L'annonce de la séparation du groupe R.E.M. tourne une page importante de l'histoire du rock indépendant américain et laisse surtout présager de la sortie prochaine d'un "Greatest Hits", puisqu'on ne voit pas trop l'intérêt d'une telle annonce si ce n'est pour rappeler au monde entier que le groupe de Michael Stipe n'est pas mort. On va donc spoiler la liste des morceaux de cette compilation pour se rappeler que REM, ça a été quand même une belle boite à tubes. La preuve en 15 points.

  1. Losing My Religion - 1991 : le tube planétaire construit sur un riff de mandoline qui a fait exploser les ventes du groupe. Avec la participation de musiciens extérieurs, et même d'un orchestre symphonique, R.E.M. sort les gros moyens. Out Of Time n'est certainement pas le meilleur album de la discographie, mais c'est celui qui a vendu le plus (12 millions).
  2. What's The Frequency, Kenneth? - 1994 : : histoire qu'on n’oublie pas que R.E.M. est une machine à tube, le groupe nous sort un "Monster" qui fait partie des albums essentiels à posséder. Les guitares saturées lui donnent un son plus brut. "What's The Frequency, Kenneth?" lance cette galette de manière plutôt réussie.
  3. Drive - 1992 : au sommet de son art, le groupe enchaine les chefs d'oeuvre sur "Automatic Fot The People". "Man On The Moon", "Try Not To Breathe", "The Sidewinder Sleeps Tonite", "Nightswimming"; c'est cependant "Drive" qui reste l'un des morceaux les plus marquants en ouvrant l'album de manière magistrale.
  4. Everybody Hurts - 1992 : l'air aussi simple que classe de ce morceau a permis à tout apprenti guitariste de s'initier à l'arpège. C'est beau, c'est triste, mais c'est un plaisir a écouter. A voir aussi, grâce à un clip mémorable. Le morceau a été également élu "chanson qui fait le plus pleurer les hommes".
    http://youtu.be/pudOFG5X6uA
  5. Shiny Happy People - 1991 : 2ème single d'Out Of Time, ce titre démontre que R.E.M. enchaine les tubes. On aime ou pas, mais "Shiny Happy People" a fait pas mal parler lors de sa sortie. Michael Stipe a confié ne pas être fan de cette chanson. Peut-être parce qu'il ne la chante pas seul.
  6. Leaving New York - 2004 : le 13ème album du groupe "Around The Sun" est considéré comme un échec commercial (2 M de ventes). Malgré les références de "Leaving New York" aux attentats du World Trade Center, les Américains se désintéressent de l'album. Son relatif succès étant majoritairement dû aux ventes européennes.
  7. Orange Crush - 1988 : la machine est lancée. "Orange Crush", au même titre que "Stand" permettent à l'album "Green" de démontrer que les ventes du groupe d'Athens ne sont pas une coïncidence. R.E.M. multiplient les concerts et devient un groupe mondialement connu. 4 millions de copies distribuées...
  8. Radio Free Europe - 1981 : il s'agit du 1er single de R.E.M. Le Times classe la chanson parmi les 10 meilleurs singles de l'année. Pour la sortie de l'album "Murmur" en 1983, où "Radio Free Europe" figure, le magazine Rolling Stone ose même l'élire album de l'année devant "Thriller" de M. Jackson, et "War" de U2. Excusez du peu...
  9. The One I Love - 1987 : le 1er single de l'album "Document" permet à cet album de dépasser le million de vente. Une première pour R.E.M. qui commence là son ascension vers les sommets. Rolling Stone, toujours fan, sacre R.E.M. "meilleur groupe de rock américain".
  10. Electrolite - 1996 : la 2ème partie des années 90 sonne comme un léger déclin pour REM. Les ventes de"New Adventures In Hi-Fi" ne décollent pas comme ses prédécesseurs, et ce, malgré les excellentes critiques des fans. De plus, le choix du single "E-Bow, The Letter" ne s'avère pas vraiment judicieux. "Electrolite" prouve tout de même que R.E.M. sait toujours composer de bien jolies chansons.
  11. Daysleeper - 1998 : malgré le départ de leur batteur, Bill Berry, les membres de R.E.M. décident de continuer leur route en sortant l'album "Up". Légèrement déroutant pour les critiques et les fans, les ventes chutent. L'ambiance au sein du groupe se dégrade, et les premières rumeurs de séparation circulent. "Daysleeper" est tout de même un succès, et les tensions s'apaisent avec le temps.
  12. The Great Beyond - 1999 : pour le première fois de son histoire, R.E.M. met son talent au service du cinéma. Le groupe compose la musique du film "Man On The Moon" qui retrace la vie de l'artiste américain, Andy Kauffman. La B.O et "The Great Beyond" gardent un certain succès.
  13. Imitation Of Life - 2001 : avec "Reveal", R.E.M. retrouve les sons qui ont rendu le groupe incontournable. Attendu par le public comme un nouveau "Automatic For The People", "Reveal" déçoit malgré de très bons morceaux. L'album se vend correctement, mais R.E.M. rentre dans le rang. On attendra plus avec autant d'impatience les albums suivants...
  14. Supernatural Superserious - 2008 : avec un son plus rock et un album très court, R.E.M. revient à l'essentiel. Le groupe ne s'y trompe pas car les critiques sont plutôt bonnes. Grace à "Supernatural Superserious", R.E.M. retrouve le haut des classements de meilleures ventes.
  15. Oh My Heart - 2011 : dernier album du groupe, "Collapse Into Now" est marqué par des collaborations avec Patti Smith ou Eddie Vedder. "Oh My Heart" est le dernier single du groupe. Beau boulot Messieurs, on a de quoi faire un beau "Greatest Hits" sur deux CD.

Et vous, quel tube retiendrez-vous de la longue carrière de R.E.M. ?

Top rédigé par Yves, topiteur historien du rock