La France, pays aux 10.000 clochers, "fille ainée de l'église" reste un pays largement catholique. Ainsi, si tomber sur un prêtre est devenu assez rare, il arrive aux plus athées d'entre nous de côtoyer une grand-mère qui va à la messe tous les dimanches, un collègue de boulot portant une médaille de baptême ou une connaissance qui dit avoir été aux JMJ. Et parfois en les entendant discuter du pape, de l'avortement ou de Jesus Christ, certains ont envie de leur balancer quelques chansons cinglantes à la figure. Haaa, qu'est ce qu'on voudrait.... mais on ne peut pas. Voici donc le top 9 de ces chansons qui leur écorcheraient "un peu" les oreilles.

  1. Didier Super - Le Club de Catholiques : beauf, méchant et provocateur, Didier Super n'en reste pas moins très drôle en appuyant là où ça fait mal. Gratuitement, et en live à la télé, c'est même encore pire.
  2. Les Raggamins - Un balai dans l'cul : cette chanson passait très souvent la nuit sur Skyrock dans l'émission de Super Nana. Planqué au fond de l'album des Raggamins, ce réquisitoire anti-catho, a été réexhumé grâce à la magie de la fée YouTube. Ca aurait été dommage de se priver d'un petit "Quand tu iras au paradis t'auras une chaine en or"
  3. Oldelaf & Mr D - Nathalie, mon amour des JMJ : selon le blogueur catholique Koztoujours, cette chanson a par sa seule présence totalement ringardisé les JMJ. C'est bien ce qui la rend encore meilleure.
  4. Agnès Bihl - L'Enceinte Vierge : bien plus difficile à retenir, cette chanson s'en prend de façon directe au rôle de l'église catholique dans la propagation du Sida et les questions d'avortement. Et dire qu'on veut cantonner Agnès Bihl au rôle de chanteuse sentimentale. (Attention, certaines images peuvent heurter la sensibilité.)
  5. Georges Brassens - Tempête dans un Bénitier : de Brassens, on aurait pu prendre "Le Mécréant" , "La Prière" "La religieuse" ou le grivois "Mélanie", mais on va garder cette chanson qui reste facilement en tête. Brassens y raille la querelle des latinistes en s'accompagnant, comme à l'église, d'une petite chorale.
  6. Léo Ferré - Thank you Satan : quoi de plus énervant que quelqu'un qui remercie Satan ? Allez, parce que rien n'est sacré, voici la reprise qu'a fait Dyonisos de cette chanson de Ferré.
  7. Les Nonne Troppo - Notre Soeur : une chanson un peu grivoise sur les ecclésiastiques. Il y avait bien le "Curé de Camaret" mais elle est un peu trop directe. C'est bien mieux lorsqu'il y a des sous-entendus.
  8. Patrick Bouchitey - Jésus revient : cette chanson est tellement célèbre que plus personne ne se souvient qu'il s'agit à la base d'une parodie des chansons de messe, dans laquelle on a collé volontairement un côté niais. C'est moins évident que dans "Nathalie, mon amour des JMJ" mais si vous remettez le contexte dont c'est présenté dans "La vie est un long fleuve tranquille" ça devient évident.
    http://www.youtube.com/watch?v=Lzu1cfdXeKs
  9. Eddy Mitchell - Pas de Boogie-Woogie : tellement célèbre et pas méchante pour deux sous, cette chanson est plutôt bien vue par les catholiques. Mais, il doit bien rester une grande tante acariâtre que ça doit vexer.
    http://www.youtube.com/watch?v=tl8OHFgIziQ&feature=fvsr

Et vous, vous en voyez d'autres ?

Crédits photo (creative commons) : AlannaRalph