Il existe des endroits sur terre où le temps s’arrête. À la Poste, à la Sécurité Sociale, à la Préfecture, mais aussi dans les terminaux des aéroports. Là où nous entasse avant que notre avion ne soit prêt à décoller et là où on se retrouve parfois en transit sans trop savoir quoi faire pour que le temps passe plus vite. Vu qu’on est super sympa, on vous refile quelques tuyaux :

1. Dépenser de l'argent dans les boutiques duty free

C’est sympa les terminaux car on y trouve souvent plein de magasins qui vendent des trucs moins cher. Des souvenirs, mais aussi de la bouffe, de l’alcool ou du parfum. Et quoi de mieux que d’aller dépenser une partie des économies durement acquises pour son voyage en s’offrant des trucs qui vont peser un peu plus dans la valise ?

Source photo : Giphy

2. Profiter du Wifi

Même si il est souvent un peu pourri, on peut, quand on est à l’étranger, regarder ses mails, jouer, aller sur les réseaux sociaux. Ce qui nous amène directement au point suivant…

3. Charger son téléphone

Dans les terminaux, il y a environ 1 prise de courant pour 300 personnes (chiffre pas du tout officiel). Les premiers arrivés sont les premiers servis. Parfois, on est mieux loti mais c’est souvent la guerre. Alors on reste assis par terre pour surveiller son téléphone ou on guette, à l’affût, en attendant qu’une prise se libère. Quand on a vraiment pas de bol, les seules prises libres sont celles qui ne fonctionnent pas. Question de karma probablement.

4. Se gaver de trucs sucrés et gras

Manger, c’est bien connu, ça occupe. Le problème, c’est que dans les terminaux d’aéroport, on trouve surtout des barres chocolatées et du soda ou des fast food. En plus, c’est souvent plus cher qu’ailleurs. Du coup, on prend du gras et on perd du fric. Mais le temps passe plus vite.

5. Picoler

Un peu comme dans l’avion. Surtout si on a peur et qu’on est du genre à penser que le vol va forcément se finir comme dans Lost. Dans les terminaux, on peut donc boire pour non seulement patienter, mais aussi pour se calmer. Avec modération bien sûr.

Source photo : Giphy

6. Faire comme Tom Hanks dans Le Terminal

Dans le film de Spielberg (par ailleurs inspiré d’un fait divers survenu à l’aéroport Charles de Gaulle), Tom Hanks reste bloqué plusieurs mois dans le terminal de l’aéroport JFK à New York. Une source d’inspiration quasi-illimitée pour tous les voyageurs bloqués de longues heures à l’aller, au retour ou en transit. On peut ainsi participer aux travaux de rénovation, apprendre une langue étrangère, sympathiser avec le personnel…

Source photo : Giphy

7. Faire une petite sieste

Au risque de se réveiller avec des douleurs dorsales ou de ne pas du tout se réveiller et louper son vol. Sans parler de laisser vos bagages à main sans surveillance.

Source photo : Giphy

8. Nouer des relations

Quoi de mieux qu’un peu d’attente pour tenter des rapprochements avec des personnes dans la même situation que vous ? Sait-on jamais, peut-être l’âme sœur se cache quelque part parmi cette masse de personnes aux cernes marquées et à l’humeur changeante ?

9. Se faire masser

Il n’est pas rare de trouver des sortes de spa dans les aéroports. Ou au moins des fauteuils de massage. L’occasion de vous soulager de cette douleur qui ne fera que s’accroître après 10 heures passées en classe éco.

10. Se plaindre

Après tout, c’est une spécialité bien de chez nous et ça occupe. N’hésitez pas à dire à qui veut bien l’entendre à quel point vous avez chaud ou froid, marre d’attendre, envie de faire pipi mais que vous n’y allez pas car les toilettes sont crades, qu’il n’y a aucune prise de libre pour brancher votre tablette, que vous avez faim, que vous êtes fatigué ou encore à carrément raconter votre vie.

Source photo : Giphy

En tout cas, profitez, ce sera peut-être la meilleure partie de votre voyage.

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.