Les marques sont prêtes à nous faire avaler n’importe quoi pour vendre des trucs. On choisit un symbole ou un nom parce qu’il présente bien, et hop on lance un produit à la con qu’en vend cher et personne ne s’interroge sur la signification à donner à ce symbole ou à ce nom. Et ça crée des epic fails.

1. La Sirène de Starbucks

Le logo de Starbucks a été choisi pour son caractère maritime, à même de faire le lien avec la ville de Seattle où l’entreprise est née. Sauf que, dans la mythologie, les sirènes ne représentaient rien de positif. Elles symbolisaient au contraire l’obsession, la tentation, ce qu’il y a de plus mauvais dans l’âme humaine et, surtout, la mort. On vous refait pas le topo sur Ulysse et le chant des sirènes. Mais si elles lui ont offert un cappuccino à 15 balles, ça ne m’étonne pas qu’il se soit cassé fissa.

Crédits photo : Pixabay

2. La méduse de Versace

Versace : marque super chère où tu mets toute ta thune pour être beau.

Méduse : fille tellement moche que quand on la regarde, on se transforme en pierre. Pour être plus exact, fille autrefois tellement belle et contente d’elle qu’elle a été changée en méduse.

Vous suivez mon regard ?

Crédits photo : flickr

3. Le modèle Phaeton de Volkswagen

Patrice, Directeur de la com : « Ça vous dit on nomme notre nouveau modèle de berline d’après un personnage mythologique qui a un nom trop classou, genre Phaeton ? »

Les autres : « Yessaï ! »

Sauf que concrètement, selon la légende, Phaeton est juste un jeune homme qui a emprunté le chariot de son père, est allé faire la fête avec et, bien bourré, l’a crashée dans un arbre.

Crédits photo (creative commons) : M 93

4. La pomme d'Apple

La pomme pour Appel : Newton, la tentation dans le jardin d’Eden, la nourriture de Steve Jobs quand il était hippie.

La pomme en vrai : la nature, Jacques Chirac et son Mangez des pommes. Et surtout le truc qui est censé pousser l’homme à sa perte. On a connu plus vendeur.

Crédits photo (creative commons) : Rob Janoff

5. Omega

Omega est une lettre grecque. Pour la marque, elle est bien évidemment un symbole de la tradition, du temps écoulé, de la continuité du monde. Elle est malheureusement aussi le symbole des ohms, qui mesurent la résistance, ce qui n’est pas nécessairement une valeur très forte dans le marketing. Surtout, l’omega est, dans la religion chrétienne, l’une des deux composantes de Dieu avec l’alpha, symbolisant bien évidemment la fin de toute chose et l’apocalypse. La mort, quoi. Pas l’éternité.

Crédits photo (creative commons) : Omega

6. Le coquillage de Shell

HAHAHAHAHAHAHAHA ! UN COQUILLAGE ! UN PUTAIN DE COQUILLAGE ! POUR UNE COMPAGNIE PÉTROLIÈRE ! HAHAHAHAHAH ! LA MARÉE NOIRE !

Crédits photo (creative commons) : Blademaster88

7. Leonidas et son guerrier spartiate

Alors les chocolats s’appellent comme ça à cause de l’oncle de leur créateur, Leonidas Georges Kestekides, néanmoins la référence au célèbre guerrier de Sparte dans le logo, symbole de force et de courage, est assez drôle quand on sait que boîte de Leonidas = aprem à larver sur le canap en regardant Netflix. Léger paradoxe.

Marqué au fer rouge.

Source : Cracked

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :