En ce moment, tout le monde veut aller en Islande. De plus en plus populaire, le pays sait mettre en avant ses atouts et comme souvent, les touristes vont toujours visiter les mêmes trucs, s’en tenant bien souvent au Cercle d’or, qui regroupe les sites les plus fréquentés. Mais bien sûr, l’Islande ne se résume pas à cela. Quand on sort des sentiers battus, on trouve des choses extrêmement intéressantes. On découvre l’autre Islande. Celle qui n’est pas au programme des tours-opérateurs…

1. Visiter la bibliothèque de l'eau

C’est à Stykkishólmur que ça se passe ! Une bibliothèque de l’eau ! Voilà qui n’est pas courant. Un endroit où sont donc entreposés 24 gigantesques tubes contenant l’eau des 24 glaciers islandais.Bien sûr, tout ceci a un but, à savoir conserver les informations contenues dans des glaciers, qui sont bien entendu menacés de fonte. On peut aussi trouver dans ce musée des enregistrements audio du climat, rapportés par les habitants de la ville. Et non, on ne peut pas repartir avec une bouteille souvenir.

#iceland #ronihorn #thelibraryofwater #stykkisholmúr

A post shared by Federica Cimatti (@federica.cimatti) on

2. Admirer Kerid Crater Lake

Imaginez un cratère rempli d’eau. Pas un cratère ordinaire mais un cratère rouge, plein d’eau d’un bleu profond, avec ici ou là, des touches de végétation qui finissent de rendre le lieu magique. Et bien si vous allez en Islande, ce ne sera pas plus la peine de l’imaginer car oui, le Kerid Crater Lake est aussi spectaculaire qu’il en a l’air. En plus, il n’est pas du tout difficile d’accès vu qu’il se situe sur le fameux Cercle d’or.

3. Retourner dans le temps au village viking

L’histoire de ce faux village viking est assez insolite car il s’agit en fait d’un décors de cinéma qui n’a finalement pas été exploité comme il aurait dû. Construit dans le cadre d’un projet qui n’aboutit jamais, ce village bluffant de réalisme situé entre Höfn et Djúpivogur, propose donc une immersion dans le fabuleux monde des Vikings.

4. En prendre plein les yeux (et les narines) à Námaskarð

Vous avez toujours rêvé d’aller sur Mars mais le temps pourri, les températures et le trajet un poil interminable vous font peur ? Pas de panique, il existe une solution de rechange : à Námaskarð, les terres rouges et les boues noires bouillonnantes, donnent vraiment l’impression d’être sur Mars. Un peu comme Matt Damon dans le film de Ridley Scott mais sans les risques. Le seul truc, c’est que ça pue. Et oui, le souffre, ça sent mauvais. Mais alors vraiment… L’endroit idéal où aller se balader après un repas un peu chargé.

5. The Icelandic Punk Museum

Un musée du punk islandais situé à Reykjavik, dans d’anciennes toilettes publiques ? Mais c’est bien sûr ! Assez vivace, du moins jusqu’à la séparation des Sugar Cubes, le groupe de Björk, la scène punk islandaise méritait bien ce genre d’endroit. Un musée hyper original qui propose des artefacts de l’âge d’or de cette musique qui rue dans les brancards et qui raconte donc une histoire de bruit et de fureur plutôt méconnue ici en France.

#icelandicpunkmuseum

A post shared by OriK (@kiromoragon) on

6. Atteindre les limites du cercle polaire

En voilà une bonne idée ! C’est à la ville d’Akureyri, dans le nord du pays que nous la devons, elle qui a décidé de commander une œuvre d’art pour délimiter les limites du cercle polaire. Une œuvre qui consiste en une gigantesque boule de 9 tonnes. Car voyez-vous, les limites du cercle polaire changent et une boule, c’est plus facile à déplacer. Plus facile mais pas évident pour autant. Quand elle fut mise en place, elle a d’ailleurs carrément manqué de finir dans l’océan. Alors oui, ce n’est qu’une grosse boule, mais pas n’importe quelle grosse boule !

7. Lever le coude à Dularfulla Búðin

Un café-restaurant pas comme les autres, qui regorge d’objets steampunk. C’est par ailleurs le seul musée consacré à ce genre. On peut donc y boire, mais aussi y manger, tout en écoutant les histoires du taulier, un véritable passionné qui en plus de posséder et de mettre à la disposition des visiteurs, une impressionnante collection, sait se montrer plus qu’à son tour accueillant.Rendez-vous dans la ville d’Akranes.

8. Prendre une douche à Svartifoss

C’est dans le parc national de Skaftafell qu’on peut trouver cette étonnante chute d’eau, entourée de spectaculaires formations d’orgues basaltiques. Rien à dire de plus sinon que c’est assez incroyable et que ce lieu constitue une raison de plus de penser que l’Islande est un pays véritablement unique.

9. Jeter des sorts au Musée Islandais de la sorcellerie

À Hólmavík, le Museum of Icelandic Sorcery & Witchcraft présente une collection plus ou moins macabre d’objets en rapport avec les sorcières et les sorciers. Parfois hyper glauque, toujours intéressant et un peu flippant, le musée permet de découvrir la face mystique de l’histoire d’un pays marqué par ses légendes et ses croyances.

Same. #ivegotabonetopick

A post shared by Hank Henry (@brokeassbonaduce) on

10. Admirer les aurores boréales à travers l'Arctic Henge

Un monument moderne dédié à l’histoire de l’Islande ainsi qu’à certaines croyances néo-païennes, inspiré par le poème Völuspá. Certes il n’est pas encore terminé mais il est déjà super impressionnant, tout en rappelant un peu Stonehenge en Angleterre.

L’Islande, l’autre pays du tourisme atypique…