Partant du principe que Bill Haley, parce qu'il ressemblait à un vieux connard tout décati, n'a fait que suivre Elvis Presley avec un an d'avance, quand le King inventait le rock (comprenne qui pourra). Que le King justement n'aurait pas exactement eu la même carrière, avec la tronche de Sim, et le corps de Carlos. Que Tina Turner n'aurait jamais rencontré Ike (et la face du rock en eût été changée, croyez moi) si elle avait eu les jambes (et le reste) de Miss Dominique. Que donc, en matière de rock'n'roll, et de manière plus large, en matière de musique populaire, le physique s'il n'est pas tout, n'est pas rien. Un top 10 des horreurs, avec les pires gueules de notre chère musique s'imposait donc. Rassurez-vous, le monde n'étant qu'harmonie, grâce et félicité, la plupart du temps, non contents d'être laids, ils sont également pour la plupart limités musicalement.

  1. Johnny Winter, dit le lapin : évidemment, ce n'est pas très fair-play, s'attaquer à un albinos, texan qui plus est, (et merveilleux guitariste au demeurant), mais vouloir faire autre chose qu'acteur dans les séries Z, s'intitulant « Les canines de feu », « Le vampire du bus 123 » ou « Mords-moi quand je te suce », quand on a cette gueule là ? N'est ce pas déjà une faute de goût ?
  2. Art Garfunkel, dit le poireau : en plus d'être quantité (relativement) négligeable dans son duo multiplatiné, avec le (beaucoup) plus talentueux Paul Simon, Art Garfunkel a la particularité physique d'être la forme humaine et inversée de l'allium porrum. De quoi ? De l'allium porrum, le nom scientifique du poireau. Et comme tout bon sosie, notre cher Art singe à merveille son modèle : il fait aussi vomir les enfants.
  3. Tom Petty, dit l'épouvantail : l'un des meilleurs ersatz de Dylan a une tête, qui semble avoir pour fonction d'empêcher des piafs d'aller bouffer sa guitare. D'un autre côté cela marche.
  4. Thom Yorke, dit le borgne : je sais, on ne s'attaque pas aux handicapés, mais reconnaissons que la Salamandre (le surnom que lui avait donné ses petits camarades d'école) en plus de son problème oculaire, n'est pas l'archétype du sex-symbol. Nez tordu, oreilles décollées, coupe de cheveux jaune poussin (et encore? coupe de cheveux, cela sous-entendrait qu'il s'est déjà servi d'un peigne). Manquerait plus que sa musique soit chiante.
  5. Michael Jackson, dit le squelette : alors que les musiciens blancs ont toujours voulu passer pour des noirs, le King of pop a fait l'exact chemin inverse. Le beau Michael, adorable môme des Jackson 5, à la belle couleur chocolat, s'est volontairement fait dépigmenter la peau (la thèse officielle soutiendrait qu'il avait une maladie : le vitiligo ( ?!), rien que le nom?), et a fini par prendre une teinte, eh bien, c'est pas facile à dire, c'est pas vraiment blanc, c'est pas vraiment noir. Sur le nuancier Leroy Merlin ce serait entre le blanc fractal et le gris platine. Bref une couleur pour repeindre votre pièce d'aisance.
  6. Axl Rose, dit la perruque : l'anagramme d'oral sex n'est pas laid, le visage a été fin (depuis alcool et drogues sont passés par là), les traits sont bien dessinés, le nez aquilin, la bouche douce, les bras fermes, les jambes musclées, la poitrine, heu bref je m'égare. Axl Rose donc n'est pas laid, mais Axl Rose a sur le crâne, un poulpe qui recouvre sa probable calvitie. Il aurait mieux valu mettre une partie du budget de Chinese Democracy dans un coiffeur.
  7. Pete Townshend, dit le blair : au moins chez les Who la répartition des tâches était claire. A la folie de Keith Moon répondait le flegme tout british de John Entwistle. Au sex symbol prenant toute la lumière Roger Daltrey répondait le pif de Pete Towhnsend, c'est-à-dire un truc cartilagineux, qui semble illustrer le terme appendice nasal. On comprend la rage, qu'avait le créateur de Tommy pour détruire ses guitares sur scène. Nous aussi on serait très colère de ressembler à un tapir.
  8. Freddy Mercury, dit le décapsuleur : a le physique de sa musique. Nous n'en dirons pas plus (cf : 10 raisons de détester Queen)
  9. Shane Mac Gowan, dit le dentiste :
    « Shane Mac Gowan a des chicots.
    Qui vous f'ront perdre tout' libido
    Shane Mac Gowan a des chicots
    Qui lui donnent une gueul' de salop
    Shane Mac Gowan quand il sourit
    Sur tout' l'Irlande il tomb' la pluie
    Shane Mac Gowan quand il sourit
    C'est toute l'Irlande qui vomit »
    Ballade traditionnelle irlandaise.
  10. Daft Punk : on ne certifie pas qu'ils sont laids, mais vous connaissez une meilleure explication à leur refus de montrer leur vrai visage ? Marche aussi avec Slipknot, Kiss, Slash, Dick Rivers. Comment ? Pas un masque ?

Et vous, vous en voyez d'autres ?