Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Cette expression étrange qui me terrifiait quand j’étais petit parce que j’avais peur que quelqu’un se retrouve à me jeter sans faire gaffe se prête tout à fait à la création artistique. Tout échec peut receler sa part de beauté. Mes propos philosophiques vous ennuient ? Tant mieux parce que je commençais moi-même à m’auto-saouler.

1. La réplique de Cage dans Mortal Kombat

Rien ne va dans cette scène en toute objectivité, sauf les deux répliques de Cage « c’étaient des lunettes de soleil à 500 dollars trou du cul » et « c’est le moment où tu tombes ». Culte pour l’une des pires adaptations de jeux vidéo en film.

2. La séquence sur Kamino dans l'Attaque des Clones

Toute la séquence est géniale (contrairement au film dans son ensemble) mais le combat entre Obi-Wan et Django Fett est particulièrement savoureux avec la pluie battante et l’impression d’isolement. Gros big up à la musique aussi.

3. La réplique culte de Bison dans Street Fighter

Encore un film médiocre adapté d’un jeu vidéo de combat. Et dans le genre film foireux on est très très très haut ; mais il faut reconnaître que ce film a probablement la meilleure réplique de l’histoire du cinéma quand Bison explique à Chun-Li que la mort de son père représente probablement pour elle le jour le plus important de sa vie alors que « pour (lui), c’était un mardi ». Le tout après un monologue trop long et très mal joué.

4. La scène des lasers dans Resident Evil

Encore une adaptation de jeu vidéo, encore un film raté. Tout amoureux que j’étais de Mila Jovovich à l’époque, je peux vous assurer que le film est absolument inregardable. En revanche, la séquence où l’équipe se fait déchirer par des lasers est mémorable.

5. La scène d'ouverture dans la boîte de nuit dans Blade

Autant j’adorais ce film quand j’étais petit, autant il faut reconnaître que c’est une bouse. Même Wesley Snipes n’y peut rien ; même Stephen Dorff n’y peut rien. Les effets spéciaux sentent la naphtaline et les acteurs cabotinent comme jamais. Mais l’ambiance dans la boîte de nuit est vraiment géniale (mention spéciale au petit regard du videur).

6. L'arrivée de Gary Oldman dans Hannibal

Très sincèrement, je ne trouve pas qu’Hannibal soit un si mauvais film mais il semblerait que je sois la seule personne sur terre à partager cet avis, donc on peut dire que je ne le partage pas puisque je suis tout seul avec. Quoi qu’il en soit, il y a une scène vraiment terrifiante, c’est celle où l’on aperçoit le milliardaire Mason Verger (Gary Oldman, qui change de tête comme d’habitude), le visage entièrement déglingué par Hannibal plusieurs années auparavant et dont la soif de vengeance est absolument terrifiante. On pourrait aussi citer la scène où Hannibal zigouille le flic italien en jetant son cadavre par la fenêtre de la grande bibliothèque de Florence.

7. La scène de fin de Fast and Furious 7

Le film entier est très moyen. La team affronte Jason Statham qui est le frère de chépaqui. Et ça part en voitures qui jump entre deux immeubles à Dubai, des hélicoptères qui tirent des roquettes, bref ça n’a plus rien à voir avec les courses de voitures du premier opus. Et puis il y a la scène de fin, qui dit au revoir à Paul Walker (décédé depuis peu à l’époque). C’est émouvant, on se remémore les bons souvenirs des premières courses, tout en oubliant les films 4 à 7.

8. La scène des marches dans Les Incorruptibles

Peut-être vais-je m’attirer les foudres des fanas de De Palma mais même ceux qui aimeraient bien le moins bon des réalisateurs du Nouvel Hollywood s’accorderont (s’ils ne sont pas de trop mauvaise foi) pour dire que les Incorruptibles est un film raté. Kevin Costner est mal casté et De Niro sous exploité. Tout est pompier et criard. Mais il y a une scène qui est tout de même devenue culte, c’est celle de l’attaque dans les escaliers à la gare. Maintes fois parodiée, elle a créé un précédent que tout le monde a à l’esprit tout en citant directement Le cuirassé Potemkine.

9. La scène avec Alfred dans Batman et Robin

Batman et Robin est suffisamment moqué au quotidien sur Internet pour que je ne m’y mette pas. Pourtant, dans le flot ininterrompu d’âneries débitées tout au long du film, il y a une bonne scène lorsqu’Alfred et Bruce discutent de ce qui pousse ce dernier à combattre le mal, de comment il cherche à défier la mort en continu. Pas mal pour le pire film Batman.

10. La mort d'Aaron Eckhart dans Le Dahlia noir

Oui, c’est vrai, je n’aime pas beaucoup De Palma. En même temps, un réalisateur capable de foirer un film en adaptant Ellroy, c’est un type qui ne veut pas se faire aimer. Surtout quand on compare son film à L.A. Confidential, adapté du même Ellroy dix ans plus tôt. Quoi qu’il en soit, le Dahlia noir est un assez mauvais film mais qui ne manque pas de bonnes scènes. Parmi elles, la mort spectaculaire d’Aaron Eckhart sous les yeux de son pote Josh Hartnett reste particulièrement en mémoire.

Il y a toujours des petits morceaux à ronger sur l’os du poulet.