Amis gothiques, nécrophiles, raveurs, osthéopathes ou simples curieux amateurs d’expériences insolites, ce top est pour vous. Parce que les crânes et ossements sur un tshirt The Kooples à 50 boules c’est sympa, mais que ça a quand même pls de gueule en vrai, voici les catacombes qu’on vous conseille vivement de visiter un jour (ou une nuit) avant de mourir.

1. Les catacombes de Lima au Perou : les plus designs

Jusqu’au 19ème siècle, les habitants de Lima enterraient leurs morts sous la ville, par manque de place certainement, mais aussi pour pouvoir leur rendre hommage sans avoir à prendre le TER (même si ça n’existait pas). Jusqu’au jour, où les sous-sols furent tellement bondés qu’il fallut y mettre un peu d’ordre. A voir le résultat, entre la rosace de crânes et tibias et les empilement d’ossements, on se dit que le type qui s’en est occupé devait avoir un sacré toc.

2. Les catacombes de Paris : les plus peuplées

Avec environ 6 millions de squelettes, les catacombes de Paris sont aussi bondées qu’un centre-commercial au premier jour des soldes. Sachez que tous ces gens (ou ce qu’il en reste) n’ont pas été enterrés sur place, ils y ont pour la plupart été déplacés à partir de la fin du 18ème siècle. Les cimetières parisiens débordaient à l’époque de cadavres et il fut décidé de reloger tout ce beau monde, si possible dans un endroit qui n’emmerderait pas trop les voisins. Il fallut 12 ans pour achever leur déménagement dans ces anciennes mines de calcaire, creusées initialement au 13ème siècle. Aujourd’hui, les catacombes de Paris sont officiellement accessibles depuis la place Denfert-Rochereau. Catacombes… Denfer… non rien.

3. Les catacombes de Palerme : les plus glauques

Ici pas de montagne d’ossements, ni de crânes sans un poil sur le caillou. Les catacombes du monastère des Capucins font plutôt dans les momies, il paraît que ça se conserve mieux. Et c’est vrai que le résultat est bluffant. On dirait que les corps ont été asséchés, figés dans leurs vêtements de tous les jours. Par contre, on vous prévient, c’est glauque. Ne vous attendez pas à visiter le Musée Grévin, ici on nage en plein morbide. A côté la taxidermie, c’est un hobby pour les gamins.

4. Les catacombes de St Michan’s Church à Dublin : les plus intimes

Si vous êtes du genre tactile, allez faire un saut dans cette crypte située sous l’église St Michan en plein centre de Dublin. 4 corps momifiés y sont visibles, dans leur cercueil à moitié défoncé. Les superstitieux peuvent même toucher le doigt de celui qu’on surnomme le Croisé (il aurait participé à la IVème Croisade, celle qui aurait un peu dérapé du côté de Constantinople). Il paraît que ça porte chance. Pour l’anecdote, il se raconte que Bram Stoker, l’auteur de Dracula serait venu chercher l’inspiration dans ces catacombes.

Crédits photo : Jennifer Boyer

5. Les catacombes de Stephansdom Crypt à Vienne : les plus royales

Allez savoir pourquoi, pour monter au ciel, les membres de la famille royale autrichienne n’emprunteraient pas le même chemin que nous. En gros, il faudrait que leur corps soit enterré à un certain endroit, que leur cœur soit enfermé dans une urne et que leurs viscères soient conservés dans une jarre placée sous la Cathédrale gothique de Vienne. Et comme vous êtes un gros fayot et que vous rêver de faire une révérence devant ses anciennes têtes couronnées, sachez que cette crypte se visite. En plus de ces restes royaux, plus de 11 000 malheureux, victimes de la peste bubonique ont été enterrés là au 18ème siècle. Aucun risque de choper cette saloperie lors de votre visite, par contre, faites gaffe de ne pas renverser une des jarres contenant les viscères impériaux. La mésaventure serait arrivée il y a quelques années et l’odeur était tellement pestilentielle, qu’il fallut attendre 2 jours avant que quelqu’un daigne intervenir.

Crédits photo : Phil King

6. Les catacombes de Kom el Shoqafa à Alexandrie : les plus cosmopolites

Il a fallu attendre 17 siècles avant que ces catacombes ne soient découvertes. En 1900, le sol s’effondre sous les pieds d’un âne qui glandait pas là, révélant les premières sépultures datant du 2ème siècle après JC. Initialement ces tombes furent créées par une riche famille qui pratiquaient encore les rites funéraires de l’ancienne Egypte. Mais aujourd’hui, ce sont plus de 300 tombes taillées dans la roche montagneuse qui sont visibles. Le complexe contient également des petites chapelles, une salle à manger qui accueillait les repas funéraires (pique-nique interdit) et le tombeau principal, mélangeant des symboles égyptiens, grecs et romains.

7. Les catacombes de Rome : les plus cathos

Les catacombes sont légions (romaines) dans la capitale italienne. On en dénombre une quarantaine éparpillée dans toute la métropole. Les premières datent des premiers Chrétiens au 2ème siècle et furent ensuite utilisées entre-autre, pour protéger la sépulture des Papes et des martyrs lors des invasions barbares. Longtemps oubliés, c’est à partir du XVIème siècle qu’on commença à cartographier les 400 kilomètres de tunnels et sépultures. Les catacombes les plus connues aujourd’hui sont celles de St Sebastian, de Domitilla et de St Calixte.

8. Les catacombes d’Odessa en Ukraine : les plus labyrinthiques

Sous la ville se terre plus de 2500 kilomètres de galeries souterraines, et évidemment, pas en ligne droite. Ces tunnels n’ont pas été initialement creusés pour y enterrer les morts, mais plutôt pour en extraire du calcaire utilisé pour bâtir la ville. Un détail qui n’empêche pas de découvrir régulièrement des cadavres momifiés (il paraît que le calcaire ça conserve), de visiteurs pris au piège de cet immense labyrinthe. Des guides pas franchement officiels proposent d’y faire un tour. Et si vous préférez quelque chose d’un peu plus cadré, une petite partie de ces catacombes est accessible depuis le Musée à la gloire des Partisans, situé au nord de la ville.

9. Les catacombes (hypogées) de Malte : les plus anciennes

Découvert par hasard en 1902 par des ouvriers, ce cimetière préhistorique souterrain est le plus vieux qu’on connaisse. Il aurait été creusé dans la roche entre 3300 et 2500 ans avant J-C. Ces catacombes comprennent 3 niveaux : le plus ancien (3600 avant J-C) est le moins profond, le plus récent (2500 ans avant J-C) se trouve à 10 mètres de profondeur. En tout, 7000 personnes attendent depuis un bail, que vous veniez leur rendre une petite visite.

10. Les catacombes (Ossuaire)de Brno en République Tchèque : les plus récentes

A tel point, qu’on y sentirait presque la peinture fraîche. En plus, c’est rangé nickel pas comme dans ta chambre. Ce ne fut pourtant pas toujours le cas. Les premiers locataires se posèrent ici au 17ème siècle, mais très vite, l’eau, la boue et la négligence de certains, vont transformer l’endroit en un immense bordel, plus proche du charnier que de la sépulture. Redécouvertes en 2001, ces catacombes ont été réorganisées pour permettre aux voyeurs de venir se rincer l’œil. Ici les murs sont recouverts d’ossements et des petites étiquettes de couleur permettent même de savoir de quoi sont morts tous ces gens. (Rouge = peste ; jaune = choléra ; et non ça n’a rien à voir avec les couleurs des équipe de Koh Lanta)

Elle est pas belle la vie ?

Source : Mentalfloss

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.