Crédits photo (creative commons) : y.caradec

Les chiffres, les parieurs, les budgets, le sens du vent, tout le monde est formel: l'OM devrait prendre une bonne branlée dimanche soir au Parc des Princes. Et pourtant, chez Topito, on pense que la flamme n'est pas complètement éteinte et que bien au contraire, l'OM ira s'imposer sur terrain du PSG. C'est même une évidence et il y a même 10 raisons scientifiques pour en être persuadé.

  1. C'est un plan machiavélique prévu depuis des semaines
    L'OM s'est fait Hara-Kiri depuis le début de la saison pour mieux renaitre de ses cendres au Parc. Perdu pour perdu, Marseille joue son va-tout en essayant d'emmener les parigots dans leur chute façon Backdraft "tu tombes, on tombe". Et gagne 2-0 au Parc.

  2. C'est statistique
    Chaque jour qui passe rapproche l'OM de sa prochaine victoire contre le PSG. Il fallait bien que ça arrive. Pas de bol, ça tombe après l'élimination contre Manchester. La vie est une chienne.
  3. C'est la "crise" à Paris
    Tuchel a découvert le goût amer de la défaite et prend conscience des limites de son groupe, Neymar qui n'est jamais là dans les gros matches, Rabiot qui va en boite pour liker tout les post Instagram qui critique Paris, Kherer qui cherche son pied gauche, ce PSG là ne prendra pas un point à une bête blessée comme l'OM.
  4. Balotelli, Mario de son prénom
    Il fallait bien un sauveur à l'OM, il est arrivé. Ca vaudra un bon selfie depuis Auteuil.
  5. C'est dans les gênes de ce classico de faire gagner le faible
    L'histoire des OM-PSG s'est rarement jouée sur les bases de 2 clubs luttant pour le titre. C'est plutôt le club qui essaie de "sauver" sa saison en allant taper l'ennemi ancestral-de-20-ans. D'habitude c'est le PSG qui sauvait la face en gagnant une coupe et en essayant d'aller "niquer les mafieux du sud" (sic) sur la Canebière. Cette année, ça sera l'inverse.

  6. Strootman et Balotelli aussi ont un salaire de qatari
    Il n'y a pas de joueurs sur-payés qu'au PSG, l'OM a aussi son petit quota. Si c'est bien l'argent qui fait la différence comme tout le monde s’accorde à le croire, alors méfiance: on pourrait très bien assister à un doublé de Strootman. Rien que ça.
  7. La vengeance est un plat qui se mange froid
    Bordeaux, Feindouno et surtout un PSG à l'arrêt avaient privé l'OM d'un titre il y a presque 20 ans. Courbis en parle encore une fois par semaine avec la gorge qui se serre sur RMC. Le Marseillais a la rancune tenace, et les rôles se sont inversés. Le petit surplus de motivation qui fera la différence.
  8. C'est l'occasion rêvée de trouver le prochain investisseur de l'OM
    Mc Court, c'est bien, mais ça ne suffit pas. Le match phare d'un club financé et soutenu par les Qataris sera forcément largement diffusé sur les télés du moyen-orient. L'OM compte sur un émir qui regarderait le match avec des potes, émirs aussi, et tomberait sous le charme du club du sud entre deux parts de pizzas et deux gorgées de thé à la menthe. Faire briller la mariée avant de la vendre, même avec un maquillage grossier, ça peut passer.
  9. C'est statistique, le retour
    Garcia et son OM qui sont globalement nuls contre les gros de ce championnat, ça ne durera pas comme ça éternellement. Chaque match contre un gros rapproche d'une victoire à venir.
  10. C'est un moyen comme un autre pour les joueurs de l'OM de sortir en bon état, et leurs voitures aussi, de la Commanderie
    Et il n'en reste pas tant que ça cette année.
  11. On le sent
    Ok c'est faiblard comme argument, mais en trouver 10 c'était déjà compliqué.

Convaincu par la victoire des Marseillais dimanche ?