Alors que les bâtards de vandales des œuvres du street-artiste Space Invader vont devoir s’expliquer devant la justice pour leurs actes, nous on voulait remettre les choses au clair. Et indiquer à ces petits rigolos qu’il y a d’autres street-artistes qui méritaient mille fois plus qu’on crame leurs œuvres en place publique. En route pour un top sponsorisé par la haine et la violence. VA MOURIR LE STREET ART TOUT DROIT VENU DE L’ENFER.

1. Un bon enduit mural de béton sur l'intégralité de l’œuvre de JR

Le gars prend en photo des shlags, les imprime en version géante et les colle partout où ça lui chante. Non mais ça va pas bien la tête ? Est-ce que ça me viendrait à l’idée moi de coller ma gueule sur le Panthéon ou le Louvre ? Au delà du fait que ce gars nous saoule sur toutes les émissions télé qu’il peut faire, ses œuvres suscitent toutes la mort par typhus.

2. Un pot de peinture jaune #fab900 sur tout ce que produit Ben

Tu sais ce gars qui a pourri ton enfance avec des fournitures scolaires aux citations inspirantes ? BAH C’EST LUI ! Ses citations de la mort écrites sur un fond noir méritent tout simplement un autodafé festif autour duquel on pourrait faire une danse de la joie.

3. Péter tous les morceaux de murs mutilés par les tags de Miss Tic

Et la reconvertir à un poste bien plus en accord avec ses compétences : l’élaboration du jeu de mot en une de Libé.

4. Un coup de pelleteuse sur le passage de Jack le Black

Le gars écrit juste des trucs comme ça pépouze tranquille. Et si encore c’était sympa, intelligent ou drôle on dirait « vazi ouais Jack le Black t’es chouette » mais non ! Le gars pose ses citations suintant la mièvrerie tels des restes de diarrhée de licorne.

5. Faire un appel général à uriner contre les oeuvres de JonOne

Parce qu’on était déjà saoulé par Pollock, mais cet espace d’éjac’ faciale tout en couleurs, c’est vraiment trop à subir pour nos malheureux petits œils.

6. Une projection de vomi sur le travail de Swoon

Vazi c’est trop cheum les gens là.

7. Un mur de chewing-gum collé sur les collages de Shepard Fairey

Le gars il a trouvé un concept, il l’a exploité jusqu’à ce que mort des yeux s’ensuive.

8. Un coulis de morve sur les tags de Ben Eine

Les couleurs de ses tags sont tellement acidulées que ça file du diabète rien qu’en les regardant.

Retrouvez-moi sur mon blog de critique d’art.

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :