La Zone 51 est une base militaire américaine ultra-secrète située dans l’Etat du Nevada. Du genre très bien gardée. Son existence n’a été officialisée qu’en 2013, par la CIA. Et depuis des décennies (surtout depuis la fin des années 80) des tas de gens sont persuadés qu’il se trame des trucs pas banals là-bas. Des trucs qui font froid dans le dos. Et forcément, comme la base militaire est top secrète, personne ne peut vérifier si toutes ces théories sont vraies. Mystère mystère.

1. On y aurait vu des tas d'OVNI

Dès les premières années de la base, dans les années 50, les pilotes de ligne voyaient des scintillements bizarres dans le ciel en direction de la Zone 51, et on a très vite cru à des OVNI. Sauf qu’en fait, la base avait été créée pour tester un nouvel engin, le Lockheed U-2, un avion de reconnaissance capable de voler à très haute altitude, chose à laquelle on n’était pas habitué à l’époque. C’est à partir de ce moment que les théories les plus folles sont nées autour de la Zone 51.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

2. On y étudierait les extraterrestres, à partir de vrais extraterrestres

Les théories les plus connues à propos de la Zone 51 tournent autour des petits hommes verts. On prétend qu’il y a des corps et des vaisseaux extraterrestres entreposés là-bas, et on affirme que les scientifiques de l’armée les étudient. Certains pensent même que les corps des extraterrestres qui se sont crashés dans l’affaire Roswell sont cachés dans la Zone 51 et qu’on a réussi à faire voler leur vaisseau. Nous en tout cas on émet de sérieux doutes là-dessus.

3. On y aurait travaillé sur le bouclier spatial de Reagan

Petit rappel pour ceux qui ont séché le cours sur la Guerre Froide au lycée. En 1983, Ronald Reagan, l’ancien acteur devenu président des USA, a voulu foutre les jetons à l’URSS en annonçant que son pays allait se doter d’un bouclier spatial capable d’intercepter tous les missiles ennemis. Ça aurait mis fin à « l’équilibre de la terreur », cette petite règle qui fait que si tout le monde possède la bombe atomique, alors personne ne prendra le risque d’envoyer la sienne, de peur de s’en prendre une en retour sur le coin de la gueule. Pour revenir à la Zone 51, beaucoup ont pensé que c’était l’endroit où on essayait de mettre au point le fameux bouclier spatial (« l’Initiative de Défense Stratégique », pour les intimes). Ça n’a bien entendu jamais été prouvé, et de toute manière le projet était impossible à réaliser à l’époque (et peut-être même aujourd’hui).

Source photo : Giphy

4. Un gouvernement mondial secret s'y tiendrait

Oui, un gouvernement qui gouvernerait TOUTE la planète. Un gouvernement avec tous les gens qui nous dirigent vraiment, et pas les pantins qu’on connaît déjà. Et comme il faudrait bien que ces gens-là se réunissent quelque part, des gens se sont dit que le meilleur endroit était la Zone 51, vu qu’elle est hyper bien gardée (les soldats sur place ont le droit de tirer à vue, mais en pratique ils se contentent de raccompagner les petits malins qui s’approchent jusqu’au shérif du coin.)

5. C'est là qu'on aurait tourné les (faux) premiers pas de l'Homme sur la Lune

Le 20 juillet 1969, le bloc Ouest a annoncé la réussite du programme Apollo 11 : Neil Amstrong et Buzz Aldrin ont été les premiers à poser les pieds sur la Lune. Dans les dents, les Soviets. Mais si tout ça était faux ? C’est la théorie conspirationniste qui revient souvent. Des sceptiques affirment que les images des premiers pas sur la Lune ont été tournées en studio (par Kubrick, qui plus est). Et comme sur certaines images de satellites russes on aurait repéré des endroits de la Zone 51 qui ressemblent à la surface de la Lune, certains sont persuadés que les images ont été tournées là-bas.

Source photo : Giphy

6. Un hackeur anglais affirme avoir vu des dossiers parlant d'agents "non terrestres" et de "vaisseaux"

Il s’appelle Gary McKinnon et est réputé pour avoir réussi un des plus gros piratages de tous les temps en infiltrant des centaines d’ordinateurs de l’armée et de la NASA entre 2001 et 2002. Il voulait trouver des éléments pour prouver que les Etats-Unis travaillaient sur des technologies extraterrestres, notamment dans la Zone 51. Quand il a été arrêté, il a dit avoir trouvé des dossiers sur des flottes de vaisseaux et des agents « non terrestres ». En plus de ça, il aurait consulté des images sur lesquelles était visible un objet qu’il n’avait jamais vu auparavant, et qui, selon lui, n’aurait pas pu avoir été conçu par l’homme. Flippant.

Pour la petite histoire, McKinnon a échappé de peu à l’extradition vers les Etats-Unis où il risquait 70 ans de prison et aurait sûrement passé de très mauvais moments.

7. La Zone 51 ne serait plus qu'un leurre aujourd'hui

Toutes les choses sensibles qui étaient étudiées dans la Zone 51 auraient été transférées dans d’autres bases, comme celle de Dugway Proving Ground dans l’Utah. La Zone 51 ne servirait plus qu’à détourner l’attention de tous ceux qui cherchent à savoir ce que fabrique l’armée. MALIN ! Mais bof, il faut arrêter les conneries à un moment.

Source photo : Giphy

Nos théories à nous

8. On y teste le prochain album de Damien Saez sur des extraterrestres

Pour voir s’il reste des personnes dans l’Univers qui arrivent à écouter sa musique. Les premiers résultats seraient peu concluants.

9. Il y aurait une salle de projection dans laquelle des Martiens regarderaient Mars Attacks!

C’est leur film humain préféré, même s’ils trouvent que les costumes sont hyper mal faits.

Source photo : Giphy

10. Dans la Zone 51, il y a des gens normaux qui se font chier au taf, comme tout le monde

Et ça on est persuadé que c’est vrai.

Vous y croyez, vous, à toutes ces conneries ?

Avis aux amateurs de théories du complot, on en a encore ici.

Source : Wikipedia et les extraterrestres