Boire, c’est mal. Écrire des textos bourrés, c’est encore pire. Parce qu’en plus de perdre ta dignité, tu vas forcément avouer des choses que tu aurais bien gardées pour toi. Deux solutions s’offrent à toi : arrêter l’alcool ou bien jeter ton téléphone contre une baie vitrée avant de sortir.

1. Le basique

C’est le message post-rupture typique de celui qui n’a pas tourné la page et -oups- est en train de se cuiter. Souvent, l’auteur de ce dernier est épris de remords dès les premières secondes de son réveil. Et il a bien raison.

2. Le dernier message que tes potes ont reçu de ta part

C’est le dernier signe de vie que tu donneras à tes amis avant de disparaître dans les limbes de cette soirée. On peut lire la détresse et la désinhibition dans tes mots. Notamment via le basculement dans la vulgarité. Et c’en est presque tragique.

3. L'aveu fraternel

Tu aurais pu te taire à jamais et discrètement tenter d’enlever cette tâche de vinasse (même si de toute évidence, tu n’y parviendras pas) mais tu choisis l’honnêteté, la droiture, la franchise… Bon tu vas probablement te faire défoncer en revanche.

4. Le téméraire (beaucoup trop téméraire)

Tu es payé une misère, tu n’oses pas en faire part à ton employeur, alors tu préfères marmonner dans ta barbe éternellement et attendre d’être totalement ivre pour enfin t’affirmer. Ce n’est pas forcément la meilleure méthode pour obtenir une augmentation, sache-le.

5. La note à toi-même

Tu viens de te faire méchamment éjecter du bar dans lequel tu sévissais depuis quelques heures et tu as totalement perdu confiance en toi (en même temps, tu as été bien relou), ce rappel est NÉCESSAIRE.

6. Le miracle, ni plus ni moins

Tu as concentré tous tes efforts pour le rédiger. Il était 22h et ce message inopportun de ta grand-mère est arrivé comme un cheveu sur la soupe. Tu pourrais lui répondre le lendemain, mais non, tu prends quand même ce risque.

7. La déclaration

Cela fait plusieurs mois que tu la/le dragues et que vous échangez de petits regards en coin, doucement la complicité est née mais tu viens de tout détruire en un seul texto. Félicitations !

8. L'incompréhension

Après avoir payé moult verres, tu es à sec. Mais tu ne parviens que difficilement à l’admettre. Et le temps de déni est beaucoup trop long… La prochaine fois tu éviteras d’enregistrer le nom de ton banquier juste parce qu’il est mignon.

9. Le mélancolique

Tu n’es pas encore assez bourré pour que tes messages ne ressemblent qu’à des amas de mots sans la moindre cohérence. Mais l’ivresse commence déjà à te rendre poète. Et c’est plutôt cool.

10. Quand t'habites encore chez tes parents

On le sait, tu as envoyé quelque chose de succinct pour réduire au maximum le risque de te faire griller par ta petite môman. Mais tu finis quand même par te trahir. Bien essayé.

11. Bonus Vidéo

Si jamais il t’est déjà arrivé d’envoyer un message aussi pathétique à quelqu’un, un conseil : change de numéro très rapidement et fais en sorte qu’on ne te retrouve jamais.