Bon, soyons clairs dès le début : que tu allaites ou pas, tu vas te taper des réflexions de connards qui ont toujours leur mot à dire sur tout et sur rien (surtout sur rien bizarrement). Y’a une multitude de gens qui adorent ouvrir leur bouche alors qu’ils devraient gentiment la fermer, et, étrangement, dès que ça touche de près ou de loin les gamins ou des mamelles, ça se bouscule au portillon. Si tu as décidé d’allaiter ton môme, il est possible que tu entendes ce genre de réflexions pendant cette période.

1. « Faut pas que tu l’allaites trop longtemps, sinon il va être dépendant de toi »

Oui enfin on a jamais vu un ado de 17 ans téter sa mère hein, c’est un peu chelou sinon. Puis un bébé qui est dépendant de sa mère c’est assez logique, étant donné qu’il sort de son utérus.

2. « Avec l’allaitement, tu ne laisses pas la place au père »

Alors de un, vos gueules, et de deux: ah bon ? Parce qu’un père ne peut pas avoir une relation particulière avec son bébé sans l’allaiter ? C’est vrai que les biberons au lait maternel n’existent pas, les bains non plus, qu’un bébé se change, s’habille, joue tout seul.. Il n’y a pas un seul moment qu’un père peut partager avec son môme, vu que ses tétons ne sont pas utiles. Non mais franchement, qu’est ce qu’il ne faut pas entendre.

3. « Ça a quel gout ? Je peux goûter ? »

Et ma main dans ta tronche, tu veux la goûter aussi ? Si tu as une petite envie de lait maternel, c’est peut être le moment t’entamer une psychanalyse et de démêler un peu toute la relation inachevée que tu as avec ta propre mère.

4. « T’as pas peur que tes seins ressemblent à des gants de toilettes ? »

C’est marrant, ce genre de réflexion est souvent faite par des gens qui ont le cul à la place de la tête et qui devraient sincèrement éviter de faire la moindre réflexion sur le physique d’autrui. L’hôpital, la charité, tout ça tout ça.

5. « Moi à mon époque, on buvait de la bière pendant qu’on allaitait, ça faisait du meilleur lait »

Oui, et on couchait les bébés au milieu de 300 peluches, et on leur filait un petit dé de whisky dans le biberon du soir pour les faire dormir. Heureusement, les temps ont changé mamie, faudrait peut-être se mettre un peu à la page. Le lait maternel, ce n’est pas de la pâte à crêpes.

6. « Tu devrais pas donner le sein en pleine canicule, ton lait va tourner »

Bah oui bien évidemment, puisque le lait maternel est distribué directement depuis une bouteille laissée toute la journée en plein cagnard. Alors non, une bonne fois pour toute: le lait maternel qui sort du sein ne peut pas tourner, cailler, tous ces mots en « er ».

7. « Et quand est-ce que tu lui donneras enfin du vrai lait ? »

Parce que là c’est quoi, du lait imaginaire ? C’est fou les gens qui pensent que le lait de vache en poudre est le seul lait qui nourrit vraiment un bébé, sous prétexte que c’est dans une boite en fer. Ils ont des parts chez Lactalis ou quoi ?

8. « Tu fais ça pour ne pas le partager avec les autres ? »

Oui, parce que je veux vivre toute ma vie dans une cave avec mon enfant sans qu’il ne puisse voir la lumière du jour, et on coiffera des poupées ensemble et je serai sa seule amie, celle qu’il ne pourra jamais quitter, et toutes les autres femmes lui paraîtront bien fades à côté de moi.

9. « Faut que t’arrêtes de l’allaiter à la demande, il va être obèse »

C’est marrant, toi tu n’es vraisemblablement pas allaité(e) et ton cul fait la taille de la Sibérie, c’est étrange comme phénomène.

10. « Ça te gène pas d’être à poil en public ? »

Ce qui est surtout gênant, c’est que les gens pensent qu’un sein ne doit pas être autre chose qu’une partie excitante du corps de la femme, alors que ce n’est initialement qu’un gros biberon pour bébé, comme tous les mammifères quoi. Ce qui pose problème, ce n’est pas d’allaiter en public, c’est que ça pose un problème aux autres.

N’hésitez pas à nous balancer les réflexions que vous avez pu entendre pendant votre allaitement en commentaires, on va se marrer.