Le parfum, ça pue grave. Donc la première erreur qu’on fait avec ce truc c’est d’en mettre. Ceci étant dit, il y a tout de même beaucoup de gens qui mettent du parfum et que nous devons donc remettre dans le droit chemin.

1. Frotter le parfum après application

Mais si, mentez pas je sais très bien que vous faites ça. Vous vaporisez un peu de parfum sur vos poignets et puis après vous frottez vos poignets l’un contre l’autre COMME DES GROS DÉBILES (pardon je me suis emportée). Eh bien c’est une grave erreur, en faisant cela vous faites chauffer votre peau ce qui va alors modifier l’odeur.

Tout ça c’est sympa mais, jouez pas aux cons car vous faites aussi des erreurs avec votre frigo.

2. Ne jamais Ô grand jamais mettre trop de parfum

C’est une règle de base. Un pshit ça suffit. Deux pshit ça pue. Trois pshit ça intoxique. Pourquoi ? Parce qu’on a une très bonne mémoire olfactive figurez-vous. On est donc tout à fait capable de se satisfaire d’une simple odeur légère sans en avoir plein le pif jusqu’à l’écoeurement.

Tout ça c’est marrant, mais déconnez pas car vous faites aussi des erreurs avec votre sèche-cheveux.

3. Se remettre du parfum quand on ne le sent plus

Je te promets, si toi tu ne le sens plus, les gens le sentent encore et tu t’exposes au drame de la sur-parfumerie, tragédie qui concerne ce qu’il est de bon ton d’appeler : les tocards.

Tout ça c’est mignon, mais restez stable car vous faites aussi des erreurs avec vos multiprises.

4. Faites gaffe à ne pas mélanger trop d'odeurs différentes

Non pas que vous mettiez 18 parfums différents (quoique, avec vous on sait jamais) mais entre l’odeur de la lessive sur tes fringues, l’odeur du déo sous tes aisselles, l’odeur de ton shampoing sur tes cheveux et l’odeur du gel douche sur ta peau, on peut vite tourner à l’overdose. Pour éviter un choc nasal il est conseillé d’utiliser des produits avec une certaine cohérence éditoriale (genre pas un gel douche à la menthe, et un parfum à la fleur d’oranger, sinon je te gerbe dessus).

Tout ça semble évident, mais calmez-vous car vous faites aussi des erreurs avec votre bouilloire.

5. Ne tester jamais 15 parfums d'un coup

C’est déjà pas évident de tester un parfum dans une boutique Sephora sans friser l’AVC, si en plus vous y collez plein de fragrances, vous foncez droit dans le mur (je vous raconte pas le bordel dans la boutique). Donc faites pas vos chacals, testez pas plus d’un parfum par jour.

Tout ça c’est informatif, mais n’abusez pas parce que vous faites aussi des erreurs avec vos toilettes.

6. Disposer fièrement sa bouteille de parfum sur une étagère

C’est bien tentant car l’objet est souvent joli. Pour autant c’est une grave erreur qui peut vous mener à la prison à perpétuité. Euh non attendez, je viens de confondre avec le fait le manger son bébé. Non alors, après vérification, vous ne risquez rien sur le plan juridique mais vous allez juste altérer votre parfum dans la durée. Idéalement il faut le garder caché dans un placard. Ou dans une cave. Ou dans un bunker à 60 mètres de profondeur.

7. Garder le même parfum toute sa vie

MDR. Qui fait ça ? Vous imaginez si on avait le même parfum « Eau Jeune » ? Alors qu’on n’est plus jeune du tout et qu’on boit de l’eau juste pour soigner notre gueule de bois. Moi mon parfum ce serait plutôt « Pinard Défraichi ». Et vous ?

Tout ça c’est bien sympathique, mais rigolez pas trop car vous faites aussi des erreurs avec votre grille-pain.

8. Confondre déo et parfum

Bah non. Le déo c’est pour les aisselles qui puent*. Qui puent tellement que seul un déo très fort pourra couvrir cette odeur musquée. Le parfum n’a rien à foutre sous vos aisselles au même titre que le déo n’a rien à faire sur le reste de votre corps.

Tout ça c’est bien joli mais, faites gaffe car vous faites aussi des erreurs avec vos poêles.

*En vrai, le déo ça sert à rien je vous jure j’ai jamais aussi peu pué de la région axillaire depuis que j’ai stoppé net toute application de déo.

9. Le secouer avant de pulvériser

Ça sert juste à rien. T’auras l’air bête, face à ton reflet bête.

10. Offrir du parfum à Noël (ou à n'importe quelle célébration où tu te sens obligé d'offrir des trucs alors que tu sais pas quoi offrir)

Un parfum, ça se teste, ça s’apprivoise, ça se dompte (j’exagère un peu, c’est pas un varan non plus). Offrir un parfum c’est hyyyyyyper intrusif. La victime se sent obligée de dire « hihi merci » alors que dans sa tête elle pense « sa pu enkulé jvai niké tes mor ». Même si c’est un objet de luxe, très joli et inutile qui remplit donc tous les critères d’un cadeau de Noël, il est préférable d’acheter un parfum soi-même.

Tout ça c’est dans l’esprit de Noël, mais déraisonnez pas car vous faites aussi des erreurs avec votre poubelle.

11. Le boire

Contrairement à une idée répandue, le parfum n’est pas un liquide potable. Préférez le dentifrice pour une bonne hygiène buccale.

Vous vous souvenez quand on parlait tous du livre Le Parfum de Suskïnd parce qu’en fait c’était le seul livre qu’on avait lu de notre vie ?

Sources : Madame Le Figaro , Equivalenza