Ce qui est bien, avec Hanouna, c’est la saine intelligence qui se dégage de son émission, un espace d’échange loin des discussions de comptoir où on n’a pas du tout l’impression que, parce qu’on est riche et connu, on peut tout se permettre. Vraiment, ça fait plaisir de voir une émission comme ça qui ne banalise ni la violence sexuelle, ni la violence psychologique, ni la violence physique. Un pur bonheur.

1. Le bisou forcé à la traductrice

Seth Rogen et Charlize Theron se souviendront de leur passage chez Hanouna. Venus pour la promo d’un film, ils ont fait l’expérience d’une traduction pourave et désynchronisée avant d’assister à un bisou forcé donné par Hanouna à la traductrice. Agression sexuelle totale ; d’ailleurs, Charlize Theron a bien réagi : « La prochaine fois, vous aurez qu’à lui demander si elle est d’accord. »

2. Le bisou sur les seins de Soraya Riffi

En plein marathon des 35 heures d’antenne, Jean-Michel Maire embrasse à la cool les seins d’une figurante, Soraya Riffi. Sur le moment, tout le monde trouve ça normal, puis les téléspectateurs font remarquer que ça ne l’est pas tant que ça, Maire se défend en plateau et, finalement, un an et demi plus tard, Soraya Riffi se résout à porter plainte pour agression sexuelle. Jean-Michel Maire pense que c’est parce qu’elle a été menacée si elle ne le faisait pas. Pas sûr que ce soit la meilleure piste, inspecteur.

3. Quand Hanouna oblige Capucine Anav à toucher son sexe

La séquence a eu lieu en coulisses et c’est dans la rubrique de Jean-Luc Lemoine qu’on en a eu connaissance : Hanouna avait bandé les yeux de sa chroniqueuse et lui faisait toucher différentes parties de son corps – à elle de deviner laquelle. Et MDR KESKILAFAI ? Il lui a mis la main sur la bite MDR TROP MDR !

4. La banalisation permanente de la culture du viol

Rebondissant en plateau sur une histoire entendue sur Fun Radio, Hanouna interroge ses chroniqueurs à propos d’une femme qui se plaignait d’être réveillée parce que son mec lui faisait l’amour pendant qu’elle dormait. Parce qu’il la violait, donc, puisque manifestement elle ne voulait pas baiser. En plateau, déferlante : « mais comment ça, du viol ? Mais c’est mignon ! » Mon dieu.

6. Le canular téléphonique homophobe

En plateau, Hanouna appelle un homosexuel inscrit sur un site de rencontres et se fait passer pour un mec intéressé : enfilage de clichés et de perles pendant un tunnel infini de malaise, imitation digne de la Cage aux folles et violence morale envers un mec qui n’a rien demandé. 50.000 plaintes reçues par le CSA.

7. La baffe de Joey Starr à Gilles Verdez

Gilles Verdez s’introduit dans la loge de Joey Starr pendant qu’Hanouna réclame un bisou. Joey Starr ne veut pas de ce bisou mais Verdez insiste. Résultat : il lui fout une bonne grosse torgnole, histoire de montrer que la violence résout généralement bien la violence.

8. Le canular du meurtre

Non content de s’être pris des nouilles dans le slip et d’avoir été outé en direct à la télé, Delormeau a aussi fait les frais d’une séquence d’une rare violence en novembre 2016 quand Hanouna l’a invité chez un producteur complice, a simulé une baston avec lui et sa mort accidentelle, demandant au chroniqueur de l’aider à dissimuler le corps. De la violence physique feinte et de la violence psychologique réelle. Bon délire.

9. La militante vegan qui s’est jetée sur Hanouna

Invitée en plateau, la jeune militante a voulu faire un coup médiatique en se jetant sur l’animateur. Pour une fois que c’est lui qui s’en prend un peu dans la tronche, on ne va pas se plaindre. Mais si en fait parce que la violence, c’est mal.

10. Le mec à poil qui s’est jeté sur Hanouna en direct

Pour la dernière d’une saison de TPMP, à une heure du mat’ devant les locaux de TF1. Mais vous savez quoi ? En fait, c’était la prod’ qui avait prévu ça. Et n’avait pas prévenu Hanouna pour qu’il ait l’air surpris. Comme quoi, ses équipes ont bien compris sa méthode de travail.

C’est vraiment une super émission, ça fait plaisir.