Pour draguer, dans la vie, on fait une vanne un peu nulle et on voit si ça répond. Au cinéma, c’est un peu plus cool, parce que les vannes ont été écrites par des scénaristes qui ont été payés pour faire ça. Moi, si je pouvais me dégoter un scénariste de vie et faire en sorte que ce soit pas un drame, d’ailleurs, ça m’intéresserait.

1. La plus nimp' : le coup du jeu qui existe pas dans Play misty for me

Au bar, espérant pouvoir aborder celle qui, ensuite, va lui rendre la vie impossible, Clint Eastwood met en place une stratégie imparable : il joue au « cry bastion » avec le barman, un jeu totalement kamoulox et sans aucune espèce de règle pour attirer la curiosité de la fille. Et une fois qu’il y est parvenu, le barman lui dit « t’as gagné ». Bah oui, c’était le but du jeu.

2. La plus macho : Dr. No

Ursula Andress sort des flots en petit maillot, observée par ce prédateur de Sean Connery. Elle l’aperçoit : « Are you looking for shells ? » « No, just looking ». La classe macho par excellence.

3. La plus creepy : Fassbender dans Shame

Ok, le mec est pas creepy, c’est Weinstein, on est d’accord. Mais la scène dans le métro est quand même une sorte de summum de tension sexuelle dingue. Je te regarde fixement, je te regarde fixement, je te regarde fixement, on est tout près l’un de l’autre sur la barre du métro et… Echec. Ce qui est génial, c’est qu’on n’arrive pas à savoir si l’attirance est réciproque ou si la fille a peur. Et vu qu’on est du point de vue de Fassbender, c’est d’autant plus fort.

4. La plus "je suis un gros beauf mais je suis gaulé donc ça va" : Ryan Gosling dans Crazy stupid love

Il passe son temps à payer des verres chers aux meufs et à montrer ses abdos en souriant bêtement et toutes les filles disent « waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ».

5. La plus directe : Bardem dans Vicky Cristina Barcelona

« Bonjour, on ne se connait pas, voulez-vous m’accompagner à Oviedo ? On mangera bien, on verra de l’art, on fera l’amour tous les trois… »

Et les filles marchent.

6. La plus drama queen : Marlon Brando dans Un Tramway nommé Désir

Se jeter par terre sous la pluie en hurlant Stelllaaaaaaaa, y’a peu de chances que ça marche dans la vraie vie. Surtout si la fille s’appelle pas Stella et que t’es pas Marlon Brando. Jeune, j’entends.

7. La plus humiliante : Emma Stone dans LalaLand

« Vas-y joue-moi I ran, le truc le plus humiliant pour un pianiste qui soit. »

Un an d’amour, c’est irréparable.

8. La plus Noël : Garrel dans Dans Paris

Dans le film d’Honoré, Louis Garrel tombe sur une fille devant une vitrine et fait trois remarques sur le fait qu’il va pleuvoir : ils baisent. Ensuite, il croise Helena Noguerra en scooter et ils baisent aussi. C’est fastoche, la vie.

9. La plus mensongère : Yves Montand dans César et Rosalie

Pour écarter un prétendant qui fait chier, Yves Montand, alias César, ne s’emmerde pas : il va directement voir le concurrent et lui explique qu’il a déjà tué un mec pour Rosalie. Histoire de bien montrer c’est qui qui domine.

10. La plus classe : la scène d'échecs dans L'affaire Thomas Crown

Faye Dunaway veut prouver que Steve McQueen a organisé un braquage, juste pour s’amuser. Steve McQueen veut éviter de se faire pincer par Faye Dunaway. Le problème, c’est qu’ils viennent de tomber amoureux. S’ensuit cette scène d’échecs mémorable et très très très sexuelle.

Dans la vie, c’est moins flamboyant.