Les aéroports sont des endroits fascinants. Des genres de grands centres commerciaux où chacun attend son avion. Le théâtre d’un ballet incessant entre voyageurs souvent pressés. Et si les aéroports riment souvent avec vacances, il n’empêche que parfois, ils sont aussi bien lourds. La preuve par 10…

1. Les bagages

C’est drôle non ?

Source photo : Giphy

2. Le passage au contrôle de sûreté

Surtout aux États-Unis où les mecs sont un poil parano (à juste titre). Du coup, il n’est pas rare qu’on vous fasse enlever vos pompes et totalement vider vos poches. Attention car par totalement, c’est totalement. Vous avez oublié un paquet de chewing-gum ou des tickets de carte bleue et on vous fouille devant tout le monde comme si vous étiez suspecté de transporter du plutonium.

Source photo : Giphy

3. L'après-passage au contrôle de sûreté

Nous voilà donc pieds nus, le pantalon tombant car on vient juste de quitter sa ceinture, attendant nos affaires. Et parfois, il faut attendre longtemps. Un peu comme si les machines chargées de vérifier si rien de dangereux ne se trouve dans les bagages cachaient un vortex capables d’avaler et de renvoyer demi-heure plus tard les affaires des passagers.

4. Le fait qu'on n'admette aucune bouteille lors du passage au contrôle de sûreté

Non parce qu’il faut aussi être cohérent à un moment. Prenons par exemple l’aéroport de Toulouse. Impossible de passer avec une simple petite bouteille d’eau. Confisquée ! Par contre, on peut en acheter une tout de suite après et donc monter dans l’avion avec…

5. Les prix

C’est un peu la magie du duty free. À Roissy par exemple, suivant le terminal, il peut être très compliqué de trouver un sandwich qui ne coûte pas un bras alors qu’on peut acheter plein de trucs moins chers. Enfin c’est ce qu’on veut nous faire croire…

6. Les distances

Parfois, on a un peu l’impression de courir un marathon. Surtout quand il faut rejoindre une correspondance et que l’embarquement se trouve à 50 bornes, de l’autre côté de l’aéroport et qu’on doit se trimbaler nos bagages.

Source photo : Giphy

7. Le wifi

En théorie, tous les aéroports, les grands en tout cas, proposent le wifi. En théorie seulement parce qu’en pratique, il est souvent tout pourri et permet tout juste de consulter ses mails.

8. L'attente

L’aéroport est une salle d’attente géante. C’est fou le temps qu’on peut perdre dans un aéroport non ? À tel point que parfois, on s’ennuie tellement qu’on se sent obligé d’acheter une barre géante de Toblerone.

9. Les prises de courant

Et qui dit attente, dit smartphone déchargé à force de rechercher un signal wifi. Et parfois, quand c’est bondé, arriver à trouver une prise de courant et à y brancher son portable peut relever de la mission quasi impossible.

10. Attendre ses bagages

Le vol s’est bien passé. Vous avez vu un super film entrecoupé de 36 messages du commandant de bord, et vous voilà enfin arrivé à destination ! Maintenant, reste plus qu’à récupérer les bagages avec dans la tête ces deux questions : « est-ce que je vais bien retrouver mes valises ? » et « est-ce que je vais les retrouver en bon état » ? Sachant que parfois, il faut attendre très longtemps pour récupérer ses affaires…

Source photo : Giphy

Et les gares, ce n’est pas mieux…