Si les parents sont parfois agaçants, c’est aussi parce qu’on s’amuse beaucoup moins en leur compagnie depuis qu’ils se sont reproduits. Et que, quand on va dîner chez eux, on doit subir pas mal de trucs un poil irritants.

1. Des enfants qui couvrent la moindre ébauche de discussion de hurlements et de pleurs

Vous qui vouliez aborder le sujet de l’émancipation des pays d’Afrique noire, c’est raté, ce sera de cris dans vos oreilles.

2. Des discussions, qui, de toute façon, ne tournent qu'autour des enfants

« Et là, Patrick me rend le poivre haha. »

« Tiens d’ailleurs, en parlant de poivre, vous savez que le petit a commencé à marcher à 4 pattes ? Trop mignon hein ? HEIN C’EST TROP MIGNON ??? »

3. Et quand elles ne tournent pas autour des enfants, elles portent sur des thèmes aussi glamour que les vergetures, tétons crevassés et autres hémorroïdes post-accouchement qui prennent du temps à disparaître

C’est vrai qu’il faut parler de tout, aucun sujet n’est tabou à part le port de crocs. Mais quand vous mangez en même temps, c’est pas folichon.

4. L'exposition commenté sur tablette ou smartphone des 349 photos prises par chaque couple invité de leur propre enfant

À multiplier par le nombre d’enfants présents au dîner.

5. Une séance photo où vous serez OBLIGÉ de porter un bébé

Vous n’aurez pas le chois, on vous le collera de force dans les bras, et si vous résistez, on vous ligotera, jusqu’à ce qu’elle soit prise cette putain de photo.

6. De la bouffe médiocre

Évidemment quand on a un bébé, on n’a pas vraiment le temps de faire des courses et mitonner un menu aux petits oignons.

7. Des regards compassionnels censés vous consoler de ne pas avoir vous-même d'enfant

« Mais ne t’inquiète pas toi aussi tu en auras un ». C’est tout juste si on n’entend pas des violons à la Disney derrière.

8. Des regards et aigres dès que vous racontez vos journées

Les jeunes parents envient le fait que vous vous êtes levé à 10h pour faire un footing ou vous poser dans le canapé.

9. Interdiction totale de parler de cul

Parce qu’il y a des enfants, mais aussi parce que la sexualité est devenue un peu taboue, depuis qu’on ne la pratique plus.

10. Interdiction absolue de dire des gros mots

Le « oh putain » est banni, au risque d’être sèchement réprimandé par un enfant lui-même, qui vous regardera férocement en disant : « on dit pas putain on dit purée ».

11. Agression par un ou deux enfants nazis qui vous jetteront leur purée à la tronche

Assortie de la double peine infligée par la maman extatique, qui trouvera ça tellement drôle, qu’elle vous prendra en photo et la mettra sur FB et Insta.

Vivement que vous ayez des gosses vous aussi afin de comprendre leur monde.