Les acteurs et actrices porno forment un corps de métier à part entière, comme les commissaires aux comptes et les magasiniers. S’ils ont l’air d’avoir une vie sexuelle plutôt épanouissante qui se déroule exclusivement dans des endroits kitch, ils se tapent de la paperasse, des coups de mou, des jours de pas envie, des inimitiés. Heureusement, ils ont des techniques pour tenir le coup.

1. Les acteurs se tapent une tonne de papiers à remplir

Pas non plus comme s’ils étaient des photocopieurs, mais quand même. Avant et après le tournage, les acteurs et actrices doivent donner des autorisations en-veux-tu-en-voilà ainsi que des déclarations sur l’honneur exigées par les assurances : « Est-ce que vous êtes ici de votre plein gré ? » « Avez-vous des maladies sexuellement transmissibles ? » « Prenez-vous de la drogue ? »En plus, ils sont filmés pendant qu’ils les remplissent, ce qui crée une véritable ambiance de relouitude.

Source photo : Giphy

2. Les scènes en extérieur sont tournées sans autorisation

Si vous vous adressez à une municipalité avec un dossier béton expliquant que vous voulez tourner une scène de cul en pleine rue, vous risquez dans 170 cas sur 100 de vous voir opposer une fin de non-recevoir. Raison pour laquelle les producteurs ne s’emmerdent plus à les demander. Du coup, quand vous voyez une nana faire du sexe au bord d’une falaise ou dans une rue piétonne avec un pseudo-inconnu, c’est à coup sûr que cette nana a fait du sexe au bord d’une falaise ou dans une rue piétonne pour de vrai. Et les gens qui se retournent à gauche à droite sur la scène se retournent pour de vrai.

Il faut rester attentif aux petites surprises du quotidien et de la vie en général.

Source photo : Giphy

3. Les mecs ne sont pas du tout des bêtes de sexe

Quand on regarde un film porno, on a le sentiment que l’acteur pourrait passer sa vie à baiser, sans manger, sans boire, sans aller aux toilettes, sans dormir, qu’il pourrait faire du ramonage actif pendant des plombes par la seule force de sa puissance virile qui ne tarit jamais. Ce n’est pas vrai.

Le tournage se déroule pendant plusieurs heures, toutes les scènes sont montées et remontées, certaines images montrées plusieurs fois. Les acteurs font des pauses. En réalité, le sexe ne dure pas 6 heures pour de vrai et il existe même des acteurs précoces.

Ouf.

Source photo : Giphy

4. L'éjaculation est montée à la fin, mais elle intervient souvent beaucoup plus tôt

De ce fait, l’éjaculation massive qui sert de happy ending à la plupart des scènes ne correspond pas nécessairement à la fin du tournage pour de vrai. Comme sur un plateau, il est rare de tourner les scènes d’un film dans l’ordre chronologique. L’éjaculation peut parfois être l’une des premières scènes tournées de façon à ce que la quantité de sperme soit importante et sa texture très dense. Ensuite, on prend une pause, puis on passe aux choses sérieuses.

5. Certains acteurs utilisent des trucs pour tenir plus longtemps

Ca peut être des herbes médicinales, des filtres péniens ou des solutions injectées dans la bite afin d’automatiser l’érection. La plupart des acteurs n’y ont pas recours, mais certains, si.

Source photo : Giphy

6. En revanche, le viagra n'est que très peu prisé dans la profession

L’utilisation du viagra tend à rendre celui qui en a pris tout rouge. Or, le côté brûlé au troisième degré de l’Adonis tend à un peu ternir l’image glamour que les producteurs veulent désormais véhiculer dans leurs films. La plupart des réalisateurs s’opposent donc au viagra sur les plateaux.

Source photo : Giphy

7. Les éjaculations féminines sont souvent simulées

Avec un bel angle de caméra, des contractions excessives, de grands cris et de la flotte, on peut faire beaucoup de choses, vous savez.

Source photo : Giphy

8. Pendant les règles, les filles continuent parfois à travailler

Un peu comme pour les autres boulots, le monde ne s’arrête pas une fois par mois. Les actrices s’insèrent une petite éponge à l’intérieur du vagin et HOP on est reparti pour un tour.

Source photo : Giphy

9. Les filles sont mieux payées que les mecs

Le porno est une des rares industries où les femmes sont payées généralement le double des hommes, du moins en France. Des stars masculines, aux Etats-Unis (genre James Deen avant le scandale), peuvent toucher des cachets équivalents à ceux de leurs partenaires féminines, mais c’est très très très très très très très très très rares. Très très.

Source photo : Giphy

10. Ce n'est pas si lucratif, cela dit

En réalité, le seul appât du gain fastoche ne suffit pas à expliquer pourquoi des personnes décident de devenir acteurs dans des pornos. Il y’a fatalement un facteur exhibo. Déjà parce que le boulot n’est pas si facile, mais surtout parce qu’une jolie fille pourrait gagner 1000 fois plus d’argent en faisant l’escort-girl, peinarde, loin des caméras et en toute intimité.

Commencez pas dans les commentaires à dire « En voilà un qui a jamais fait de porno pour dire des énormités pareilles ». Je plaide coupable.

Source : DhNet, Télé Loisir.