75 euros, c'est le prix d'un maillot de foot de l'une des équipes qui se lancera dans l'Euro ukraino-polonais, qui débute dans quelques jours. 75 euros, c'est la dépense que vous allez devoir justifier auprès de Madame lorsqu'elle s'apercevra que vous avez sacrifié la facture d'électricité ou la recharge de litière du chat pour vous procurer le saillant maillot de votre équipe favorite, que vous porterez matin-midi-soir-matin-midi-soir afin de le rentabiliser au max. Vous mettez votre couple en péril, c'est votre problème. Mais au moins, faites-le avec goût, et évitez certaines des horreurs vestimentaires de cet euro 2012.

  1. Danemark, domicile
    Autant à la mode qu'un viking qui ne serait pas à la mode, le maillot du Danemark version 2012 vous assurera un succès stylistique considérable lorsque vous le porterez fièrement sur le dos, seul, dans la douceur de votre salon. En dehors de cet espace, ne le portez jamais. Jamais.


  2. Croatie, extérieur
    "Bariolé ou uni ? Uni ou bariolé ?" Ben ni l'un ni l'autre et les deux en même temps, voilà ! Le maillot extérieur de la Croatie de cet Euro, c'est un peu le Modem de la vie politique française...Du coup, on se retrouve avec un truc dont on peut parler un temps, mais que personne ne va finalement acheter...


  3. Espagne, extérieur
    Le meilleur collectif de la compétition avec l'un des maillots les plus laids et l'un des moins représentatifs du pays qui le porte ? Il faut bien compenser un peu.


  4. Portugal, extérieur
    Le joueur portugais (enfin surtout Nani et Ronaldo) peut parfois être légèrement agaçant, à sa manière de se prendre ponctuellement pour une danseuse, une valseuse, ou pour un cascadeur de très haute volée. Alors, la cible au milieu du maillot là, c'est visiblement pour que Van Bommel et De Jong sachent où tacler pendant Pays-Bas-Portugal. Parce qu'on ne peut honnêtement pas penser que ce soit pour faire joli...


  5. Ukraine, domicile
    Déjà, on ne va pas se le cacher, le jaune n'est pas forcément la couleur la plus aisée à porter, à part à Nantes. Alors, si en plus on rajoute sur un maillot canari des contours difformes sur les manches, un logo kitchissime et une espèce de napperon en plein milieu du vêtement, on hérite d'un fardeau vestimentaire dans lequel Scheva et ses potes vont bien avoir du mal à faire les malins...Ils ont intérêt à être bons les mecs...


  6. Pologne, domicile
    Blanc et rouge : voilà la composition du drapeau de la Pologne. Blanc et rouge : voilà la composition du maillot de la Pologne. On a vu plus original. "Nike" parait particulièrement inspiré cette année. "-Il manque du rouge coco. -Ajoute une grosse bande qui sert à rien. - Nikel."


  7. Irlande, domicile
    De discrètes et fines rayures orangées qui viennent parcourir un ensemble vert nuancé, le sommet ponctué par un col qui frôle l'élégance...british quoi. Mais putain, c'est quoi ce sigle au milieu là ? Pourquoi bousiller de la sorte un maillot qui aurait pu être la tenue irlandaise la plus classe de ces dix dernières années ? "Guiness" et design ne font décidément pas bon ménage.


  8. Italie, domicile
    Habituellement très classe, le maillot de la Squadra Azzurra brille cette année par sa bizarrerie pas franchement efficace, la faute aux "griffures" centrales brillantes imposées par l'équipementier "Puma". Ca, plus les matchs truqués, ça va commencer à faire beaucoup.


  9. Irlande, extérieur
    Le maillot extérieur ne rattrape pas le domicile. Ça aurait pu être sympa pourtant. Ouais, ça aurait pu.


  10. Russie, domicile
    Le maillot inspire le respect, et rappelle la grandeur de l'équipe d'URSS du siècle dernier, avec son logo volatile et sa coupe majestueuse. Mais bordel, pourquoi intégrer cette bande bicolore immonde qui vient scinder le modèle en 2 ? Manque plus qu'à floquer "Sytchev" derrière, et on se retrouve avec un truc habité par l'histoire, mais moche...


  11. Croatie
    Éternelle nappe de pique-nique transportable, le costume footballistique croate ne bouge pas, et reste fidèle à son baroque traditionnel. Audace visuelle qui depuis toujours, fait sa force et son succès (ou son insuccès, plutôt).


Et vous, quels maillots n'achèterez-vous certainement pas lors de cet Euro ?

Footeu-se dans l'âme ? On a déniché les gadgets les plus cool :