La playlist du week-end va vous chatouiller les oreilles d'une drôle de manière puisqu'on vous propose d'écouter des morceaux dont la tonalité passe du majeur au mineur (et inversement). Un changement pas forcément flagrant au début mais qui procure une sensation extrêmement étrange dans vos ouailles. Il y a un petit malaise mais on ne sait pas trop d'où ça vient. Un peu comme si vous écoutiez du Patricia Kaas remixé par un groupe de speed métal ou bien comme si vous mangiez une purée au sucre, m'voyez ? Ce top c'est donc la playlist essentielle, vitale même, pour faire saigner vos gentilles petites oreilles et pour vous faire plein d'amis (dépressifs) en soirée !

  1. The Beatles - Hey Jude
    L'écoute de cette version laisse un arrière-goût amer, vous rappelant que votre vie est ratée et que vous avez très certainement loupé votre vocation de vendeur de fruits à Vladivostock et que rien ne vaut vraiment le coup d'être vécu.

  2. Michael Jackson - Beat It
    Une version en majeur d'un goût plus que douteux, agrémenté d'un solo des plus infâmes. Les puristes (n')apprécieront (pas).

  3. Europe - Final Countdown
    Le compte à rebours final est lancé, et à la fin tout le monde meurt.

  4. Village People - YMCA
    Défi : vous devrez passer cette chanson à la prochaine soirée à laquelle vous participerez sans vous faire insulter et/ou virer dans la minute.

  5. Nirvana - Smells Like Teens Spirit
    Pour voir si vos potes sont saouls mettez ça en pleine soirée et attendez. Si ça ne réagit pas, il est temps de coucher tout le monde.

  6. Michael Jackson - Black or White
    On continue dans la série Michael Jackson et là encore le résultat n'est pas à mettre entre toutes les oreilles. On a déjà eu des cas d'évanouissement.

  7. Eurythmics - Sweet Dreams
    Une version finalement pas si mauvaise... En rendant le kitsch encore plus kitsch on obtient quelque chose de pas trop dégueulasse non ?

  8. The Beatles - Let it Be
    Ou comment prendre un coup au moral de façon extrêmement fiable, appliquée et efficace. Ça fait mal.

  9. Bon Jovi - It's my life
    Le summum du mauvais goût, l'horreur incarnée. En bref, une version qui picote légèrement le tympan à la manière d'une moissonneuse batteuse lancée à pleine vitesse.

  10. Henri Mancini - Pink Panther Them
    Ou quand la transposition en majeur transforme une mélodie mythique en musique d'ascenseur toute molle. Ça fait bizarre.

  11. Metallica - Nothing Else Matters
    Devient Nothing Else Majeur ... et une jolie ballade toute innocente.

Pour plus de chansons sous acides, c'est sur cette chaîne que ça se passe.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :