Fumer tue. Et même si ce poncif rabâché t’a instantanément donné envie de fermer l’onglet de cet article, RESTE. Parce que la clope, c’est une vilaine habitude que l’on prend et contre laquelle on lutte difficilement mais ça vaut clairement le coup de tenter, non ?

1. L'hypnose pour exercer un travail de profondeur

Que l’on y croit ou pas, même si ce top devrait clairement vous convaincre, l’hypnose est une méthode qui repose sur la suggestion que le professionnel fait à votre inconscient de mettre tout en oeuvre pour en finir avec la cigarette. Durant l’état de conscience modifiée dans lequel il vous plonge, il s’adressera directement à ce qui constitue le socle de vos réactions pulsionnelles pour vous intimer d’adopter un comportement bénéfique à votre santé. Le réflexe de fumer est en partie la réponse à un besoin de se sentir bien, de se détendre, de calmer ses angoisses, celles qui viennent du plus profond de votre être. S’y attaquer frontalement, ce n’est pas la garantie d’une réussite évidente, mais c’est déjà un grand pas, surtout si vous faites preuve de motivation et que vous adoptez une attitude enthousiaste et positive. Le souci, c’est qu’il s’agit d’un processus coûteux mais potentiellement efficace. Mais ne vous en faites pas, mes petits poussins, voilà encore tout plein de techniques beaucoup moins coûteuses que vous pourrez tester.

2. Utiliser une application pour constater l'évolution de sa tentative d'arrêt (en plus c'est marrant)

Certaines applications offrent un suivi particulièrement poussé de votre arrêt de la clope. Et il faut le dire, c’est plutôt motivant de constater que chaque jour, on fait de plus en plus de bien à notre petit corps qu’il s’agisse de notre appareil respiratoire ou bien de notre petit palpitant. Souvent, les applis comprennent des fonctions destinées à maintenir la motivation de leur utilisateur, et avoir quelqu’un qui tous les jours nous soutient dans notre choix de stopper la clope (avec des arguments plutôt très pertinents) c’est plutôt sympa, surtout quand on n’a pas d’ami… Il existe pas mal d’applications, gratuites ou non mais selon le site Addict Aide, Smokerstop est la plus efficace et vous ne débourserez pas un rond. Si vous souhaitez en connaître, c’est ici !

3. Grignoter des crudités pour occuper sa petite bouche

Trouver un ersatz à ce petit concentré de mort que tu calcines quotidiennement, voilà ta mission. Même si prendre deux ou trois petits kilos après avoir arrêté la clope n’est franchement pas bien grave, c’est toujours mieux de privilégier des aliments sains que de t’empiffrer de cochoncetés pour oublier. Et puisqu’il faut occuper ta petite bouche, autant te gaver de mini-carottes très peu caloriques et qui donnent clairement un petit style, il faut l’avouer. Et si tu n’aimes pas ce petit légume, il en existe plein d’autres : concombres, radis, cornichons ou encore des tomates cerises.

4. Se dégoûter par l'odeur grâce au conditionnement olfactif

Cela demande une légère préparation en amont pour préparer de vilaines mixtures bien putrides. Selon des chercheurs de la Weizmann Institute of Science, en Israël, il serait possible de se dégoûter de l’odeur de la cigarette pendant son sommeil car malgré notre petit cerveau endormi, l’odorat fonctionnerait toujours. Potentiellement sensible aux informations sensorielles, l’être humain serait capable de se souvenir des effluves désagréables senties pendant son dodo. Alors si vous mélangez des odeurs de rats crevés, d’œufs pourris, de poubelles et de cigarettes, il est probable que vous associez cette dernière à toutes les autres et que vous diminuiez inconsciemment votre consommation. C’est en tout cas ce qu’ont constaté les scientifiques ayant mené cette étude, la réduction aurait atteint chez certains près de 30%.

5. Occuper ses mains avec des activités ludiques telles que l'origami (si, si promis)

Et je vous entends me rire au nez au loin. Je vous plains. Sachez que rien n’est plus jouissif que de parvenir à faire un joli petit cygne de papier. Et puis, vous allez probablement vous améliorer au fil des jours jusqu’à créer de véritables œuvres d’art. Bon. Si vous êtes vraiment rebutés par l’idée de gâcher des feuilles, vous pouvez créer de petits sculptures à l’aide de cure-dents ou de chewing-gum usagés. En tous cas, concernant ces activités qui vous occuperont l’esprit pendant quelques minutes, le choix est infini : gribouiller un petit dessin, faire de jolis coloriages (spécialement conçus pour se relaxer), un Tetris, lire un bouquin, mater une vidéo Youtube, etc… L’essentiel, c’est de réussir à lutter contre la soudaine envie très violente d’en griller une. Sachez que la plupart du temps, elle ne dure que cinq minutes, il faut tenir. VOUS POUVEZ LE FAIRE.

6. Remplir son paquet de cigarettes par des pois chiches grillés

Selon le magazine Terra Femina, cette méthode légèrement étrange fut proposée par l’Église orthodoxe. Plutôt que de griller clopes sur clopes, vous vous empiffrez de cet aliment riche en protéine. Sachez que si vous mâchez avec beaucoup d’intensité, vous parviendrez à vous créer votre propre houmous maison. Bon d’accord, ce n’est pas exactement la même chose. Mais on s’en rapproche franchement.

7. La méthode progressive, un peu banale certes mais plutôt efficace.

Pour arrêter définitivement, il faut d’abord s’assurer de sa propre motivation, stopper la clope suite à un pari, ce n’est pas forcément pertinent (voire pas du tout du tout). On commence par se préparer mentalement en fixant une date précise, dans trois jours, deux semaines, un mois. On prévient son entourage tout en lui demandant de ne pas nous culpabiliser en cas d’échec. Il faut qu’il vous apporte son soutien et non une dose de stress supplémentaire. On se fixe des objectifs de réduction de manière graduelle qu’on aura plaisir à remplir. Ce qui est important c’est de résister à l’envie de s’en rallumer une. Pour lutter contre, on vous invite à checker les points 6,4 et 2. Par ailleurs, il faut apprendre à se déshabituer des pauses clopes et des longs cafés en terrasse à se transformer progressivement en cendrier humain. Pour maintenir sa motivation, il faut s’obliger à se souvenir de tous les bienfaits de ce que l’on est en train de faire. Il faut se confronter à la dure réalité -fumer défonce vraiment tes poumons-. Et puis un jour, vous serez dégoûter à l’odeur de la clope, vous vous étonnerez à ne plus vouloir y retoucher et vous aurez gagné ! Si vous souhaitez un peu plus de détails sur les moyens de se désintoxiquer de la cigarette, on vous conseille cet article plutôt exhaustif et clair : DernièreCigarette.com !

8. Être dans le rouge, voire le bordeaux

Ne plus avoir un rond, c’est de toute évidence une solution assez bancale à l’arrêt de la cigarette puisqu’on sait très bien que vous allez instantanément devenir énorme taxeur bien relou que tout le monde évitera en soirée. Mais ne culpabilisez pas. Grâce à vous, votre entourage s’intoxiquera moins à la cigarette. D’une certaine façon, vous êtes en train de les aider. Et c’est beau. Bravo.

Ce qu’il faut savoir, c’est que ce n’est pas une seule méthode qui te permettra d’arrêter définitivement la clope. Cumuler les techniques, échouer, recommencer, rester motivé, voilà le comportement qui te permettra d’arrêter définitivement la cigarette.Et crois-nous qu’au bout d’un certain temps, tu vas y parvenir ! En tous cas, on te le souhaite…