Avant, quand on parlait de Detroit, c’était pour causer de l’industrie automobile. C’est sur les chaînes d’assemblage de la ville qu’ont été fabriqués quelques-uns des modèles les plus mythiques des voitures américaines. Maintenant, Detroit, c’est la ville du crime (musique d’ambiance angoissante). Une mauvaise réputation que la cité cherche néanmoins à oublier. Detroit qui ne cesse de redoubler d’effort pour se sortir de la crise, de la pauvreté et de la délinquance. Detroit qui a beaucoup à offrir si tant est qu’on lui donne sa chance…

1. Le Henry Ford Museum of Innovation

À une époque, des milliers de voitures sortaient des usines de Detroit. On appelait même la ville la Motor City. Et puis un jour, elle fut désertée. Les usines mirent la clé sous la porte et les voitures furent fabriquées ailleurs (à l’étranger notamment). C’est cet âge d’or que le Henry Ford Museum (du nom du fondateur de la marque Ford) raconte à travers une exposition permanente passionnante. Et si il y est donc question de Detroit, on y parle aussi plus généralement de voitures et de moteurs et on peut y voir des pièces de collection très rares comme la voiture dans laquelle JFK fut assassiné ou la tout première locomotive à vapeur.

#teddyroosevelt #uspresident #henryfordmuseum

A post shared by Outdoors (@kanj.firas) on

2. Le Charles H. Wright Museum Of African American History

Un musée fondé en 1965 qui présente la plus grande exposition sur la culture afro-américaine dans le monde. Plus de 35 000 pièces y sont rassemblées. Y aller de préférence en août pendant l’African World Festival, qui célèbre la culture africaine à grand renfort d’événements fédérateurs et festifs.

This is by far the best African American Museum Ever!!

A post shared by Chad Marshall (@rebirthofchad1) on

3. Hitsville U.S.A.

Un autre musée ? Oui mais pas n’importe lequel puisqu’il est ici question de la Motown ! Et oui, car c’est ici, au 2648 West Grand Boulevard que le célèbre Berry Gordy créa la Motown, soit l’un des labels les plus légendaires de tous les temps. Un tout petit musée néanmoins incontournable pour l’histoire précieuse qu’il raconte, à travers la carrière de Marvin Gaye et de toutes celles et ceux qui ont façonné le mythe de la Motown.

4. Le New Center Park

Detroit aussi a son parc, à l’instar de New York. Au New Center Park où la culture s’épanouit librement au fil d’événements très prisés des habitants et des touristes, comme des concerts ou des projections de films.

5. Le Renaissance Center

Ce quartier, initié en 1977, est un peu la preuve que Detroit n’a pas dit son dernier mot et qu’elle pèse encore autrement que par le biais des statistiques sur les crimes commis dans ses quartiers. Un quartier d’affaires abritant le plus grand complexe de bureaux du monde. 5 tours monumentales qui symbolisent la résilience et la volonté de toute une cité. Ou le capitalisme dans toute sa splendeur, c’est à chacun de voir.

6. Le Heidelberg Project

Un musée à ciel ouvert créé au milieu des années 80 par un certain Tyree Guyton, un artiste urbain plein de ressources. Un musée qui consista à redonner vie à un quartier délaissé, au Nord-Est de la ville. Un projet aux débuts modestes mais aujourd’hui tellement retentissant, que plus de 200 000 visiteurs font le déplacement chaque année pour voir les œuvres de Guyton.

Getting ready to leave Detroit and my hometown sucks, so here is another Heidelberg scene.

A post shared by Angie (@ranklechick) on

7. Le Giant Boxing Arm Of Joe Louis

Le genre de truc qu’on ne voit pas tous les jours ! Une sculpture géante représentant le bras de Joe Louis, un champion du monde de boxe catégorie poids lourds et natif de Detroit. C’est le magazine Sports Illustrated qui finança la chose pour l’offrir à la ville.

8. Les lieux de tournage de 8 Mile

Comme vous le savez, c’est à Detroit qu’Eminem a fait ses débuts, dans les quartiers Est notamment. C’est logiquement à Detroit qu’a été tournée une grande partie de 8 Mile, le film de Curtis Hanson qui raconte (en prenant quelques libertés) la vie du rappeur. On peut par exemple se rendre au Michigan Theater, un ancien théâtre aujourd’hui reconverti en parking couvert, connu pour son superbe plafond.

9. Le Baker's Keyboard Lounge

Ouvert depuis 1934, ce club de jazz est le plus vieux du monde encore en activité. Il a accueilli John Coltrane, Chet Baker, Ella Fitzgerald, Miles Davis et bien d’autres et continue, soir après soir, de régaler les initiés et les curieux. Une adresse incontournable pour tout bon amateur de musique qui se respecte.

? Miles Davis!!

A post shared by R.M.G & C.P.E Affiliated (@shiididdy) on

10. Greektown

À Detroit, le quartier grec, c’est quelque chose. Un des plus animés et des plus accueillants de la ville. Un quartier de plus très intéressant d’un point de vue historique. En plus, on y mange bien. Ce n’est pas négligeable.

Take a walk through #Greektown

A post shared by TJ Winn | The Winning Venturer (@thewinningventurer) on

Detroit Rock City