Par théories débiles, nous entendons aussi théories de bourrés. Théories entrevues comme un éclair à 4 heures du matin dans des vapeurs d’alcool et qui nécessitent immédiatement d’être expliquée à quelqu’un de très patient sous peine d’être oubliées le lendemain. Par théories débiles, nous entendons aussi théories inopérantes, même s’il faut bien défendre son bout de gras.

1. Le rapport intellectuel et le rapport physique au monde

« Ce n’est pas une question d’intelligence du tout, attends. Je t’explique : le mec qui a un rapport intellectuel au monde, il rentre dans une pièce, il se voit dans la pièce, il voit les gens qui le voient dans la pièce, il ne sait pas se positionner. Le mec qui a un rapport physique au monde, il entre dans la pièce. Point. Après, il fait souvent de la capoeira aussi, mais ça c’est autre chose. Tu comprends ? »

Non. Mais si tu veux, je peux me voir en train d’aller chercher une bière ailleurs pour échapper à ta présence physique.

2. Les femmes cheval et les femmes écureuil

« En fait, à bien y regarder, il y a deux types de femmes, physiquement, de visage, j’entends. Sisi, attends, non non, c’est pas macho, c’est de l’ob-ser-va-tion. Attends avant de critiquer. Il y a les femmes cheval, et les femmes écureuil. En fait, la plupart des femmes, elles sont écureuil. Bah, je sais pas, non, un visage rond, quoi, pas trop de trucs saillants. Genre Audrey Tautou : écureuil. Et puis il y a des femmes cheval, genre Salma Hayek. Tu peux faire rentrer tout le monde dans les catégories. Et en fait, le groupe écureuil, il est assez homogène, genre y’en a des belles et des moins belles, mais le groupe cheval, c’est un haut de sablier : tout en haut de la pyramide, il y a quelques filles super belles, mais le gros des filles cheval, elles sont pas belles. Tu me suis ? »

NON PLUS.

Source photo : Giphy

3. Les loups et les renards

« En fait, il y a deux types de personnes. Il y a les loups et les renards. Les loups, ce sont des loups, quoi, ils sont mystérieux pour de vrai, ils ont pas besoin de jouer le mystère pour être mystérieux. Ils parlent pas beaucoup, et ils peuvent supporter la solitude. Les renards, ils jouent les mystérieux, mais en fait ce sont des facéties, qu’ils font, de manière à attirer des gens, parce qu’ils peuvent pas être mystérieux tout seuls, ils ont besoin de quelqu’un pour constater qu’ils sont mystérieux. Tu me suis ? »

Toujours pas. Mais peut-être que tu devrais rentrer dans ton terrier.

4. La droite et la gauche

« En fait, quand t’y penses, t’as des gens, ils sont programmés pour être de gauche, parce qu’ils considèrent la réussite collective comme une nécessité de la réussite individuelle. Tu me comprends ? Et, à l’inverse, t’as des gens qui considèrent que le collectif est une entrave à la réussite individuelle. »

« Et alors comment tu expliques l’idée de nation, si c’est une idée plutôt à droite ? »

« Ah ouais, c’est vrai, bah c’est qu’en fait, les gens de droite, ils construisent une idée collective fondée sur des valeurs individuelles. »

« Tu as conscience que ça veut rien dire ? »

« Trop pas ! »

Source photo : Giphy

5. Ceux qui ont un flingue et ceux qui creusent

« En fait, quand tu réfléchis, la phrase du Bon la brute et le truand, elle résume trop notre société. Tu remplaces juste flingue par capital et creusent par travail et t’as l’explication ultime. »

« Ouais, mais il y a des mecs qui se servent de leur pelle comme d’une arme, aussi. »

« Ah ouais, ouais, mais du coup ça renverse les codes, faudrait que j’y réfléchisse, tu me passes un verre de vin ? »

6. Les gens qui essaient de s'adapter au monde, et ceux qui essaient d'adapter le monde à eux

« Ouais, j’ai lu ça chez George Bernard Shaw : les gens raisonnables essaient de s’adapter au monde, les gens déraisonnables essaient d’adapter le monde à eux. Tu vois où je veux en venir ? On est des précurseurs, MEC. »

« Ouais, je vois surtout que t’as clairement pas été raisonnable sur le punch, toi. »

Source photo : Giphy

7. Les gens solstice et les gens équinoxe

« En fait, tu vois, il y a des gens qui sont solstice, c’est-à-dire qu’ils compensent le fait d’être solstice par le fait qu’ils ont un comportement en demi-teinte, tu vois. Et les gens qui sont équinoxe, au contraire, ils sont équinoxe, du coup ils cherchent à atteindre les limites parce que chez eux il fait toujours nuit à la même heure, tu me suis ? »

« L’Equinoxe, c’est un cocktail ? »

Source photo : Giphy

8. Les gens qui se plaignent et les gens qui entreprennent

« Parce que tu vois, moi, je suis un entrepreneur, tu vois ; pour moi, y’a deux types de gens, les gens qui entreprennent et les gens qui entreprennent pas. Les gens qui se plaignent. Ils se plaignent, alors qu’ils devraient entreprendre, tu vois. »

« C’est quoi ta boîte déjà ? »

« C’est en projet. »

9. Les gens qui s'appuient sur les autres pour grimper et ceux qui prennent l'ascenseur avec les autres

« Tu vois, c’est une métaphore de la société ; soit tu essaies que tout le monde avance ensemble, soit tu te sers des faiblesses des autres pour, toi avancer. Mais en fait, après, en fait, en fait, les faiblesses des autres, ce sont aussi des forces, on s’en rend compte, en fait. »

« Ça te dérange si je m’appuie sur toi pour vomir ? »

Source photo : Giphy

10. Les gens qui divisent le monde en deux et les autres

« C’est hyper important de penser le monde, tu vois, de le simplifier pour mieux en voir les traits saillants. »

« Où est la sortie ? »

Il y a deux types de personnes : ceux qui se souviennent de leurs théories qui divisent le monde les lendemains de soirée, et les autres.