Il n'y a vraiment qu'aux Jeux Olympiques, tous les 4 ans, qu'on a l'occasion de regarder des épreuves de dressage de canasson. C'est commenté par un Jean Rochefort sous acide et on file au vainqueur une médaille, on le met sur un podium et on lui balance l'hymne de son coin. C'est n'importe quoi. Parce que si le dressage est un sport répondant aux exigences de l'olympisme, allons-y franchement, et passons aux JO toutes les disciplines les plus débiles dans lesquelles on utilise des animaux. Par exemple :

  1. Le Rodéo
    Crédits photo (creative commons) : Eduardo Amorim

    Voila un sport qui mérite plus que beaucoup d'autres être au programme des JO. Parce que le vainqueur ne doit pas compter sur son allié le cheval (ou du taureau en Professional Bull Riders) mais doit plutôt composer avec le refus de l'animal de rentrer dans son petit jeu. L'homme domptant la Nature en s'asseyant dessus avec un froc à franges, voila une belle valeur de l'Olympisme qu'il faudrait transmettre à nos gamins.

  2. Horse-Surfing

    Invention française selon les spécialistes de RidersMatch , cette discipline a su aussi trouver ses adeptes sur les plages paradisiaque anglaises. Le principe est simple : un surfeur sur l'eau relié par une corde à un canasson qui court le long de la plage. Inconvénient: contrairement au ski nautique, on est obligé de rester au bord de l'eau et de faire chier les baigneurs. Avantage : aucun.
  3. Ski-joëring
    Crédits photo (creative commons) : Kaila Angello

    Comme précédemment, le principe de ce sport est assez élémentaire : plutôt que se faire chier à chercher des pentes à descendre, le skieur va se faire tracter par une meute de chiens, ou, encore plus ridicule, par un poney. Ce sport a eu les honneurs des Jeux Olympiques d'Hiver de 1928 en étant sport de démonstration. Ça n'a manifestement impressionné personne.

  4. Trait-tract
    Crédits photo (creative commons) : Tim Lloyd

    Si vous aussi quand vous regardez le tiercé vous vous dîtes "J'aimerais bien les voir les bourrins avec une charge d'une tonne à trainer, ils feraient moins les malins!", vous êtes fait pour cette discipline. Inventé au Japon, ce sport consiste à opposer des chevaux attelés à un traineau de 500 kilos à une tonne, juste comme ça, pour voir. C'est comme les courses hippiques, mais encore plus chiant. Et vous aviez vu juste, ils font moins les malins, les bourrins.

  5. Bouzkachi
    Crédits photo (creative commons) : peretzp

    Sport national en Afghanistan, le "Jeu de l'Attrape-Chèvre" est l'illustration même de la diversité culturelle dès que l'on voyage un peu, notamment dans des pays en guerre. Une carcasse de chèvre décapitée fait office de ballon et le jeu consiste à trimbaler la bête crevée dans une zone déterminée à dos de cheval. A l'origine, cette discipline se faisait avec le cadavre d'un ennemi vaincu, mais ce n'est pas trop compatible avec les valeurs de Pierre de Coubertin, on préfère donc aujourd'hui la version light de ce sport fascinant.

  6. Pato
    Crédits photo (creative commons) : Beatrice Murch

    Ce genre de "basketball à cheval" originaire d'Argentine tient son nom du fait que cette discipline utilisait un canard vivant ("pato" en espagnol) en guise de ballon, ce qui est, convenons-en, bien plus fun. Mais ce jeu n'a pas été seulement modernisé pour préserver la communauté locale de canards, mais aussi parce que les gauchos qui le pratiquaient avaient tendance à régler des différends d'arbitrage à coups de couteau. Et il a été décidé en 1796 qu'un cavalier tué au cours d'une partie de Pato qui tourne mal ne pouvait pas être enterré selon les rites chrétiens. C'est un peu plus impressionnant qu'une suspension de deux ans par le CIO...

  7. Lancer de renard
    Crédits photo (creative commons) : Johann Friedrich von Flemming

    Discipline hélas disparue, le Lancer de Renard ne consistait pas à attraper l'animal et à la balancer le plus loin possible. Pas du tout. Les participants sont par équipes de deux dans une enceinte et tiennent une corde. On lâche un renard et quand l'animal passe par dessus la corde, les participants tirent d'un coup sec, celui qui va le plus haut a gagné. Brillant. Cherchez pas, c'était allemand.

  8. Bike-jöring (ou "Cani-VTT")
    Crédits photo (creative commons) : Angie Warnecke

    Le VTT, c'est sympa à pratiquer, mais c'est pénible à regarder. Si les gens qui font la manche n'hésitent pas à miser sur le potentiel "cute" d'un chien, les cyclistes peuvent s'y mettre avec ce sport particulièrement con qui relie avec une laisse un clébard et son maître à vélo et de qui consiste à lâcher cette fine équipe en forêt. Bien joué.

  9. Lutte de chameaux
    Crédits photo (creative commons) : Al-capone-36

    A l'instar des autres types de combat entre animaux, cette discipline aura du mal à devenir sport olympique pour la simple et bonne raison qu'aucun athlète n'est sollicité. La solution réside peut-être dans la possibilité pour chaque délégation de faire combattre l'animal qu'il met traditionnellement dans les arènes : les pays du Moyen Orient viennent avec des chameaux-lutteurs, les Suisses font valoir leur tradition de combat de vaches,

  10. Le Kambala
    Crédits photo (creative commons) : Hari Prasad Nadig

    Ce sport traditionnel en Inde se déroule dans une rizière boueuse et oppose deux paires de buffles tractant chacune un mec, un genre de "cow-boy" indien (tiens... c'est marrant, ça) armé d'un fouet. Si cette belle discipline récompensait autrefois ses champions avec des noix de coco, le Kamabala s'est depuis organisé et professionnalisé. C'est certainement cet aspect qui rebute le CIO à intégrer cette discipline dans le programme des Jeux. Ça, et puis le lobby de la protection des animaux, toujours là pour faire son rabat-joie.

  11. Bingo Bovin

    Prenez un pré, quadrillez-le et lâchez une vache dedans. L'objectif est de prévoir dans quel case l'animal va poser sa première bouse. Si des intelligences extraterrestres décidaient d'étudier notre planète, ils en arriveraient à cette conclusion : les humains sont arrivés au sommet de la civilisation, ils sont désormais l'égal des Dieux.

Mais aussi le polo sur éléphant, la pêche à l'écureuil ou la lutte contre alligator. Et vous, pour quelle discipline vous allez militer auprès du CIO?