C’est décidé, cet été, on part au Portugal. Un pays fascinant victime néanmoins de nombreuses idées reçues, qui se dévoile à ses visiteurs avec une générosité exemplaire. Vu qu’un touriste avisé en vaut deux, autant savoir quelques trucs avant d’embarquer…

1. Les Portugais sont d'une gentillesse sans égale...

On s’en aperçoit dès qu’on franchit la frontière. Les gens saluent aux fenêtres, souhaitent la bienvenue, proposent leur aide, sourient et sont polis. Le tout sans trop en faire non plus de manière à ce qu’il est impossible de remettre en cause leur sincérité. Un conseil avant de partir : apprendre à dire merci (obrigado) car on utilise beaucoup ce mot là-bas.

Source photo : Giphy

2. … Et ils adorent les français

Il est très facile de discuter avec les gens dans la rue ou dans les commerces, de lier connaissance et de revenir à la maison avec des adresses mails et des numéros de téléphone plein les poches. Les Portugais aiment les Français (en général hein, il y a toujours des exceptions), et ils le font savoir.

3. Le Portugal prend l'écologie très au sérieux

Tout particulièrement en ce qui concerne les pacs naturels. Le Portugal exploite autant que possible les énergies vertes, comme le vent et le soleil, et a même réussi à organiser le retour sur ses terres du lynx pardelle, dont l’espèce s’était pourtant éteinte. Baigné dans une nature aussi généreuse que magnifique, le Portugal a appris à la préserver.

4. La bouffe est incroyable

Incroyable et pas chère du tout. On peut manger des trucs délicieux pour pas un rond et découvrir de nouvelles saveurs insoupçonnées. La morue par exemple, se décline au fil d’un nombre ahurissant de recettes (on dit qu’il existe autant de façons de la cuisiner que de jours dans l’année). Sans oublier le carne de porco a Alentejo (du porc, des palourdes et des pommes de terre) et bien d’autres plats particulièrement savoureux.

5. Les Portugais parlent beaucoup français

Surtout dans toute la moitié nord du pays à vrai dire, où se trouvent parfois les familles des personnes ayant immigré en France entre 1950 et 1970. Si il est donc beaucoup plus difficile de se faire comprendre en anglais, on peut tout à fait trouver quelqu’un qui aura des notions en français ou qui saura carrément le parler couramment. Au sud, c’est plus compliqué.

6. On a l'impression de risquer sa vie dans les bus

Monter dans un bus, à Porto par exemple, et dévaler des rues hyper étroites pied au plancher, est une expérience à vivre au moins une fois. Mais vu que les accidents graves sont rares, on va dire que les chauffeurs savent ce qu’ils font. Ouais on va dire ça c’est plus rassurant…

Source photo : Giphy

7. On n'entend pas du Fado partout dans les rues

Ce qui est à peu près aussi absurde de penser qu’on écoute que du flamenco en Espagne ou que du Musette chez nous. Le Portugais est mélomane et écoute de tout. Du bon vieux metal qui tâche, de la pop, de l’électro… Prévoir un budget concert pour les vacances !

8. Il n'y fait pas si chaud que ça

Contrairement à l’Espagne, tout spécialement concernant des villes comme Madrid, la canicule est beaucoup plus facile à vivre au Portugal. De par sa position géographique et sa forme assez « étroite », le pays jouit toute l’année de l’influence bénéfique de l’océan Atlantique, qui apporte douceur et humidité. Se balader à Porto ou à Lisbonne en plein mois d’août est ainsi particulièrement agréable. Cela dit, à la même période, à l’intérieur des terres, ça chauffe quand même pas mal.

9. La bière n'est pas chère

Y compris en terrasse dans une grande ville touristique. Même si les prix ont considérablement augmenté ces dernières années, on est loin des standards parisiens et en plus la bière est très bonne.

Source photo : Giphy

11. (Bonus) Les Portugais(e) ne sont pas plus poilu(e)s que nous

Non sans rire c’est vrai. Pas plus de moustaches disgracieuses, de poils sur les épaules et dans le dos ou d’avant-bras velus au Portugal qu’en France ou en Espagne…

Source photo : Giphy

Obrigado la famille…