Pas facile de reposer en paix quand on crèche dans un des cimetières les plus fréquentés au monde. On comprendrait presque que certains aillent chercher à l’autre bout du monde, un peu de tranquillité, à Saint Barth ou ailleurs.

1. Le cimetière du Père-Lachaise à Paris

Il s’agit sans doute du cimetière le plus VIP du monde. Mais des vraies personnalités de l’art, pas ceux qu’on voit régulièrement se vautrer sur la TNT. Pour être accepté au Père-Lachaise, il faut avoir marqué son époque de son talent. S’appeler Edith Piaf, Jim Morrison, Honoré de Balzac, Molière ou encore Oscar Wilde. Un Parthénon des grands hommes et femmes qui accueille chaque année près de 3,5 millions de visiteurs.

A post shared by Tom Nardozza (@tomnardozza) on

2. Le cimetière juif du Mont des Oliviers à Jérusalem

Selon la prophétie juive, les défunts enterrés ici seraient les premiers à être ressuscités (PREUMS !). Autant vous dire que ça se bouscule aux portillons. Outre sa dimension historique, voire biblique, le cimetière du Mont des Oliviers offre une vue exceptionnelle sur la vieille ville. Une raison suffisante de vous y hâter, même si vous êtes athée.

Mont des oliviers ?????? #jerusalem #montdesoliviers #view #speachless #globetrotter

A post shared by L o u i s e (@louisebellier) on

3. Le cimetière Central (Zentralfriedhof) à Vienne

Il s’agit du deuxième plus grand cimetière d’Europe après celui du Père Lachaise. Le cimetière Central de Vienne s’étend sur près de 240 hectares et accueille près de 3 millions d’âmes, dont une tripotée de grands noms de la musique classique tels que ce punk de Ludwig van Beethoven, ou ses compères de pogo Franz Schubert, Johannes Brahms et Johan Strauss.

4. Le cimetière de Highgate à Londres

Si Karl Marx et Charles Dickens sont sans doute les plus illustres locataires permanents de ce cimetière londonien, ils ont vu leur superbe concurrencée ces dernières années par d’obscures rumeurs de vampirisme. Résultat : les chasseurs de créatures aux dents longues ont fait de Highgate un de leur terrain de chasse favori. Qu’ils doivent partager depuis 2017 avec les fans de George Michael, dont la tombe se trouve dans une zone privée du cimetière.

#KarlMarx #Marx #Highgate #HighgateCemetery #workersoftheworldunite

A post shared by Giulio Armanetti (@giulioarmanetti) on

5. Le vieux cimetière juif à Prague

Construit au 15ème siècle dans le quartier de Josefov, ce cimetière a été utilisé par la communauté juive jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Il rassemble aujourd’hui encore plus de 12 000 tombes, dont certaines empilées les unes au dessus des autres, jusqu’à 12 couches à certains endroits. Un chaos de pierres tombales envahi par les herbes ou la neige selon la saison, qui rappelle l’histoire des juifs de Prague et notamment le sort que leur réservèrent les Nazi et qui coûta la vie à près de 80 000 innoçents.

#jewishcemetery #Prague

A post shared by jk575 (@jk575) on

6. Le cementerio general à Santiago du Chili

Avec ses 86 hectares, ce cimetière est de loin le plus grand d’Amérique du Sud. En comparaison, le Père-Lachaise et ses 45 hectares fait presque office de bac à sable. Paradoxalement, c’est aussi un lieu particulièrement vivant et coloré, grâce aux nombreux bouquets qui fleurissent les tombes, mais aussi aux jouets et peluches dans la partie réservées aux enfants disparus. En plus des mausolées gothiques ou avant-gardistes, on trouve ici des immeubles de caveaux répartis sur plusieurs étages, mais aussi, ce que les locaux appellent des tombes « Animata », censées disposer de pouvoirs extraordinaires, à condition de savoir les honorer.

7. Le cimetière américain de Coleville-sur-mer en Normandie

Situé à proximité d’Omaha Beach, le cimetière militaire américain de Colleville-sur-Mer est visité par environ un million de personnes chaque année qu’ils soient simples curieux, descendants des hommes tombés au front, ou amateurs de films de guerre comme « Il faut sauver le soldat Ryan », dans lequel le cimetière apparaît. Sur les 9500 soldats américains enterrés ici, la grande majorité a péri en foulant les plages du débarquement le 6 juin 1944. les croix blanches alignées sont là pour leur rendre hommage.

??

A post shared by BJ Putnam (@bjputnam) on

8. Le cimetière de la Recoleta à Buenos Aires

Avant de devenir le cimetière VIP des personnalités de la vie publique argentine telle que Madonna Eva Peron, l’endroit a d’abord été le potager de moines appelés recoletos (solitaires), qui décidèrent en 1732 d’en faire le premier cimetière public de la ville. Aujourd’hui, ce sont près de 6500 tombes et mausolées qui couvrent les 14 hectares du cimetière, avec des jardins, transformés le week-end en terrain de jeu pour les familles aisées de la capitale argentine.

9. Le cimetière monumental de Staglieno à Gênes

Contrairement au proverbe qui veut que là où il y a de la Gêne, il n’y a pas de plaisir, le cimetière de Staglieno situé dans la capitale de la Ligurie possède suffisamment de charmes pour vous faire passer un bon moment. Le lieu est réputé pour ses nombreuses statues à l’ambiance gothique, ce qui n’a pas échappé au groupe Joy Division, gros déconneurs devant l’éternel, dont la photo du single « Love will tear us apart » a été shootée ici.

10. Le cimetière national de Arlington en Virginie

Il s’agit du plus vieux cimetière militaire américain et un des lieux de pèlerinage patriotique les plus prisés du pays d’Oncle Donald. Près de 400 000 soldats y ont été enterrés depuis la guerre de Sécession, jusqu’à aujourd’hui. Un certain JFK y a également élu domicile aux côté de sa femme Jackie et de leurs deux enfants. Si aucun remède contre la mort (une belle saloperie) n’est trouvé rapidement, le cimetière de Arlington affichera complet dès 2060.

Pour vous aussi, le cimetière le plus visité, reste celui où se trouvent papy et mamie?

Source : Fodors.com