Les années 2010 ont pris fin et le bilan s’étale partout. On se retourne (métaphoriquement, pas besoin de se faire un torticolis) sur le passé et on se dit que les temps ont changé, que les fleurs ont fané, que le temps d’avant et bah c’était le temps d’avant. Les Guignols ? Euthanasiés. Renan Luce ? Disparu. Angry Birds ? Pas de nouvelles. 10 ans, c’est pas rien.

1. Renan Luce

En 2010, Renan Luce se produisait à guichet fermé à l’Olympia. Son deuxième album se vendait à 230.000 exemplaires en France. La fille de la bande passait à la radio. On disait des trucs comme : « C’est le nouveau Brassens ».

En 2020, il… Que fait-il ? Les dernières infos le concernant sur sa page Wikipédia datent de 2014. Il n’en demeure pas moins un chanteur français très très gentil.

2. Yoann Gourcuff

En 2010, Gourcuff est « le nouveau Zidane ». Il est beau. Il est fort. Il triomphe avec les Girondins et s’apprête à signer à Lyon. Il est le pilier de l’équipe de France, sa promesse de renouveau. Et il va se planter avec les autres en Afrique du Sud. Puis disparaître.

En 2020, Gourcuff ne joue plus. Il a terminé sa carrière à Dijon. Finito pepito.

3. Le Grand journal

L’émission incontournable. Le grand rendez-vous média du soir. Denisot, Massenet, le petit journal de Yann Barthès : il y en avait pour tous les goûts. Détruite de l’intérieur par la concurrence avec Hanouna et l’arrivée de Bolloré, incapable de se renouveler, l’émission s’arrête finalement en 2017 après avoir sombré dans les méandres de l’ignorance télévisuelle.

4. Laurent Blanc

En 2010, Laurent Blanc est l’entraîneur du champion en titre, les Girondins de Bordeaux. Naturellement, on l’appelle à la tête de l’Equipe de France où il se plante totalement, la faute à pas de chance ou à pas de joueurs. Mais on le nomme aussitôt au PSG, la plus grosse écurie française et on admire son travail sur le banc. Puis finalement on le vire. Et aujourd’hui, Lolo n’a plus de boulot (ça rime MDR).

5. Le lip dub

Le lip dub devient un phénomène Internet mondial à la fin de l’année 2009. Le 11 décembre, l’UMP sort son lip dub et tout le monde se moque. Toute l’année 2010 est marquée par l’irruption non consentie de lip dubs dans les timelines Facebook. Toutes les boîtes s’y mettent – à tel point, d’ailleurs, que certaines entreprises se spécialisent dans ce secteur et proposent une prestation lip dub clés en mains. Ouf. Ca s’arrête rapidement. Aujourd’hui, quelqu’un qui ferait un lip dub passerait vraiment vraiment pour un ringard.

Les pires lip dub sont visibles ici.

6. Barack Obama

Tout juste auréolé de son Prix Nobel de la Paix, Obama se lance à mi-mandat dans la campagne victorieuse à sa réélection. Avec lui, on efface les années Bush et l’on se dit qu’on est enfin rentré dans le XXI° siècle. Isolationnisme modéré, volonté de négocier et d’avancer sur les questions iranienne et environnementale, multilatéralisme. Et puis finalement tout ça pour ça : en 2016, c’est Trump qui lui succède et s’attache à détricoter tout ce qu’Obama avait patiemment négocié pendant 8 ans. Fin de hype.

7. Les bracelets Silly Bandz

Quiconque porte aujourd’hui un pareil bracelet est soit coincé en 2010, soit antiquaire.

Crédits photo (Domaine Public) : Esone at English Wikipedia

8. Angry Birds

La dernière fois que j’ai vu un mec jouer à Angry Birds, Benzema jouait avec l’équipe de France. C’est dire.

9. Les Prêtres

Deuxièmes plus gros vendeurs de disque en 2010, les Prêtres ont eu la bonne idée de se séparer en 2014 histoire de mettre un terme à ces chansons qui faisaient mal à la tête.

10. Les Guignols de l'Info

Rarement pareille institution aura été assassinée en public en suscitant aussi peu de réactions. Et dire qu’en 2010 ils avaient une marionnette Woerth, une marionnette Bettencourt et une marionnette Georges Tron. On s’est battu pour sauver les Guignols. En vain malheureusement.

Le temps passe passe passe et beaucoup de choses ont changé.