Après avoir lu ce top, vous allez forcément avoir de la menthe pour la Pologne. Ah oui c’est vrai, vous ne parlez pas polonais… « Czuc do kogos miete », c’est ce qu’on dit là-bas lorsqu’on a le coup de foudre pour quelqu’un.

1. Parce qu’on y bouffe super bien

En Pologne mieux vaut aimer les petits-déjeuners copieux. Le genre de brunch salé qu’on s’engloutit habituellement le dimanche matin après une soirée bien chargée. Quand les Polonais se mettent à table le matin avant de partir bosser, ils ne font pas semblant. Œufs, saucisses, jambon, fromage, tout y passe. Un deuxième petit dej est même prévu aux alentours de 11h, histoire de tenir jusqu’à la fin de la journée de travail. Car en Pologne, le repas principal se prend traditionnellement vers 16h, avec au menu, soupe (Zurek également appelée soupe de vieille), plat principal (comme le Bigos, la choucroute polonaise) et dessert (Babka , une sorte de gâteau de riz). Le dîner quant à lui est heureusement plus léger. Pour goûter la cuisine traditionnelle polonaise, posez-vous dans un Bar Mleczny, ou « bar à lait » qui n’est autre qu’une cafétéria à l’ancienne avec de bons petits plats pour vraiment pas cher. Smacznego ! (ça veut dire Bon appétit)

2. Et qu’on y picole aussi pas mal

Si les Polonais ont la réputation de pas mal picoler, ce n’est pas que de leur faute. En Pologne, la bière est excellente en plus de ne pas être chère. C’est d’ailleurs le premier alcool consommé dans le pays où chaque ville possède au moins sa propre brasserie. Les marques de bières polonaises les plus connues sont dans le désordre, la Zywiec, Tyskie, Okocim, Lech, Heweliusz, Tatra, Krolewskie, Warka, Piast, Brok et la Zubr. Quant aux alcools forts, les liqueurs de fruits (nalewki) et d’épices risquent de vous plaire. Sans parler des 400 variétés de vodkas qui devraient vous mettre bien (avec modération tout ça, tout ça)

3. Parce qu’on peut y faire du ski pour pas cher

Vous trouvez Courchevel légèrement surfait ? Avez fait le tour des 650 km de pistes des Portes du Soleil ? Direction le domaine skiable de Zakopane dans la chaîne de montagnes des Tatras. 6 petites stations permettent aux amoureux de la glisse de s’adonner à leur vice sans exploser leur PEL pour s’offrir un forfait pour la semaine (comptez 108 euros pour 6 jours). Par contre, pour ce tarif, ne vous attendez pas à des remontées mécaniques flambant neuves, ni à des canons à neige derniers cris. A Zakopane, on fait dans le ski à l’ancienne, avec télésièges en bois d’avant-guerre à certains endroits. Çà fait certes mal aux fesses, mais moins que le prix à payer habituellement dans une station alpine.

4. Parce que les Polonais sont sympas

Ne vous fiez pas à la dérive politique dont le pays semble victime ces dernières années. Les Polonais restent des gens chaleureux et accueillants, à condition d’aller au-delà de leur apparente retenue. Les jeunes semblent plus ouverts que leurs aînés et n’hésiteront pas à vous filer un coup de main, ou simplement à échanger quelques mots. Surtout que les Français ont la cote en Pologne. C’est le pays qui nous aimerait le plus après le Brésil.

Source photo : Giphy

5. Parce qu’on peut se balader dans une forêt vierge (ou primaire)

Les Polonais ont la chance de posséder la plus ancienne forêt primaire d’Europe, appelée forêt de Bialowieza, ou de Belojev. Formée il y a plus de 10 000 ans, en pleine période glacière, elle offre un spectacle unique à la découverte de chênes gigantesques, de bisons et de chevaux sauvages, de rivières tortueuses et de milliers de lacs. La région se visite à vélo, en charrette ou à pied, idéalement accompagné d’un guide pour accéder à certaines zones réservées du parc naturel. Ne boudez pas ce petit bonheur, car il est menacé depuis quelques années par l’exploitation forestière décidée par le Gouvernement polonais contre l’avis de l’UE.

6. Parce que c’est un livre d’histoire à ciel ouvert

Entre Cracovie, surnommée la Florence de Pologne, l’église Sainte-Marie à Gdansk, la place centrale de la Vieille Ville de Varsovie (Rynek Starego Miasta), ou les ruelles pleines de charme de Glowne Miasto, la Pologne n’a pas que des stigmates de son histoire, elle a su aussi conserver l’authenticité d’un héritage culturel privilégié.

7. Parce que c’est un lieu de mémoire

Le Gouvernement polonais a beau jouer avec les mots en interdisant l’emploi du terme de « camp de la mort », l’histoire de la Pologne est marquée à jamais par les stigmates de la Shoah. 7 camps de concentration ont servi aux nazis d’août 1940 à mai 1945 à exterminer des millions de juifs, de tziganes, d’homosexuels et de tous ceux dont la tête ne leur revenait pas. A l’heure des théories complotistes et de la remise en question perpétuelle des faits comme prétexte à l’ignorance de certains, jamais la visite dans un de ces camps de concentration n’a semblé aussi nécessaire pour rappeler où peut mener la stigmatisation et le culte de l’entre-soi.

8. Parce que c’est pas (trop) loin

Comptez entre 1H30 et 2H pour se rendre en avion en Pologne selon que vous atterrissiez à Wroclaw ou à Varsovie. Et si l’avion n’est vraiment pas votre truc, le trajet en train est possible que ce soit via Cologne (Thalys) puis Berlin, ou en train couchettes en passant par Mannheim et (encore) Berlin. Quant à faire le trajet en bus, les 26 heures nous semblent bien au-delà du raisonnable, même si évidemment, ce n’est pas cher (dès 53€).

9. Parce que la vie y est moins chère

En plus d’être bien desservie par les compagnies aériennes low-cost, la Pologne offre le gros avantage pour les touristes, d’offrir des prix globalement moitié moins élevés qu’en France, que ce soit au niveau de la bouffe (menu mcdo à 4€ environ), des sorties, ou même du logement (25€ la nuit dans une chambre d’hôtel basique). Même la bière y est moins chère, comptez 1,70€ la pinte !

10. Parce que c’est un bon plan pour faire la fête

Des plans pas chers, des jeunes sympas, une scène électro à la pointe, la Pologne est certes moins réputée que Berlin, Prague ou Belgrade, mais les grandes villes réservent quand même de belles surprises aux fêtards de passage. A Varsovie par exemple, des clubs comme le Nowa Jerozolima ou le Milosc parviennent à tirer leur épingle du jeu. Même si les vrais bons plans, se trouvent sur les plages qui bordent la rivière Vistule, et où des clubs comme le Plasowa accueille les amateurs de bons sons et de farniente.

Partez devant, on vous rejoint !

Source : Geo.fr