Une récente étude américaine aurait démontré qu’il est scientifiquement prouvé que la flemme s’inscrit dans nos gènes depuis la nuit des temps. Le problème, c’est que dans notre génération d’assistés de la nouille, on glande de plus en plus et on a vite considéré que c’était un fléau de notre société : preuve par 7 que c’est faux avec un grand F.

1. Une vie plus longue

Pour démontrer cette très sérieuse étude parue dans la revue Proceedings of The Royal Society B., des scientifiques ont étudié 299 espèces de mollusques du Pliocène, il y a 5 millions d’années, jusqu’à nos jours et on vite compris que les espèces à faible consommation d’énergie étaient finalement celles qui avaient réussi à survivre plus longtemps que les organismes ayant un taux métabolique plus élevé. Je suis pas en train de dire que vous êtes des mollusques hein, mais vous voyez l’idée.

Source photo : Giphy

2. Moins de stress

Quand on stresse, on alimente une hormone appelée cortisol : à haute dose, elle peut provoquer des problèmes gastriques, de l’hypertension, une grosse fatigue et peut même mener jusqu’à l’obésité. D’après une étude menée par le docteur espagnol Vicente Saavedra, les cellules et organes ont besoin de plus de repos pour mieux se régénérer et, de fait, glander pourrait augmenter nos défenses immunitaires, en faisant baiser le taux de cette hormone, oui oui.

Source photo : Giphy

3. Méditer sur soi-même

Si on remonte un peu plus le temps, le philosophe Sénèque a carrément écrit un éloge à la paresse. Un ÉLOGE. Dans ses écrits, il parle de la nécessité de pratiquer un « exil de l’intérieur » pour devenir un être de pensée avec un grand P. Cultiver sa flemme, c’est du coup se donner l’occasion de méditer sur soi-même, sur les autres et sur le monde. Namasté bitches.

Source photo : Giphy

4. Devenir plus productif

En 1995, la NASA aurait établi une étude auprès de ses pilotes comme quoi une sieste au bureau augmenterait la productivité de 35%. Les chinois eux ont clairement une longueur d’avance sur nous là dessus puisque cette pause est même inscrite dans leur Constitution.

Source photo : Giphy

5. Booster sa mémoire

Glander permettrait selon Francis Eustache, neurochirurgien du CHU de Caen, de se vider des informations inutiles dont on se gave à longueur de journée et par la suite, le cerveau aurait donc plus de facilité à faire la part des choses entre ce qui est important et ce qui ne l’est pas.

Source photo : Giphy

6. Mieux supporter à la pression

Avoir la flemme, c’est avant tout prendre le teeeeemps, chose que la plupart des gens fait assez mal surtout dans une génération de multitasking et de pression sociale à tous les niveaux, nous rendant tous très irritables au quotidien. J’invite d’ailleurs tous les parisiens qui nous lisent à suivre cette démarche.

Source photo : Giphy

7. C'est un signe de haute intelligence

Selon une étude, des scientifiques de la Florida Gulf Coast University ont découvert que les gens plus intelligents étaient beaucoup moins actifs que les « non-penseurs », car ils n’auraient pas besoin de stimulation au quotidien pour vaincre l’ennui. Les vrais restent chez eux.

Source photo : Giphy

Ça y est, te voilà prêt à glander comme un gros porc sans la moindre culpabilité et tu as bien raison.