Crédits photo (creative commons) : Steven Meyer-Rassow

Depuis la fin de la deuxième saison de Walking Dead, vous êtes devenu un peu parano. Porte blindée, abri anti-atomique, cours de tir, inscription chez les scouts, abonnement au twitter de Bear Grylls, réserve de m&m's et achat de pansements bacon (pas la meilleure idée du monde, ça). Vous êtes prêts. Mais prêts à quoi, on se le demande toujours. Parce qu'un ou deux zombies, pourquoi pas, mais de là à ce qu'ils complotent et ourdissent un putsch visant à dominer le monde, y'a de la marge.

  1. Le zombie, à l'inverse du bison, n'est pas très futé
    Ce qui est un premier désavantage quand on veut dominer le monde, il faut l'admettre. Le zombie bouge dans tous les sens sans aller nulle part, et cette "stratégie" est peut-être efficace pour éloigner les moustiques, mais pour monter aux échelons du pouvoir, on a fait mieux.
  2. C'est pas parce que c'est des zombies que c'était pas des pèlerins comme vous avant
    Gardez toujours ça en tête si vous cauchemardez d'un zombie-dictateur surpuissant à la tête du monde. Le zombie est un péquenot de base, et avec un bout de cervelle en moins, son intelligence s'abaisse (approximativement) à celle d'un chihuahua imbibé de vodka devant une suite de Fibonacci. Pas de quoi s'inquiéter, donc.
  3. Les zombies n'ont pas de carnet d'adresse véreux bien fourni
    Enfin, ils ont le côté "véreux" mais sans le carnet d'adresse. Et c'est bien connu, pour dominer le monde, il faut commencer par avoir des amis riches et peu orthodoxes pour louer des prostituées dans un palais quelconque, du moment que c'est dans un pays chaud. Ou dans un hôtel à Lille.
  4. Le zombie refoule du goulot et n'a pas de Dolce & Gabbana.
    Parce que la chemise de bûcheron déchirée et ensanglantée est peut-être à la mode chez les créatures à menstruations buccales, mais pour devenir maître du monde, y'a mieux. Hitler, il faisait ses discours en tongs, peut-être? Bah là, pareil, y'a des règles à connaître avant assujettir le peuple, et "Ne pas se présenter au 20h de TF1 avec une haleine de poney desséché" en fait partie.
  5. Les zombies sont incapables de dessiner correctement un logo reconnaissable
    Alors que l'attribut n°1 du tyran surpuissant et conquérant, c'est avant tout un bon logo. Comme la virgule de Nike. Ou je sais pas, une croix, une connerie... Mais il faut le savoir, le zombie manque cruellement de créativité. Rien que dans leurs grognements déjà, pas un pour faire un truc un peu différent... Sans parler de leur manque flagrant de concentration, aux p'tiots (faudrait songer à consulter d'ailleurs).
  6. Les zombies sont incapables d'écrire leur discours tout seul
    Tu leur demandes une phrase un peu punchy, ils te pondent un "Mes chers camarabeuaaaargh", les nigauds! Ils seraient même capables de faire une moins bonne interview que Ribéry. Bon, y'en a qui ont réussi sans, mais ils savaient un minimum articuler, et mine de rien ça aide.
  7. Leur seule ambition c'est de distribuer de la cervelle de mouton aux mioches à la cantine
    Et c'est pas sûr qu'ils arrivent à rallier des masses de monde avec ça. Déjà que ça gueule quand on veut mettre de la viande halal...
  8. Y'a plein de mecs qui connaissent par cœur les règles de Zombieland
    Avec tous les films de zombies qu'on s'est bouffés, on sait à peu près se défendre. Ou se faire passer pour des zombies comme dans Shaun of the dead. Ils n'y verront que du feu. Les cons.
  9. Ils ont plus soif de chair que de pouvoir.
    Parce qu'il faut pas se leurrer, le zombie, c'est avant tout un gros bouffeur d'humains. Et la dernière fois qu'on a vérifié, Luka Magnotta n'était pas maître du monde.
  10. Les chats conspirent déjà contre l'humanité depuis des années
    Et ils sont largement en avance sur les zombies.

Par contre, méfiez-vous des canards...

Crédits photo (creative commons) : Steven Meyer-Rassow