Un jour on adule quelque chose, le lendemain on l’oublie. C’est ce qui m’est arrivé en cinquième B quand j’ai été élu délégué le 18 septembre et qu’on m’a retrouvé le 19 dans la poubelle de la cantine. C’est ce qui est arrivé aussi aux phénomènes de mode qui suivent. On parle de petits moments d’effervescence où tout le monde s’est emballé pour un truc nul. Avec du recul, on était pas très fut’ fut’.

1. Le handspinner

C’est la plus récente des modes qu’on a vues passer, et elle était méga courte. L’objet, qui aurait été inventé par Catherine Hettinger en 1997 (même si certains le contestent) a été rendu populaire en France ce printemps par une vidéo du youtubeur Dr. Nozman, le mec qui joue le moins bien l’étonnement au monde sur ses images de une. Tous les gosses l’ont acheté, ça a duré environ 3 semaines, et maintenant tout le monde s’en branle. En plus pour s’occuper les mains c’est beaucoup moins bien que le pen spinning. Au revoir petit objet nul.

Source photo : Giphy

2. Pokemon Go

On est en juillet 2016, le jeu n’est pas encore officiellement disponible en France, mais tout le monde commence à contourner la règle et à le télécharger illégalement. Énorme buzz, les mecs qui n’avaient jamais mis le nez dehors commencent à se balader dans la rue avec des chargeurs externes pour que leur téléphone tienne, parce que l’appli bouffe toute la batterie. On a le droit à des scènes de chaos où les gens courraient au même endroit pour chasser un carapuce. Puis plus rien. Tout le monde s’est rendu compte que c’était p’tet pas si ouf que ça. Comme aller à la mer en décembre.

3. La tecktonik

Vers 2007, on a eu le droit à l’arrivée d’une danse dégueulasse accompagnée d’une mode vestimentaire à vomir et d’une musique à chier. C’était la tecktonik. Heureusement, ça n’a pas duré un an, et on a eu le bon réflexe de refiler cette mode à l’Amérique du Sud, comme on refile ses vieux vêtements moches à son petit frère. On n’est pas si cons que ça.

Source photo : Giphy

4. Les bracelets loom

Y’a environ 3 ans, tous les gosses se sont fait des bracelets multicolores et pas très jolis avec des élastiques. Au moins pendant ce temps-là ils arrêtaient de brûler des voitures. Perso j’ai jamais compris comment on faisait, ça m’a frustré et j’ai fait une dépression de deux mois. A peu près le temps qu’a duré cette mode.

5. Bitstrips sur Facebook

Si tu te souviens bien, on a eu une application qui permettait de réaliser des vignettes de BD. On a tous trouvé ça drôle puis totalement relou en l’espace de deux semaines. Utiliser l’appli était devenu un signe de ringardise totale. L’autre fois on a foutu quelqu’un en taule pour avoir partagé une nouvelle vignette.

Bitmoji - Emoji by Bitstrips

6. L'amour pour les Ch'tis

Le 20 février 2008 est sorti le plus gros succès français au cinoche : Bienvenue chez les Ch’tis. Tout le monde aime les Ch’tis, Dany Boon défile sur la Grand Place de Lille, c’est un truc de fou. Tout ça s’est écroulé très rapidement et les Ch’tis ont à nouveau retrouvé leur image de beaufs véhiculée par les médias. W9 a même créé sa petite télé-réalité pour bien les faire passer pour des cons, histoire d’enfoncer le clou. Je suis moi-même Ch’ti, et mon cœur saigne.

7. 2048

Un jour j’ai vu quelqu’un jouer à ce jeu, je comprenais rien. Il m’a prêté son téléphone, et s’est ouvert à moi un monde de joie et de chiffres. Sauf que j’en rêvais la nuit, je voyais des cases se déplacer, c’était insupportable. J’ai dû arrêter pour continuer à mener une vie normale. Je suis sûr que tu as vécu exactement la même histoire.

8. Flappy Bird

Le jeu le plus dur du monde consistait à faire passer un oiseau par des portes en tapant sur son écran. C’était ultra addictif puisque on voulait battre notre record et que le jeu redémarrait très vite après un échec. Mais le développeur qui avait un peu pompé les graphismes chez Nintendo s’est pris des coups de pression et a arrêté de distribuer son jeu. Certains ont voulu jouer sur son côté rare et le revendre cher, mais globalement on a assisté à la fin d’une mode. De toute façon c’était trop énervant et ça donnait envie de casser des briques à mains nues.

Source photo : Giphy

9. Croire que Google+ c'était hype

En juin 2011, on apprend que certaines personnes auront l’honneur d’être invitées à utiliser avant les autres le nouveau réseau social censé concurrencer Facebook : Google Plus. Une grosse révolution, ça avait l’air vraiment cool. Puis en septembre, le grand public y a accès, et se rend compte que c’est de la merde. On aura cru pendant 3 mois que Google Plus était le nouveau réseau social à la mode.

10. Ilona Mitrecey

La petite chanteuse était partout pendant une petite période de l’année 2005, tous les gosses n’écoutaient que ça. Puis le schéma classique : elle sort un deuxième single qui ne marche pas, on balance des imitations encore plus nulles, etc. Le cycle de la mode. UN ENFANT UN OISEAU UNE CHÈVRE, LE BLEU DU CIEL UN BEAU SOURIRE DU BOUT DES LÈVRES. J’espère que tu l’auras en tête pour le reste de la journée.

Ce top sera à la mode pendant environ 3 heures.