fendeur de porcs
Source photo : Kovert Interim

Dans la vie, il n'y a pas que les banquiers, les commerciaux et autres comptables. Il existe aussi tout un tas de métiers tous aussi sérieux mais dont on ne parle pas. Petit tour d'horizon de ces authentiques jobs qui pourraient également avoir leur place dans le JT de France 3 Auvergne.

  1. Fendeur de porcs
    Vous aimez le travail physique à la chaîne et vous avez une hâche à disposition ? Ça tombe bien, Forem a trouvé un job pour vous. Votre mission, fendre des porcs. Attention cependant, l'annonce précise qu'il faut parfaitement maîtriser le français et disposer d'une connaissance des normes HACCP pour découper les jambons. Pas un métier à la portée de tous, donc.
  2. Branleur de dindons
    En plus d'être immondes, les dindons ont la particularité d'avoir un taux de reproduction très peu élevé. Emmerdant pour l'une des volailles les plus consommées. Du coup, pour assurer la pérennité de l'espèce dans nos assiettes, l'homme a créé un métier dont l'objectif est de masturber le dindon afin de favoriser la bonne utilisation de la semence de l'animal. Ce n'est malheureusement pas une connerie.
  3. Creamers
    Eviter les coups de soleil, un enjeux important pour de nombreux vacanciers. L'Office de Tourisme des Sables d'Olonnes l'a bien compris et a proposé, à l'été 2010, 5000 euros à une personne chargée de conseiller les vacanciers sur le choix d'une crème solaire. 5000 balles donc, pour cette mission de six semaines. Comment ça, vous êtes doctorants et avez du mal à boucler vos fins de mois ?
  4. Siffleur professionnel
    Non, il ne s'agit pas d'un métier dont la mission serait de siffler les demoiselles dans la rue. Le job de siffleur est apparu grâce aux westerns spaghettis de Sergio Leone. Oui, il s'agit bel et bien d'un poste à part entière. Le gars était réellement payé pour siffler. Alors que vous, vous le faites gratuitement. Et vous vous faites engueuler par votre patron en plus. C'est moche.
  5. Comportementaliste canin
    Entre chiens et humains, il arrive parfois que l'on ait du mal à se comprendre. Du coup, quand c'est le cas, nous pouvons faire appel à un comportementaliste canin. Son boulot sera d'étudier le caractère de votre animal afin de vous réconcilier avec lui et de rétablir la communication jusqu'ici brouillée. Un job à mi-chemin entre dresseur et médiateur. Un mélange d'Alexis Gruss et de Pascal le Grand frère, donc.
  6. Sexeur de poussins
    Comme en Thaïlande, il n'est pas toujours aisé de deviner le sexe des animaux. C'est notamment le cas pour les poussins. Du coup, les agriculteurs ont créé un métier dont le but est de trouver le sexe de la volaille, quelques heures seulement après sa naissance. Mais ça ne s'arrête pas là, puisque le sexeur de poussins doit également déterminer quel poussin deviendra une bonne pondeuse. Un boulot de visionnaire.
  7. Voix de la SNCF
    Son nom ne vous évoque pas grand chose et pourtant, certains l'écoutent attentivement tous les jours. Simone Héraut, c'est la seule et unique voix officielle de la SNCF. Quand votre train est annulé à cause de feuilles mortes sur la voie, c'est elle qui vous l'annonce. Et toujours de la même façon, avec classe et dignité, peu importe la situation.
  8. Sourceur
    Ils sont cinq en France à exercer ce métier insolite inconnu. Leur boulot ? Chasseur d'essences naturelles. Leur but est de trouver les matières premières olfactives qui feront les grandes fragrances de demain. Vulgairement, les sourceurs passent leur temps à snifer des plantes pour vendre certains extraits aux parfumeurs. Des dealers d'odeurs, en fait.
  9. Créateur de mots-croisés
    Le nom officiel de cette profession est "verbicruciste". Ce sont eux qui créent les mots-croisés que vous, "cruciverbistes", effectuez tous les jours dans le métro, au travail ou aux toilettes. Evidemment, avec les nouvelles technologies et les générateurs automatiques, la profession est en voie de disparition. Les verbicrucistes misent donc désormais sur des définitions bien tordues pour exprimer leurs talents.
  10. Client mystère
    Être client mystère, c'est comme travailler pour le KGB : vous êtes un espion et personne ne doit savoir ce que vous faites. Envoyé à droite et à gauche selon les besoins de l'employeur, le client mystère devra évaluer chaque bâtiment visité, tant au niveau de la qualité des services proposés que des produits. Salons de coiffure, concessions automobiles ou grandes surfaces, les tâches sont variées et rien ne doit échapper à ces faux clients lambdas. Un métier fait pour les rapporteurs et les cafteurs, en gros.
  11. Feutier
    S'il ne devait rester qu'un seul métier rare, ce serait celui là. C'est simple, il n'y a qu'un feutier en France, à Lourdes. Sa mission est de veiller sur les millions de cierges qui brûlent dans le sanctuaire. Il s'occupe aussi de la gestion des stocks, du vidage des plateaux et des brûloirs. Comme quoi, même la Vierge Marie a besoin d'un gestionnaire au quotidien.
  12. Goûteur d'eau
    Comme pour les parfumeurs, Evian et Volvic ont aussi droit à leurs testeurs, qu'on appelle les "goûteurs d'eau". Ils doivent analyser les qualités gustatives, olfactives, et visuelles des eaux avant leur mise en vente en bouteille ou leur distribution au robinet. Un peu moins fun que pour le vin ou la bière, tout de même.
  13. Cobaye professionnel
    Avant de sortir certains médicaments, les laboratoires et autres entreprises pharmaceutiques font quelques tests. Il y a tout d'abord les rats et les souris, qui trinquent et subissent les effets des premières salves. Ensuite, une fois que la pilule est à peu près sûre d'être sans risque, on la refourgue à un cobaye humain qui expérimentera le traitement choisi. A trois traitements maximum par an, chacun limité à 4500 euros, ça ne vaut peut-être pas le coup de se retrouver avec un troisième sein qui pousse ou des écailles sur le dos, non ?
  14. Graveur de timbres
    Pas facile de faire rentrer des Cathédrales et des paysages entiers sur un timbre d'un centimètre carré. En fait, ils ne sont même qu'une petite douzaine en France à pouvoir le faire. Eux, ce sont les graveurs de timbre de La Poste. Au final, ça fait douze personnes certainement anéanties de voir que leurs oeuvres finissent la plupart du temps par recevoir un coup de langue pour être collées sur une vulgaire enveloppe jaunâtre. Dur. Heureusement, les graveurs de timbre ont une chance de passer chez Jean-Pierre Pernaut. Un bien belle compensation.
  15. Gardien d'île
    «Le meilleur job du monde» comme il avait été nommé en 2009. La raison ? Le contenu de la mission, puisque le job consistait uniquement à flâner six mois sur une île tropicale contre une rémunération de 75000 euros. Et sinon, ça gagne combien un vigile à Monoprix ? Histoire de comparer.

Vous en voyez d'autres, vous, des métiers inconnus et souvent très drôles ?

Sources :Terrafeminna et Planet.fr