On le sait tous, les colos c’est de la balle. Qu’on soit un enfant ou un adulte, ça part toujours en barre de rire. Et forcément quand tu fous une dizaine, ou plus, de jeunes gens dotés du BAFA ensemble pendant plusieurs jours ou semaines, il se passe pas mal trucs censés rester secret.

1. Le 5e repas ne sert pas qu'à bouffer

Déjà c’est un rituel sacré mais en plus il permet d’éviter le gâchis, de se mettre bien et surtout, de rester éveillé au cas où les petits malins qui sont censés dormir font les marioles.

2. On adore se foutre de la gueule des enfants

Il faut savoir que les gamins sont casse-couilles. Du coup il faut décompresser. Et tout le monde en prend pour son grade, mais genre tout le monde, même la petite Lucie qui s’est prise l’arbre en courant et qui pleurait.

3. Les animateurs/trices célibataires viennent uniquement pour pécho

Une colonie de vacances, c’est mieux que Tinder.

Source photo : Giphy

4. On propose des activités aux gosses surtout parce qu'elles nous plaisent à nous

Alors oui, on aime plus que les enfants faire des bricolages nuls et se faire une sortie piscine.

5. Parfois (souvent) on ne boit pas que de l'eau

S’il n’y a plus de budget pour une sortie accrobranche, c’est bien pour une raison.

6. Et on ne fume pas que du tabac

Oui on parle bien de grosse weed de bâtard, décompression tout ça.

Source photo : Giphy

7. On parie sur les éventuels couples d'enfants dans la colo

Et même que souvent, on fait tout pour gagner notre pari en donnant un petit coup de pouce au petit Bryan qui est amoureux de Marguerite.

8. Si on propose une thèque, c'est qu'on n'a pas d'idée de jeu

Chou blanc.

9. Si on propose un poule-renard-vipère, c'est qu'on n'a pas d'idée de jeu

Double chou blanc.

Source photo : Giphy

10. Le seul moment où l'on connaît le projet pédagogique du séjour, c'est quand Jeunesse et Sport débarque

Sinon on s’en bat les couilles, on laisse ça pour la directrice. Tant qu’on s’amuse et que les enfants ne meurent pas on est contents.

11. On a plus appris en regardant Nos jours heureux qu'en 2 stages de formation BAFA

Et si on peut ressortir les répliques cultes on se fait plaisir.

12. Si à la fin on pleure, ce n'est pas parce que les enfants nous manquent

On s’en fout d’eux, ce sont nos potes qui nous manquent.

Allez vivement cet été pour faire bronzette pendant que les gosses se noient.