Entre deux vols on est bien souvent obligé de pioncer comme des malpropres dans un terminal sale et puant et c’est pas rigolo. Pour optimiser au maximum ces moments de galère voici quelques conseils bien utiles qui devraient te permettre de dormir mieux que dans un lit king size, la vie d’wam.

1. Avoir forcément un masque de sommeil avec toi

OK dans la vie ce truc te sert jamais à rien mais tu seras bien content.e de pouvoir avoir un ersatz de nuit d’un point du vue oculaire. Même si tu as l’air con. Même si tu ne te respectes plus avec ce protège slip sur la gueule. Le sommeil reste le plus beau de tous les réconforts.

Source photo : Giphy

2. Avoir un sac bien rembourré avec des petites culottes

Ou des chaussettes bien sûr on juge pas. Si tu prévois de dormir dans les endroits pas ultra confortables, c’est mieux de privilégier des sacs de voyages mous aux valises rigides en inox qui sont pas du tout confortables en guise de coussins.

3. Ne voyager que dans des aéroports de qualité supérieure

Il existe une liste d’aéroports ultra bien foutus pour recevoir les dormeurs éphémères, avec sièges massants et tout le tintouin. Genre celui de Singapour, de Séoul ou même de Tallin en Estonie.

Source photo : Giphy

4. Avoir un sweat à capuche dans sa garde-robe

Non pas pour adopter un style de racaille très frais qui imposera le respect. Mais parce que c’est plus confortable qu’une robe moulante avec des talons aiguilles. La capuche te couvre la caboche et crois moi même dans un pays où il fait 47 °C à l’extérieur, tu vas toujours te cailler les miches à l’aéroport surtout si tu dors.

5. Avoir gants/chaussettes/couverture sous la main

Encore une fois c’est parce que ça caille là dedans. Et qu’est ce qui caille en premier dans ton corps ? Les extrémités. Ça veut dire le crâne, les mains, les pieds et bien sûr ta teub. C’est pourquoi il faut te munir des vêtements nécessaires pour que ces zones restent bien au chaud.

6. Prévois un plan B

Même si le plus souvent les gars de la sécu sont sympas avec les voyageurs et si tu expliques que ton vol est dans à peine quelques heures, il est probable qu’on te laisse tranquille. Toutefois, pour être peinard mieux vaut envisager le pire. Si vraiment tu dois jarter de l’aéroport prévois quoiqu’il en soit de quoi pioncer une nuit dans l’hôtel le plus proche.

7. N'hésite pas à t'installer dans le champ de vision des caméras de surveillance

Et aussi à repérer le poste de sécurité le plus proche. Bref on n’est jamais à l’abri d’un gars relou donc autant être à portée de vue de gens qui pourront voler à ta rescousse en cas de problème. Parfois, la sécurité c’est sympa aussi.

8. Cale-toi au plus tôt sur ton spot une fois que tu l'as trouvé

Les places sont parfois chères dans les aéroports bondés donc pour éviter de pioncer à califourchon avec deux autres backpackers, repère ton p’tit coin en amont et ne tarde pas à t’y poser pépouze, avec une série Netflix à mater sur ton tel, un pot de chambre, deux trois cadres pour faire la déco et surtout une base de béton pour te créer un espace à toi tout.e seul.e.

Source photo : Giphy

9. Cadenasse tes bagages à toutes tes parties du corps

Non pas que le monde soit peuplé de gens malveillants plein de méchanceté dotés d’une capacité de nuisance inégalable, mais c’est vrai que si tu te trimbales avec un ordi portable et un pad et une valise de lingots, ça peut éveiller une forme de curiosité. Le mieux c’est de dormir sur tes bagages et de leur coller un petit verrou très joli.

10. Pour te faire respecter te comporte pas comme un bâtard

C’est un peu la base. Si tu veux pas qu’on te saoule, ne saoule pas les autres en choisissant de papoter au téléphone pendant huit ans alors que tout le monde dort à côté de toi, ou en lâchant des caisses de morts vivants. Dans le monde sans foi ni loi des dormeurs d’aéroports, il faut la jouer cool.

Source photo : Giphy

Ben finalement pourquoi s’emmerder à avoir un appart quand on a un aéroport ?

Sources :

Néon

Sleeping in airportRoad Calls