Depuis hier, vous êtes nombreux à avoir déjà voté pour la battle des meilleurs films d’horreur des années 2010, et nous avons maintenant un classement qui ne devrait plus trop bouger. Alors ouais, on vous a vu râler parce que « SpLiT c’EsT pAs uN fIlM d’hOrReUr », mais en même temps on vous avait prévenus qu’on prenait la définition au sens large. » Allez, c’est parti pour les résultats.

1. Conjuring : Les Dossiers Warren (2013) - James Wan

Première place plutôt bien méritée pour ce film qui, s’il ne révolutionne pas le genre, utilise bien tous les codes de l’horreur. La première fois qu’on l’a vu, on s’est fait dessus au moins 5 fois. La scène du colin-maillard mérite à elle seule une récompense tellement elle est stressante : on n’oubliera jamais ce qu’on a vu dans le placard.

2. Ça (2017) - Andy Muschietti

L’original était un horrible navet qui nous avait tout de même déjà horriblement traumatisés, mais ce remake est clairement plus à la hauteur du flip de l’extrême. Le tout dans une ambiance Stranger Things (avec Finn Wolfhard également présent dans ce casting) qui nous rend nostalgique tout en suant du derche. Pas un « vrai film d’horreur » diront les puristes, mais est-ce qu’on est des puristes nous ? Pas du tout !

3. Get Out (2017) - Jordan Peele

Un mélange de film d’horreur, de thriller et de comédie tordue qui a réussi à nous stresser et à nous mettre mal à l’aise avec assez peu de moyens. Comme quoi rien ne sert de jouer la surenchère : des bonnes idées toutes simples font un meilleur film que des effets spéciaux de tarés. Depuis qu’on a vu Get Out, on fait gaffe quand on est invité chez des inconnus.

4. Conjuring 2 : Le Cas Enfield (2016) - James Wan

Le deuxième Conjuring reprend énormément d’ingrédients du premier, et il arrive pourtant à faire aussi bien, voire mieux. On flippe toujours autant, les jumpscares sont ultra-efficaces, c’est bien joué, et surtout trop bien réalisé (la scène avec le tableau est particulièrement stressante, ça donne vraiment pas envie d’accrocher quoi que ce soit sur son mur).

5. Sinister (2012) - Scott Derrickson

Souvent cité parmi les meilleurs films d’horreurs de ces 10 dernières années, Sinister tourne autour de l’enfance, des angoisses nocturnes, et des meurtres familiaux pas bien jolis. Même si le monstre du film, Bagul, n’est pas le plus réussi des monstres de films d’horreur, son pouvoir sur les gosses rend l’histoire vraiment malsaine et flippante.

6. Insidious (2011) - James Wan

Et hop, encore un James Wan, qui est, on peut le dire, le maître de l’horreur des années 2010 (même s’il avait déjà fait du très bon avant). Ici, on part dans une dimension astrale pour aller sauver un gosse tombé dans un coma profond, et on a droit à un démon à la tête rouge qu’on n’aurait pas envie de croiser dans nos pires cauchemars. Ça aurait pu être très bien si le dernier tiers du film n’était pas aussi ridicule.

7. Split (2017) - M. Night Shyamalan

Aaaaah on a bien compris que ça en énervait certains de voir Split figurer dans les « films d’horreur », mais que voulez-vous, c’est aussi de l’horreur, en plus du fantastique et du thriller. Parce que oui, l’horreur peut prendre plein de visages, y compris celui d’un type psychologiquement instable qui abrite une bête incontrôlable en lui. Quoi qu’il en soit, ça nous avait fait du bien à l’époque de revoir enfin un bon film de Shyamalan (ne nous parlez pas de The Visit qui était totalement ridicule à part sur une ou deux scènes).

8. Us (2019) - Jordan Peele

On n’a RIEN compris à ce film mais on a quand même flippé donc on dira 50% de plaisir et 50% de sourcils froncés. Ce qui est sûr, c’est que cette histoire de clones, qui était pourtant une putain d’idée, marche beaucoup moins bien que le premier film de Peele. En tout cas si vous venez de le voir et que vous n’avez rien compris non plus, filez voir le top des théories sur Us.

9. La Cabane dans les Bois (2012) - Drew Goddard

Encore un de ces films qui commence hyper bien et qui perd tout son pouvoir d’horreur après une révélation ridicule. En tout cas, on ne pourra pas lui reprocher de ne pas avoir su innover (désolé on reste vague mais on va éviter les spoilers). N’empêche, il y a encore des gens qui ont envie de passer des week-end dans une cabane paumée au fin fond de la forêt alors qu’on sait tous que ça finit toujours mal ?

10. Annabelle (2014) - John R. Leonetti

Mouais, mouais. Autant le personnage d’Annabelle est plus que flippant (on a encore du mal à oser la regarder dans les yeux), autant ce spin-off de Conjuring, avec un autre réal que James Wan, est un petit ratage. A part deux ou trois jumpscares pas dégueu, il n’y a pas grand chose à sauver. C’est con parce que les poupées maléfiques c’est un bon matériau de base pour l’horreur.

Vous savez ce qui manque dans ce classement ? Un bon found footage.

Pour continuer dans le genre, allez voir les meilleurs films d’horreur français, et les films d’horreurs cultes expliqués à mon enfant.