Les Millennials – aussi appelés la génération Y ou les digital natives – sont les personnes nées dans les années 1980 et le début des années 90. Objet de nombreux fantasmes, on entend à peu près tout et n’importe quoi à leur sujet, genre qu’ils passent leur temps à se faire livrer de la bouffe composée à 90% de toasts à l’avocat (lol). Alors stop aux idées reçues, voici les 10 faits à ne surtout pas croire sur eux sous peine de mort.

1. C'est la génération la plus observée de tous les temps (rien que ça)

On en entend toujours parler dans les médias, on cherche à décortiquer leurs habitudes alimentaires, leur rapport aux vêtements en gros leur mode de consommation. Mais cet attrait n’est pas dû à cette génération en particulier, simplement à l’intérêt pour la jeunesse de manière générale. D’ailleurs l’obsession pour les Millennials laisse place à celle de leurs successeurs : la génération Z, ou la génération du Smartphone.

2. Ils changent tout le temps de travail car ils sont trop exigeants (et chiants)

On les dépeint souvent comme voulant le beurre l’argent du beurre et le cul de la cuillère, comme si cette génération avait des prétentions qu’elle n’était pas en droit d’avoir. En fait les Millennials ne changent pas si souvent de taf. Selon une étude réalisée par Pew Research le pourcentage de personnes âgées de 18 à 35 ans ayant conservé leur emploi actuel pendant 13 mois ou plus était de 63,4% pour les Millennials contre 59,9% pour les membres de la génération X. Quand bien même pour faire une étude comparative il faut aussi prendre en compte la différence du marché de l’emploi, du système des retraites etc. qui diffèrent de la génération précédente et sont autant de facteurs modifiant le rapport au travail.

3. Ils ont de mauvaises compétences sociales et aiment rester dans leur chambre recroquevillés dans le noir

Ils sont même parfois considérés comme insociables ce qui est un peu excessif. Sous prétexte qu’ils ont grandi avec Internet bah ils ont des compétences techniques mais sont de vrais brèles en matière de gestion de crise, de conflit, et de prise de parole en public. Bref leur rapport aux autres est nul. Mais on dit à chaque fois que la génération d’avant est plus renfermée sur elle-même. Et pour les Millennials on en parle encore plus car pour le coup ils boivent moins d’alcool que la génération d’avant, et l’alcool est considéré comme un facteur de sociabilité. Mais c’est pas parce que tu bois un coca en soirée que t’es pas sociable. Stop aux amalgames.

Source photo : Giphy

4. Ils ne sont pas loyaux et fidèles parce que ces valeurs ils s'en tamponnent le coquillard

On dit ça car ils ne se marient pas beaucoup (en même temps ils sont jeunes) mais c’est pas parce que ce sont des gros bâtards infidèles qui disent nique au mariage. Ça c’est complètement faux. Ils sont juste plus sélectifs et ils attendent davantage car ils ont une pression économique, et pas forcément les moyens de se marier tout de suite. Aussi on observe chez eux la quête de la « bonne personne », l’envie d’être sur à 1 256 % avant de se marier, ce qui retarde donc le moment fatidique. Parce qu’en fait on peut jamais être sur.

(À méditer)

5. Ils pensent que tout leur est dû parce qu'ils le méritent, tel des petits Kanye-West en puissance

Une tendance commune dans les stéréotypes anti-Millennials est que cette génération est paresseuse. Askip ils ne veulent pas travailler mais passer leur journée en pyjama à regarder Netflix, leur sens de l’effort est inexistant blablabla. Alors oui y a des branleurs mais comme dans toutes les générations. Croyez pas que les parents des baby-boomers étaient ravis de partir à la guerre, ils l’on fait parce qu’ils n’avaient pas le choix. Sauf que les Millennials eux ont le choix donc oui ils veulent un travail dans lequel ils se sentent heureux et épanoui mais est-ce-que c’est pas juste normal ?

6. Ils ne s'intéressent pas à la politique (parce que rien d'autre ne les intéresse à part leur petite personne)

L’engagement politique est souvent perçu uniquement par le vote, car c’est ce qu’il y a de plus visible et quantifiable. Comme les jeunes ne votent pas en masse on a tendance à croire qu’ils s’en foutent de la politique mais c’est pas vrai. Déjà certains ne votent pas justement car ils ne trouvent pas d’alternatives satisfaisantes à leurs idées, ce qui est en soi une forme d’engagement politique. Mais il existe aussi des jeunes qui votent, cf. la percée des partis écolos aux européennes, sans parler des marches pour le climat auxquelles ils assistent en nombre.

Source photo : Giphy

7. Ils ont tué des industries à cause de leur mode de consommation (oui ce sont des meurtriers en quelque sorte)

On le sait, la télé est un média en perte de vitesse, pour beaucoup parce que les jeunes ne la regardent presque plus. Alors oui elle continue de capter un public octogénaire accro à Questions pour un champion mais par contre votre frère qui vient d’emménager dans son premier appart n’a pas la télé. Évidemment il préfère se tourner vers des plateformes bien moins chères comme Netflix, Amazon Prime ou Youtube Premium. Donc bon au lieu de rejeter la faute sur eux on pourrait aussi se dire que c’est le marché qui ne s’est pas adapté. Et toc.

8. Ils sont anxieux et déprimés (et probablement tous bipolaires)

Selon une étude Omnibus les 5 peurs principales des Millennials sont le réchauffement climatique, les attentats terroristes, une guerre internationale, une guerre civile et un coup d’État. Clairement y a de l’angoisse donc ce point n’est pas totalement faux, il est plutôt à nuancer.

Si les Millennials sont aussi dans la tourmente c’est parce qu’ils ont plus accès à l’information que les générations précédentes (merci Internet) donc ils flippent aussi plus leur race. Voir la fonte des glace c’est pas rassurant et avec la révolution des transports au XXe siècle, ce qui se passe à l’autre bout du monde leur semble aussi plus proche, leur rapport à l’espace n’est pas le même que celui des baby-boomers.

9. Ils sont influencés par les pubs sur les réseaux sociaux (parce qu'ils sont débiles)

C’est vrai que sur Instagram on n’en peut plus de voir des influenceurs nous vendre des produits de beauté et des compléments alimentaires de merde. Encore une fois on pourrait croire que tous les achètent bêtement tant leur pub est importante (et certains le font personne n’est parfait). Mais contrairement aux idées reçues les Millennials font attention à la composition des produits qu’ils consomment. Bon ça veut pas dire qu’ils achètent que des produits sains, locaux où tout est tracé, mais pour un bon nombre d’entre eux c’est un critère de sélection quand même.

10. Ils s'en foutent de faire des économies (parce qu'ils n'ont pas d'ambition)

C’est vrai qu’ils préfèrent voyager avant tout, mais pas que. Conscients que le système des retraites sera surement bien différent de l’actuel, c’est la génération qui met le plus de côté pour préparer sa retraite (bah oui vu qu’ils sont angoissés ils sont prévoyants aussi). Donc ils font quand même des économies mais pas pour les mêmes raisons que les baby-boomers ou la génération X.

Et sinon comment va-t-on appeler la génération après la génération Z ?

Via : Listverse