Alors qu’Emmanuel Macron vient d’annoncer qu’il sera augmenté de 100 € dès 2019, le SMIC est plus que jamais au bord de toutes les lèvres. En France en 2018, il s’élève à 1 498,47 € bruts ( et donc 1185 nets). Ça pèse pas lourd. Alors juste comme ça, par curiosité, on a voulu regarder à combien il s’élevait dans les autres pays de l’Union Européenne et bizarrement, les écarts sont assez phénoménaux. Notons par ailleurs que sur les 28 états, 6 n’appliquent pas la règle du salaire minimum (l’Autriche, Chypre, le Danemark, la Finlande, l’Italie et la Suède), pour ces pays-là c’est à l’employeur d’évaluer avec les partenaires sociaux quel sera le montant du salaire minimum dans son entreprise.

NB : Les montants sont indiqués en brut et non en net et pour plus de lisibilité on s’est permis d’arrondir à un euro près.

1. Le meilleur du meilleur de chez franchement pas dégueulasse : le smic du Luxembourg à 2000 €

Alors certes, ce salaire correspond à 40 h de travail par semaine (et non à 35 h comme en France), mais comme la considération du smic ne se calcule pas au taux horaire (comme en France) mais au niveau mensuel, ça revient grosso modo au même. Et quoiqu’il arrive, le truc pas cool dans tout ça, c’est de vivre au Luxembourg.

Source photo : Giphy

2. L'Irlande : 1 614 €

Sensiblement plus élevé qu’en France, il ne faut pas oublier de prendre en compte le coût de la vie en Irlande, également plus élevé qui justifie donc le montant de leur smic.

3. Les Pays-Bas : 1594 €

Ça fait une belle somme pour fumer des pétards dans des coffee shop avant de faire du vélo au dessus des canaux. Bande de salauds va. J’aimerais tellement vivre là bas et fonder une antenne de Topito locale. Soutenez mon projet.

4. L'Allemagne : 1498 €

Plus ou moins kif-kif avec la France, la Belgique (1 563 €) et le Royaume-Uni (1464 €). Je me permets de ce fait de les mettre dans le même panier des smicards pas ouf mais pas les pires non plus de l’Union Européenne. Après c’est clair qu’entre le coût de la vie en Belgique et au Royaume-Uni pour smic quasiment égal, c’est nettement plus intéressant de vivre en Belgique où, même pauvres, on pourra toujours boire de la bière et manger des frites.

5. L'Espagne : 859 € et la Slovénie : 843 €

Deux pays qui n’ont rien à voir a priori en dehors de ce smic relativement proche. Ça commence à sentir le roussi pour les smicards parce que le coût de la vie ne suit pas vraiment (en Slovénie il est à peine moins élevé qu’en France).

6. Malte : 748 €

Un peu perdu entre ses confrères européens, Malte affiche un smic plutôt faible mais un coût de la vie relativement abordable notamment en ce qui concerne les produits de première nécessité. C’est pour cette raison que les étudiants et retraités français (ces deux communautés qui aiment visiblement voyager main dans la main) s’y rendent en vacances pour claquer tout leur flouze.

7. Le Portugal : 677 € et la Grèce 684 €

Et ce qui est étonnant notamment au Portugal c’est que l’augmentation du salaire minimum est une décision qui est venue du CIP (l’équivalent du MEDEF français), comme quoi parfois les patrons très riches ils peuvent être franchement généreux. Quant à la Grèce, là où ça fait mal c’est qu’en 2012 le smic s’élevait à 876 €. Ouch.

8. Les smic à un peu moins de 500 €

Ou retrouve l’Estonie en tête avec ses 500 € bruts mensuels (et pour y avoir vécu, je peux vous affirmer qu’on vit difficilement, voire pas du tout avec 500 balles à Tallinn si on ne s’enterre pas dans un terrier en pleine forêt), s’ensuivent la Slovaquie (480 €), la République Tchèque (469 €), et la Croatie (466 €).

9. Les smic à un peu plus de 400 €

On poursuit la descente aux enfers des smic tout pourris avec la Lettonie et ses 430 euros bruts mensuels, la Hongrie (418 €), la Roumanie (407 €) et enfin la magnifique Lituanie (400 €).

10. Le pire du pire de chez le pire : la Bulgarie et son beau smic à 260 €

PARTYYYYYYYY. En gros, pour vous faire une petite idée, un Bulgare au smic a une survie de quelques secondes au Luxembourg.

Source photo : Giphy

Saumon Moule Iode Crabe. Déso, je suis en mode repas de Noël.

Source : journal du net