. En fait ton chat est surtout habitué à toi. Techniquement il n’a pas développé une affection à ton égard. Il ne pense pas à toi quand tu n’es pas là. Il connait pas vraiment tes goûts. Il connait même pas ton prénom. Bref on peut dire qu’il s’en fout pas mal de ta gueule. Certes il peut être affectueux avec toi plus qu’avec d’autres personnes, mais là encore c’est parce qu’il sait que c’est de toi qu’il peut obtenir le plus de services.

Source photo : Giphy

Les chats, vivons avec eux mais loin du cœur.

Sources : 30 Millions d’amis, Le Monde, Neonmag