Un kilomètre à pied ça use (ça use), et pas que les souliers. Dans certains coins du monde, marcher dans la rue peut, si vous ne faites pas gaffe, vous envoyer faire un séjour à l’hosto. Voici donc un top (totalement subjectif) des villes les plus dangereuses pour les piétons.

1. Hanoï au Vietnam : la traversée impossible

Il y a 10 ans, la ville était envahie de vélos et franchement pas sûr que ce fut moins dangereux. La seule différence c’est qu’aujourd’hui plus besoin d’essayer de traverser la route pour risquer d’y laisser sa peau, Hanoï est tellement polluée que même en restant sur le trottoir, vous allez en prendre plein les bronches. La bonne nouvelle, c’est que les autorités ont récemment décrété que les scooters seraient interdits d’ici 2030. D’ici là, si vous allez à Hanoï, faites comme tout le monde, circulez à deux roues.

Source photo : Giphy

2. Tampa - St. Petersburg en Floride : des voies (trop) rapides partout

Le piéton aux Etats-Unis est souvent soit un homeless, soit un touriste. Dans les deux cas, son espérance de vie est plus que réduite s’il insiste à vouloir circuler à pied. Des villes comme Tampa ou St. Petersburg sont quadrillées par des voies rapides en ligne droite et il faut marcher parfois plusieurs centaines de mètres avant de tomber sur un passage piéton, qu’il faudra franchir au pas de course, car les feux ne durent que quelques secondes. Easy !

3. Yogyakarta en Indonésie : c’est quoi ce trafic ?

La ville de Yogyakarta est plus connue pour sa proximité avec le temple de Borobudur – mais si, vous savez celui avec les énormes cloches en pierre et ses centaines de Bouddhas – que pour sa circulation dantesque. Et pourtant, le trafic y est tellement dense que même les agents censés réguler la circulation et aider les rares piétons à traverser, sont souvent complètement dépassés, les voitures et deux roues, les frôlant sans tenir compte de leurs gesticulations. À ce petit jeu, il n’est pas rare de poireauter plusieurs minutes avant de finalement tenter sa chance, souvent grâce à un taxi qui s’arrête pensant que vous alliez monter dans sa voiture. Désolé mec.

4. Moscou : une véritable Bérézina

Si vous vous baladez sur certains grands axes de la ville comme celui de la place Taganka, vous risquez de faire connaissance avec la courtoisie des Moscovites au volant. À côté les Parisiens et les Marseillais passeraient presque pour de bons samaritains. Un conseil, si vous le pouvez, restez dans les zones piétonnes de la ville. C’est quand même plus sûr.

5. Amsterdam : dring dring dring ! (bruit d’un cycliste qui vous engueule)

C’est sympa le vélo. Ça pollue quasiment pas, hormis l’odeur de transpiration en arrivant au bureau et les traces de graisses sur le bas du futal, c’est silencieux et en plus c’est économique. Ok, mais si vous mettez un automobiliste con sur une bicyclette, il deviendra un con à vélo ! Peu importe la monture, un type sans gêne ne changera pas son comportement. Il suffit de se balader à Amsterdam pour s’en apercevoir. Les vélos y sont légion, au détriment souvent des piétons qui se font régulièrement engueuler par les cyclistes lorsqu’ils ne les voient pas débouler dans leur dos. Connards va !



6. New Delhi (de fuite)

On ne sait pas ce qui est le plus dangereux à New Delhi lorsqu’on se balade à pied dans la ville. La chaleur suffocante, la pollution automobile, les tarés en voiture ou en tuk-tuk, ou la surpopulation qui a envahi les trottoirs et vous oblige à marcher sur la route au milieu de la circulation. Et mourir écrasé par une Tata Ambassador, c’est quand même pas glorieux.

7. Xi’An en Chine : le grand n’importe quoi

La capitale de la province de Shaanxi est surtout connue pour abriter l’armée de terre cuite. Si vous poussez un peu plus loin, vous pourrez également tenter de gravir le Mont Hua Sua, qui est à la fois, une des cinq montagnes sacrées de Chine, et un des treks les plus dangereux au monde. Ça a l’air tendu, mais quand même moins que de tenter de traverser la ville à pied. La circulation dans certaines rues du centre ville est tout simplement chaotique (sans parler de la pollution) et la sécurité des piétons rarement prioritaire.

8. Singapour : attention, trottoirs super glissants

À Singapour, c’est tous les jours la mousson. Les météorologistes doivent vomir par les yeux en lisant cette grossière erreur scientifique, on les rassure, c’est une image pour dire que la ville se mange régulièrement des déluges de flotte. En plus de devoir puiser dans ses forces mentales pour éviter de paniquer en respirant un air à 45 degrés et 90 % d’humidité, il faut aussi faire gaffe à ne pas glisser. En cause, les trottoirs recouverts d’une sorte de marbre hyper glissant dès qu’il pleut trois gouttes. Celui qui a eu cette riche idée n’a jamais dû marcher dans sa vie, ne serait-ce que 100 mètres.

9. Orlando : la faute à Disney (à moins que ce soit les vieux)

Retour en Floride et plus précisément à Orlando qui se classe sur la plus haute marche mondiale des villes moches les plus dangereuses au monde pour les piétons. Environ 1 décès sur sept survenu sur les routes concernerait un passant. Autre stat qui fait peur, sur 100 000 piétons se baladant à Orlando, 10 seront un jour victimes d’un accident impliquant une voiture. Reste à savoir qui sont les coupables : les retraités qui ont colonisé le coin et roulent comme… des vieux. À moins que ce soient les touristes des centres d’attraction qui préfèrent circuler à pied au lieu de faire comme tout le monde et de polluer avec leur pick-up automatique Chevrolet.

Source photo : Giphy

10. Ho-Chi-Minh-Ville : des scooters même sur les trottoirs

La circulation dans l’ancienne Saigon est infernale, peut-être même encore davantage qu’à Hanoï. Ici, les deux roues ne vous laisseront aucun répit. Ne vous fiez pas aux rares feux rouge, ou encore moins aux passages piéton : personne ne les respecte, sauf en présence d’un policier, mais c’est rare. Et ne croyez pas être en sécurité sur les trottoirs, les scooters s’y faufilent fréquemment pour éviter les embouteillages.

Source photo : Giphy

Et on va se laisser marcher sur les pieds combien de temps sans rien dire hein ?

Source : autonet.ca

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.