Récemment, on vous a parlé de la Corée, de la Polynésie ou encore du Liban. Aujourd’hui, on va au pays de Milan Kundera et d’Emil Zátopek. La cuisine tchèque, c’est pas vraiment léger. Ça tombe bien, on part pas en vacances pour manger des légumes vapeur… Mais quand même, prévois le supplément bagage au retour, tu risques de ramener du cholestérol dans tes valises.

1. Les knedlíky

En République Tchèque, on peut tout saucer avec ces boules faites avec de la farine de pomme de terre ou de blé qui sont ensuite cuites dans de l’eau bouillante. Bref, de la quenelle, mais comme on l’aime.

2. La soupe (polévka) bien épaisse

La soupe tchèque, c’est un peu comme la salade MacDo. Un truc de gros. Vous aurez le choix entre soupe d’ail et soupe de pommes de terre, avec quelques knedlíky à tremper dedans. De toute façon, les Tchèques n’ont pas besoin de faire de régime, ils sont tous beaux et bien gaulés.

3. Le Svícková na smetane

Du rôti de bœuf découpé en tranches qui baigne dans une sauce aux légumes et à la crème, accompagné de knedlíky, et parfois aussi de chantilly et de confitures aux airelles (ne demandez pas pourquoi). On sait pas vous, mais nous on se trouverait bien une grand-mère tchèque.

4. Les Bramborak

Les Bramborak sont des galettes de pommes de terre que l’on fait frire, et qui s’accompagnent d’ail et de marjolaine. Ils doivent pas avoir une haleine dingue ces gens quand même.

5. Le Guláš

Le goulash, c’est une passion commune à toute l’Europe Centrale et de l’Est. La version orientale du bœuf bourguignon est faite avec une viande (bœuf, porc, cheval…), de la sauce au vin, des oignons, des pommes de terre, parfois du chou. Et des knedlíky, bien sûr.

6. Le Smažený Sýr

On ne peut qu’avoir confiance dans un peuple qui mange du fromage pané. Et qui fait même des sandwichs avec.

7. Le Tatarak

Les Tchèques adorent le steak Tartare, qu’ils accompagnent d’un œuf, d’épices et de pain frotté à l’ail (décidément). La viande tendre, le pain croustillant… Tout est là, c’est croquant-gourmand.

8. Le Medovník

Le medovník est un gâteau au miel, à la crème, au biscuit et à la noisette. Un truc léger, parfait après un petit Svícková (le rôti de bœuf, faut suivre un peu.)

9. Le Jablkový štrúdl (strudel aux pommes)

Cette spécialité d’Europe Centrale est incontournable en République Tchèque. Une orgie de pommes caramélisées, de raisins secs, de cannelle et de noix dans une enveloppe de pâte Filo. En plus, ça compte comme un fruit, non ?

10. Le Trdelník

Cette gaufre cylindrique s’achète à tous les coins de rue. Pour un supplément maladie cardio-vasculaire, ajoutez du Nutella ou de la glace.

11. Bonus : la bière

Certes, ce n’est pas une spécialité culinaire, mais c’est pas cher et ce sera indispensable pour faire descendre tout ça. L’association des médecins cardiologues vous remercie.

Sources :Prague DiscoveryTout sur Prague