Les serial killer exercent sur nous une fascination à la limite du malsain. La preuve, on écrit ce top et vous le lisez. C’est donc bien la preuve que ça chatouille votre curiosité. Parce que souvent, il semblerait que les plus « grands » serial killer (pas « grands » dans l’âme hein, mais grands dans leur entreprise meurtrière, façon de parler quoi) furent aussi souvent dotés d’un quotient intellectuel très élevé. Ce qui, somme toute, permet encore une fois de remettre en question la réelle valeur ajoutée de ce pseudo critère d’intelligence.

1. Michael Ross, 122 de QI : le plus gros débile des plus intelligents de tous les serial killer

Clairement par rapport au reste des serial killer qui constitue cette liste, le gars ne fait pas le poids intellectuellement. En revanche, par rapport à toi ou moi il est plutôt bien positionné. Sauf que nous on n’a pas violé et tué huit filles. Enfin perso, moi non. Sacrée p’tit bouille en tout cas !

2. Ted Bundy aurait eu un QI de 124 (ou 140 selon d'autres sources)

Bref, en gros le gars était pas totalement teubé et ça ne l’a pourtant pas empêché de tuer et violer 30 petites zoulettes, en particulier des collégiennes. Il a même eu le bon goût de faire des trucs sexuels un peu sales avec leurs dépouilles ce qui illustre à merveille le niveau d’intégrité du type.

3. Joel Rifkin : 128 de QI poil au zizi

Assassin de prostituées et de toxicomanes, le gars avait chopé un bon filon pour pas de faire griller (c’est que les meurtres de prostituées et de toxico, on a une fameuse tendance à mettre un peu plus de temps à les résoudre). Cela doit sûrement être le signe probant de son intelligence infinie.

4. John Christie : QI de 128 poil au huîtres

Meurtrier britannique n’avait pas que pour passion le thé, mais aussi les meurtres. C’est ainsi qu’il a zigouillé 8 femmes (c’est fou cette obsession qu’on les tueurs en série pour les femmes quand on y pense) et a mis du temps avant d’être arrêté parce qu’il avait le bon goût de les cacher dans les fondations de sa maison. Mais même après ça, John Christie a réussi à faire accuser d’autres personnes à sa place et a ainsi pu continuer ses petites affaire morbides encore quelques temps avant d’être finalement mis sou les verrous et pendus.

5. Edmund Kemper en impose avec un QI de 140

Pour ceux qui ont récemment apprécié la série de David Fincher Mind Hunter, vous aurez le loisir d’y retrouver le personnage d’Ed Kemper magnifiquement interprété par Cameron Britton. Bref ce tueur en série incontournable de l’histoire des States aurait eu un QI de ouf de dingo genre plus que 140. Il est en taule depuis 1973, ce qui fait de lui le prisonnier incarcéré depuis le plus de temps aux Etats-Unis et qui fut donc le premier objet d’études du FBI comme en témoigne la série. Ah oui il a accessoirement buté sa mère et niqué son tronc décapité. Le gars pèse dans le game.

Source photo : Giphy

6. Andrew Cunanan : 147 poil à la zézette

Dans la catégorie des tueurs en série, on est plutôt sur une base de petits joueurs puisque Andrew a tout simplement tué 5 personnes. Soft le gars. On l’a surtout retenu parce qu’une de ses victimes était le styliste Versace. En fait on ne sait pas trop ce qui lui a pris de buter tout le monde comme ça, une hypothèse avance qu’il était probablement atteint du SIDA ce qui l’a rendu ultra parano et lui aurait fait péter une petite durite avant de se suicider. Les psychologues ont toutefois noté qu’il semblait fortement intelligent puisqu’il parlait 7 langues couramment (un savoir difficile à acquérir quand on est totalement dénué d’intelligence).

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

7. Carroll Cole : 152 poil au nœuds

Tueur en série exécuté par injection létale en 1985 pour avoir assassiné 16 personnes (mais bon en réalité on l’avait accusé d’un avoir tué 30 alors dans le fond il s’en est bien sorti, si on avait prouvé les 30 meurtres il aurait été encore plus mort que mort). Eh bien on l’a tout de même diagnostiqué comme étant un petit génie bien que cancre à l’école. Fascinant n’est-il pas ?

8. Rodney Alcala, la vie à 160 de QI

On estime qu’il a tué entre 50 et 130 personnes. Ca fait beaucoup quand on y pense. Et dire que nous on passe une vie entière comme ça, à ne tuer même pas une seule personne, et pendant ce temps là y’a des p’tits génies comme Rodney qui bossent quoi. Toujours en vie (mais en zon-zon cela va sans dire) le charmant tueur en série a été diagnostiqué d’un trouble de la personnalité antisociale. Non sans blague.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

9. Charlene Gallego qui les aligne tous avec un QI de 160

Elle et son amant Gerald, un couple à la Love Hunters de Ben Young, aimait bien choper des jeunes femmes afin d’en faire des esclaves sexuelles, de les séquestrer comme il se doit avant de les tuer quand elles n’avait plus trop de goût à la vie. Bref, le couple a fini par être arrêté. Sauf que la petite Charlene a bien géré son coup en accusant son amant, son témoignage lui a permis de réduire sa peine à seulement 17 ans de taule. Elle en avait dans le ciboulot visiblement.

10. Ted Kaczynski : ET BIM 167 dans ta face

Le mec de base a plusieurs casquettes. Terroriste, mais aussi militant écolo, mathématicien, mais aussi néo-luddite (mouvement d’opposition à tout progrès technologique). Ce gars a perpétué un série d’attentats et a fait l’objet d’une des plus longues chasses à l’homme des Etats-Unis. 17 ans avant qu’on grille son identité, fallait le faire. Il communiquait par messages cryptés et avec son intelligence suprême, on a mis un peu de temps à capter (c’était un peu plus au point que le javanais).

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

Bref, tout ça pour dire que si ton enfant a un QI supérieur, ça ne veut pas forcément dire qu’il ne finira pas tueur en série. YAY.

Source :

Eskify

Ranker